Mon compte Devenir membre Newsletters

« La dimension réseaux est incontournable dans le commerce moderne »

Publié le par

Les DCF réalisent cette année le Baromètre de la fonction commerciale avec l'Institut international de commerce et de distribution (ICD). Depuis sa création, en 1980, l'ICD est resté fidèle à sa philosophie : former des business développeurs, stimuler chez ses étudiants un esprit de responsabilité, ainsi qu'une capacité d'analyse.

Action Commerciale - Votre institut est partenaire cette année du Baromètre DCF de la fonction commerciale. Observez-vous, de votre côté, des évolutions notables dans le profil de vos étudiants ?

Erwan Poiraud - Nos étudiants ont globalement un profil généraliste (Bac ES) avec une spécificité : ils ont souvent une passion dans leur vie personnelle dans le domaine de la musique, du sport ou du cinéma. Une des évolutions notables chez les étudiants ces dernières années est une difficulté à se projeter dans un métier.

Dans cette optique, nous essayons le plus souvent de les pousser à faire de leur passion initiale un métier, en les accompagnant dans leur processus de professionnalisation.

Vos étudiants et professeurschercheurs vont-ils concrètement contribuer à la réalisation de l'enquête ?

Erwan Poiraud - Depuis plusieurs années, nous avons développé à l'ICD un pôle de recherche en commerce, marketing et management - au travers de notre laboratoire de recherche appliquée, le Lara - dont le but est qu'il rejaillisse dans notre pédagogie. A ce titre, nous mobilisons régulièrement les étudiants pour réaliser des études et des enquêtes. L'apport des enseignants-chercheurs se situe sur le plan des connaissances théoriques et de leur expertise terrain. Par exemple, nous souhaitons faire un focus sur la relation directeur général-directeur commercial qui nécessite une vraie mise en perspective historique.

Au-delà de cette enquête, qu'attendez-vous de votre rapprochement avec les Dirigeants Commerciaux de France ?

Erwan Poiraud - Notre rapprochement avec les DCF est le fruit d'une double logique. Tout d'abord, il met en avant notre laboratoire de recherche, mais il profite également à nos étudiants. Ce partenariat élargit leur champ des possibles, car ils ne connaissent souvent qu'une petite partie de la richesse des métiers du commerce et du marketing.

Enfin, la dimension réseaux est incontournable dans le commerce moderne. On est toujours plus fort quand on joue collectif.