Mon compte Devenir membre Newsletters

«Faire le lien entre créatifs et commerciaux demande du tact»

Publié le par

Agathe Bousquet est en quelque sorte le chef d'orchestre de l'agence Euro RSCG C&O: elle en assure l'harmonie et le rayonnement, sur une partition toujours différente. Pour cela, elle coordonne le travail des créatifs et des commerciaux, sur les dossiers clients.

9:00

«L'esprit créatif doit être partagé par tous au sein de l'agence»

Lorsque l'on travaille pour l'un des groupes de communication les plus puissants au monde, il y a quelques qualités dont il vaut mieux être pourvu. La créativité en fait partie, même à une fonction commerciale! Agathe Bousquet en est bien consciente et aux côtés des équipes créatives d'Euro RSCG C&O, qu'elle côtoie au jour le jour, sa fibre créatrice s'épanouit à son aise. «Dans nos approches commerciales, dans la conception de nos offres marketing et dans les consultations, nous devons faire preuve de créativité...», affirme la directrice du développement de cette filiale du groupe Havas. Cet esprit créatif transpire d'ailleurs par tous les pores de ce bâtiment en briques rouges, ancienne usine de parfum dans les années tente, à Suresnes, qui abrite les équipes d'Euro RSCG C&O. Dans ce décor de verre aux volumes étonnants, parsemé de touches de couleurs vives, Agathe Bousquet orchestre ce matin un comité de développement où elle présente les résultats de l'agence et l'actualité de la dernière quinzaine. Compétitions remportées ou perdues. Trophées acquis. Appels d'offres en cours. L'actualité de cette agence spécialisée dans la communication d'entreprise est dense. A son écoute ce matin, les 25 «partners» (associés) d'Euro RSCG C&O, son directeur général et son p-dg ainsi que ses patrons de pôles (édition, événement, digital, international, etc.). «Il s'agit d'un moment important, où l'échange entre les managers de l'agence trouve toute sa richesse. Au-delà du reporting de l'activité, nous échangeons des bonnes pratiques, nos carnets d'adresses, etc.», s'enthousiasme Agathe Bousquet, pour qui «cette réunion rappelle à chacun qu'un des nerfs de la guerre réside dans le développement des clients».

Cette réunion bimensuelle est préparée le lundi précédent lors de la rencontre hebdomadaire d'Agathe Bousquet avec ses six collaborateurs directs. Un seul homme dans cette équipe, qui partage avec cinq femmes plusieurs fonctions englobant les trois missions majeures de la direction du développement. Il s'agit tout d'abord d'un travail de réflexion sur l'offre marketing de l'agence à présenter aux clients et prospects (études, sondages, points de vue d'experts...). Ensuite, le repérage des compétitions, dont le traitement et le suivi représentent plus de la moitié de la charge de travail de l'équipe, comprenant, qui plus est, les appels d'offres internationaux. Enfin, un travail de rayonnement de l'agence, embrassant les relations presse et la mission de porte-parole auprès du syndicat de la profession, l'Association des agences conseils en communication (AACC).

10:30

«Plusieurs fois par mois, je dois présenter nos savoir-faire à nos prospects»

Agathe Bousquet enchaîne sa journée avec une réunion rassemblant les membres de l'équipe du planning stratégique, qui effectue un travail de veille et d'analyse des grandes tendances de la société afin de fournir des pistes de réflexion aux équipes de création de l'agence. Ce service a aussi la charge, entre autres, de mener des études sur des phénomènes de société pour mettre en avant l'expertise de l'agence.

Voilà comment, à la suite d'un séjour aux Etats-Unis du président d'Euro RSCG C&O, Laurent Habib, l'idée a germé de monter un partenariat avec Terra Nova, un think tank français, pour réaliser une centaine d'interviews d'experts afin d'analyser la campagne de Barack Obama. L'objectif? Déterminer en quoi ce succès politique peut faire école dans les entreprises. Ce type d'action assure une visibilité maximale à l'agence via des retombées dans la presse, notamment. Mais l'une des missions-clés de la directrice du développement consiste à porter cette expertise directement auprès des entreprises. Le talent d'Agathe Bousquet réside dans son goût pour la communication, qu'elle allie à une fibre commerciale manifeste. Près de 30% de son temps est d'ailleurs consacré à cette mission de «rayonnement». Elle effectue ainsi, chaque mois, cinq à six présentations du travail de réflexion de l'agence chez des clients et prospects. «Nous souhaitons offrir à nos clients un regard d'expert, une analyse intelligente sur l'actualité; c'est aussi pour cela qu'ils penseront à nous lors de prochaines consultations», souligne celle qui compte dix ans d'expérience dans les murs d'Euro RSCG C&O. «Communiquer sur notre savoir-faire fidélise aussi nos clients, rassurés sur notre capacité à être à la pointe de l'actualité.»

