Mon compte Devenir membre Newsletters

«Je réconcilie les entreprises avec la nature»

Publié le par

Toucher du bois pour atteindre ses objectifs: très peu pour Sébastien Gendry. Au contraire, le jeune responsable du pôle commercial et partenariat de l'ONF ne laisse rien au hasard et bûche avec ses commerciaux pour assurer les missions environnementales de l'établissement public.

 

Lundi 27 juin
«J'échange en permanence avec l'équipe commerciale»

La semaine de Sébastien Gendry commence... dans le train. Plus précisément dans le TGV de 5 h 45 à destination de Paris-Montparnasse, en provenance de La Rochelle, où il rentre chaque week-end. Trois heures de trajet qu'il met à profit, ce matin-là, pour lire Un léger passage à vide de Nicolas Rey, mais aussi pour peaufiner, sur son ordinateur portable, son rendez-vous de l'après-midi. Aussitôt arrivé au siège de l'ONF, situé près de la place de la Nation à Paris, il répond à ses e-mails et à ses appels téléphoniques: « J'aspire à être dans le temps réel. C'est pourquoi je traite rapidement les 80 e-mails que je reçois par jour, notamment de la part des quinze commerciaux et neuf responsables commerciaux que je pilote » , explique-t-il. Leur mission: vendre des services liés à la forêt et à l'entretien d'espaces naturels. Avec son équipe, en lien avec neuf directeurs territoriaux, les contacts sont permanents, que ce soit par e-mail pour 60 % des échanges, ou par téléphone pour les 40 % restants.

A l'issue de ce travail, la réunion hebdomadaire du pôle commercial peut commencer. Marilyne Tardit, chargée de mission, avec laquelle Sébastien Gendry partage son bureau, et Cécile Enjolras, assistante commerciale, sont présentes. En revanche, les commerciaux, basés en région, ne participent pas à ce rendez-vous. A l'ordre du jour: la validation des fiches produits issues du catalogue commercial. Des outils destinés en priorité aux vendeurs et également aux 3 000 agents patrimoniaux de l'ONF, chargés de la gestion des forêts publiques. Autre projet actuellement en discussion, l'amélioration du CRM et son extension à certaines régions qui ne l'utilisent pas encore.

Après un déjeuner à la cantine de l'ONF, Sébastien Gendry se rend chez Eiffage Rail Express, société d'ingénierie du groupe Eiffage, située à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Il est accompagné de Marianne Rubio, chargée de mission carbone et compensation biodiversité à l'ONF. Le groupement constructeur Clere, une autre société du groupe Eiffage, est également présent au rendezvous. Objectif: plancher sur des compensations environnementales pour une nouvelle ligne de TGV Le Mans-Rennes prévue en 2016. Avec Marianne Rubio, Sébastien Gendry imagine ainsi différentes actions contrebalançant l'impact des travaux: reboisement, protection des points d'eau, sauvegarde des amphibiens... Il recherche aussi des sites appropriés à ces actions. Le dossier doit être rendu dans quatre mois.

Mardi 28 juin
« Je vais sur le terrain avec un mécène »

Arrivé au bureau à 8 heures, Sébastien Gendry répond à ses e-mails, avant de repartir sur le terrain. En effet, aujourd'hui a lieu l'inauguration d'une plantation de 7 500 chênes en forêt de Senonches (Eure). Une opération soutenue par le mécène Rémy Martin, la marque de cognac (groupe Rémy Cointreau). Lors de cette visite, sont réunis autour de lui quatre salariés de Rémy Martin, le maire de Senonches et des membres de l'ONF. La presse est également du voyage. Outre Rémy Martin, l'ONF compte une dizaine de mécènes nationaux (Ikea, fondation Konica Minolta, PSA...), dont la gestion représente 20 % de l'activité de Sébastien Gendry. « Nous finissons par avoir avec ces mécènes une relation en certains points comparable à celle de client à fournisseur, affirme-t-il. Nous réalisons des suivis de projet, établissons un vrai relationnel avec nos partenaires, profitons de nos échanges pour parler des produits de l'ONF... » Après la visite, un cocktail est d'ailleurs proposé dans un gîte forestier géré par l'organisme. Ponctuellement, il arrive aussi aux commerciaux de signer ce type de partenariat. A l'image de Pierre Gégou, commercial Ile-de-France- Nord-Ouest, ayant conclu avec la banque HSBC un partenariat visant notamment à restaurer des mares et des étangs en forêt de Compiègne (Oise).