12:30

«Nous vivons toujours intensément les quelques jours précédant une présentation»

Pas de pause déjeuner aujourd'hui. Pour Agathe Bousquet le compte à rebours est amorcé. L'agence travaille sur le dossier d'un client, l'UIMM (Union des industries et des métiers de la métallurgie), dont la présentation aura lieu le lendemain. Euro RSCG C&O assure depuis plus d'un an la communication d'influence de l'organisation et planche ici sur un appel d'offres répondant à un nouveau besoin exprimé par son client. Camille Cros, une des collaboratrices directes d'Agathe Bousquet, porte la responsabilité du dossier. Si la directrice du développement délègue sans difficulté, elle s'investit en revanche pleinement durant les quelques jours précédents la présentation. «Tant de choses se jouent sur les derniers mètres», souligne Agathe Bousquet, qui travaille parfois de nuit pour boucler les «reco» (recommandations). «Une routine pour les commerciaux en agence!» Car outre son travail de représentation de l'agence, la moitié de son emploi du temps consiste à orchestrer les compétitions. Son équipe, en lien avec les consultants et créatifs de l'agence, a planché sur 190 appels d'offres en 2008. 65% ont été remportés, contre 35% en 2004, une croissance significative depuis cinq ans. Le développement des clients ou «new business» a représenté un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros en 2008. «Une nouvelle compétition bouscule les agendas. Notre rôle consiste à mobiliser, aider et accompagner toutes les parties prenantes sur une compétition, pendant trois à quatre semaines. Pour assurer une réflexion optimale sur chaque métier. Je suis là pour que la réponse au cahier des charges des clients soit conforme, tant sur la forme que sur le fond.» Agathe Bousquet coordonne ainsi des équipes projet comprenant facilement une quinzaine de personnes. Un travail facilité par la création d'un «hub» créatif au coeur de l'agence. «Fournir une unité de lieu à l'ensemble de nos 80 créatifs apporte de la cohérence à leur travail, surtout lorsqu'ils sont plusieurs à plancher sur une marque», justifie Agathe Bousquet, qui met en avant cet outil dans ses présentations. Le «hub», c'est un immense plateau blanc. Les blocs de bureaux sont, par endroits, séparés de rideaux de fil blanc tombant jusqu'au sol. L'ensemble donne une impression de ruche au sein de laquelle les créatifs bourdonnent...

15:00

«Nous aidons aussi les créatifs à construire le puzzle de leur argumentation»

La répétition globale de la présentation à l'UIMM commence. C'est la «générale» qui se déroule dans le «hub» créatif, sur un plateau aménagé de gradins, noir et blanc. «Il s'agit d'effectuer un filage complet et critique», précise Agathe Bousquet, habituée de l'exercice. Le directeur général, une directrice associée «relation presse», un directeur de création, une consultante Marque et un consultant web et leurs équipes prennent place, aux côtés des créatifs. La répétition réunit donc une douzaine de personnes, cinq iront présenter la recommandation le lendemain. Montre en main, Agathe Bousquet est toute ouïe. «Même si le rôle du créatif n'est pas de vendre, il est très présent dans le système. En détaillant sa création, il valorise son talent, celui d'une équipe et ainsi l'expertise de l'agence», insiste Agathe Bousquet. Son travail: construire, avec le créatif, le puzzle de son argumentation en se pliant aux contraintes commerciales. «Le travail entre créatifs et commerciaux exige parfois une certaine diplomatie. Il ne faut pas gâcher le travail des créatifs par trop de contraintes commerciales tout en gardant le cap du cahier des charges.» Agathe Bousquet rappelle à l'ordre si les délais s'allongent ou si l'on s'éloigne de l'objectif initial. «Le créatif et le commercial - appelé consultant en agence - ont à connaître leur dossier, défendre leur particularité et montrer leur motivation.»