Mercredi 29 juin
« Je vois les commerciaux et responsables commerciaux »

Aujourd'hui a lieu un rendez-vous particulièrement important pour Sébastien Gendry. Le jeune manager

réunit en effet, au siège, l'ensemble de sa force de vente et responsables commerciaux. Une réunion trimestrielle, ayant lieu une à deux fois sous forme de conférence téléphonique. C'est dire combien celle-ci, qui précède les congés d'été, est cruciale. Ainsi, cette rencontre permet à chacun de rencontrer ses collègues de visu, autour d'un café matinal, puis d'un déjeuner convivial à la cantine de l'ONF Elle vise également à évoquer les chantiers commerciaux en cours et les actions prévues jusqu'à la fin de l'année 2011. Sébastien Gendry présente ainsi les tableaux de bords et les chiffres du début de l'année. Il fait ensuite remonter les actions commerciales marquantes menées les mois précédents par les directions territoriales. Puis la réunion se poursuit par des présentations des nouvelles offres mises en place par l'ONF. Un chef de produits présente notamment Mobibois®, un nouvel habitat en bois, destinées aux sociétés désireuses d'accueillir du public en milieu naturel et que les commerciaux devront commercialiser. Une journée importante pour Sébastien Gendry qui se transforme là en animateur de sa force de vente. « Cette réunion est véritablement l'occasion de mettre en commun des expériences, échecs ou réussites, et d'en tirer les leçons », note Sébastien Gendry.

Parcours

Bac C en poche, Sébastien Gendry intègre une école d'ingénieur à Lyon, où il se spécialise en environnement. Diplômé en 2000, il devient alors ingénieur commercial chez Ergé-Spirale où il vend, pendant cinq ans, des équipements thermiques à des entreprises spécialisées dans l'énergie. En 2005, il intègre l'ONF en tant que responsable commercial grands comptes, un poste qui n'existait pas jusqu'alors. En juillet 2009, il prend la responsabilité du pôle commercial, mécénat et partenariat.

Le carnet de Sébastien Gendry

Ses bonnes adresses.
Le pub Irish Corner, place de la Nation à Paris, et la brasserie Chez Prosper de l'avenue du Trône. « Deux endroits situés près du siège de l'ONF, pour un déjeuner rapide ou pour un rendez-vous avec des clients. »
Ses goûts musicaux.
La musique française en général, qu'il écoute sur son iPod dans le train, en même temps que les podcasts du «Masque et la plume», l'émission de Jérôme Garcin sur France Inter. Son chanteur: Arthur H.
Son arbre préféré.
Le chêne. « C'est un arbre à la fois multicentenaire et noble d'utilisation. »

Jeudi 30 juin
« Je peaufi ne notre outil de réponse aux appels d'offres »

Une fois les commerciaux repartis en région, Sébastien Gendry retrouve, ce jeudi matin, des membres de la

direction de l'entreprise. Avec Alain Le Berre, directeur du développement, et Pierre-Edouard Guillain, chef du département marketing et commercial, il fait ainsi le point sur les dossiers en cours, notamment des dernières avancées sur le dossier Eiffage.

Après cette matinée très studieuse et par ailleurs entrecoupée d'appels téléphoniques avec des commerciaux, son après-midi ne l'est pas moins. Au pro-i gramme: une web-conférence réunissant les cinq membres du groupe de travail sur Ophrys, un logiciel de réponse aux appels d'offres. La discussion vise ainsi notamment à organiser l'évolution de l'application. Par ailleurs, l'usage de cet outil doit être élargi, après la rentrée, aux régions qui ne l'ont pas encore adopté.

« Le logiciel facilitera la vie des commerciaux en leur permettant d'adopter automatiquement les bonnes démarches administratives », explique Sébastien Gendry. La rédaction d'un mémoire technique est également prévue lors de cette réunion.

Vendredi 1er juillet
« J'envoie un compte rendu hebdomadaire aux commerciaux »

Pour Sébastien Gendry, le rituel de début de journée ne change pas: la réponse à ses e-mails l'occupe une bonne partie de la matinée. Il s'entretient au téléphone avec la responsable achat de TDF, un groupe qui exploite des réseaux de communication. Au menu de leur discussion: leur collaboration sur des sites méditerranéens du groupe. L'ONF collabore en effet à l'entretien des sites de TDF, notamment par des travaux de débroussaillement préventifs contre les risques d'incendies.

L'après-midi, Sébastien Gendry rédige et envoie par e-mail aux commerciaux le compte rendu de la réunion du mercredi. Une habitude largement installée dans son emploi du temps puisqu'il leur transmet régulièrement ce type de document, incluant tableaux de bords hebdomadaires, propositions de formation et comptes rendus de rendez-vous client. Une fois cette tâche menée à bien, direction la gare Montparnasse, où il a juste le temps d'attraper le train de 18 heures à destination de La Rochelle. Ecouteurs sur les oreilles, il termine ainsi sa journée à plus de 300 kilomètres à l'heure, et rentre chez lui. Avec le sentiment que le travail accompli cette semaine a porté de nouveau ses fruits...