16:30

«Je rencontre régulièrement des «marieurs» pour leur présenter notre expertise»

Rien de routinier dans les fonctions d'Agathe Bousquet. Développer tous azimuts l'expertise, le savoir-faire et les talents d'Euro RSCG C&O demande un investissement de tous les instants pour cette pétillante jeune femme de 35 ans. Diverses entrevues avec des experts, internes et externes, ponctuent ses journées. Elle rencontre aujourd'hui l'un des prescripteurs de l'agence, appelés «marieurs» dans le milieu. Leur mission: assurer, pour le compte d'entreprises, le montage complet ou partiel d'une compétition, à commencer par la liste des agences conseils en communication à solliciter. «Je les invite régulièrement pour évoquer avec eux notre actualité, nos nouveautés, aussi bien dans nos offres que dans notre fonctionnement interne. L'année dernière, j'avais, par exemple, mis en avant la création du «hub» créatif, constituant à nos yeux un avantage concurrentiel de taille.» Une part minime des compétitions de Euro RSCG C&O passe par ces «marieurs» (des sociétés telles que Gibory, VT Scan ou Conseil?& Annonceurs Associés), à peine 10 sur les 190 de l'année dernière. Mais ils s'occupent en général des grands clients qui, voulant minimiser les risques, font appels à leurs conseils au moment de choisir une nouvelle agence. «Ils sont de bon conseil pour juger de nos prestations, de nos forces et faiblesses. En contact permanent avec de nombreuses agences, ils sont les yeux de la profession.»

18:00

«Le développement est l'affaire de tous»

Une telle journée, à la veille de l'échéance ultime qu'est la présentation d'un projet élaboré depuis plusieurs semaines, n'offre aucune pause à la directrice du développement. Elle enchaîne avec une dernière réunion pour finaliser la recommandation écrite pour l'UIMM. Agathe Bousquet travaille alors avec l'équipe en charge du dossier au grand complet. La «reco» incluant les créations et l'intégralité du plan d'actions compte, le plus souvent, 100 à 150 diapositives de présentation. Les consultants en charge du client portent le projet chez ce dernier. S'ils travaillent avec la direction du développement d'Agathe Bousquet, ils ne lui sont en revanche pas subordonnés. Une différence notable avec une direction commerciale classique, qui manage ses commerciaux directement. Pour autant leur étroite collaboration pousse Agathe Bousquet à réfléchir sur des formations pour enrichir ses commerciaux et leur inculquer la culture du développement. En 2008, 50 consultants du pôle Influence de l'agence (celui-ci gère l'ensemble des relations de l'entreprise avec ses parties prenantes: médias, société civile, analyses, pouvoirs publics...) ont ainsi bénéficié d'une formation à la culture de la recommandation client. «La direction du développement ne doit pas se réduire à mon équipe. Le rayonnement et la «vente» de nos expertises concernent les 420 collaborateurs de l'agence.» En somme, «tous vendeurs, tous créatifs» pourrait être le maître mot d'Euro RSCG C&O. Et Agathe Bousquet, la porte-parole de cette volonté de développement du business.

Le carnet d'Agathe Bousquet

Une bonne table
Aux Lyonnais, bistro parisien d'Alain Ducasse au coeur de son quartier, le IIe arrondissement de Paris où elle aime emmener clients et amis.


Ses hobbies
L'engagement associatif. Agathe Bousquet a vécu la création de Solidarité Sida en 1992. Bénévole au sein de l'association avant d'en devenir salariée, elle est membre actif du conseil d'administration, qui se réunit une fois par mois le week-end. «Cela m'éloigne de ma vie professionnelle et m'offre le loisir de me passionner pour un autre monde, même s'il est arrivé que l'agence et l'association travaillent ensemble».


Un livre
Le Tour du Malheur, de Joseph Kessel, pour lequel Agathe Bousquet n'a qu'un mot: «sublime».

Parcours

Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et titulaire d'un DESS de gestion à Paris-Dauphine, Agathe Bousquet commence sa carrière en 1996 à la direction de Solidarité Sida. Elle rejoint l'agence Euro RSCG C&O en 2001 en tant que consultante au sein du pôle Marque. En 2005, elle devient directrice associée et, en mars 2008, elle accède au rang de «partner» de l'agence du groupe Havas, en charge du pôle Développement et Communication.

Mot clés : travail | agathe bousquet

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

Isabelle DE CHAULLAC