Mon compte Devenir membre Newsletters

«Notre plateforme des savoirs apportera des réponses aux dirigeants commerciaux»

Publié le par

Les DCF créent «Eloïse», une plateforme des savoirs, centre d'information on line sur la fonction commerciale. Visite avec Jean-Pierre Arnaud, initiateur du projet.

Action Commerciale - D'où vient cette idée de «plateforme des savoirs»?

Jean-Pierre Arnaud - Cette création répond à une double nécessité. La première concerne la fonction commerciale elle-même. Comme le montrent les études DCF, elle a singulièrement évolué vers un besoin d'être professionnellement polyvalent: avoir des connaissances marketing, communication, mais aussi juridiques ou comptables est devenu aujourd'hui indispensable. La seconde, très actuelle pour les dirigeants et les responsables commerciaux: être alimenté en information fiable. L'environnement de travail changeant, il devient aujourd'hui essentiel pour nos professions d'avoir un accès direct à de nombreuses informations précises, touchant à des domaines d'expertise les plus larges possibles, tant sur des enseignements techniques que dans le champ culturel et économique de l'entreprise. L'avènement des nouvelles technologies permet d'obtenir un maximum d'informations en continu, encore faut-il avoir le temps de la chercher et de faire le tri! Ce sera le cas avec «Eloïse».

Jean-Pierre Arnaud, délégué national DCF

Pourquoi les DCF sont-ils créateurs du projet?

En tant qu'experts de la fonction commerciale, les DCF ont toute légitimité pour apporter et diffuser ces informations. Le mouvement rassemble autour de lui, parmi ses membres et ses partenaires, de nombreux spécialistes dans le domaine de l'entrepreneuriat et de l'expertise commerciale. Cette capacité à fédérer ces professionnels nous a incités à faire partager le fruit de leurs réflexions. Nous travaillons déjà sur de nombreuses études, soit en interne, soit en partenariat avec des chercheurs. Nous observons les évolutions de la fonction, du métier, de sa place dans la sphère entreprise et au-delà. Il est important de transmettre ces informations, de les mettre à disposition. Le partage des connaissances fait partie des fondamentaux des DCF.

A quoi ressemble la plateforme des savoirs «Eloïse»?

«Eloïse» est un centre de ressources en ligne sur notre site Internet national (www.dcf-france.fr). Il regroupe études, articles, dossiers, thématiques et liens vers d'autres sites web, offre aux internantes un portail d'accès à une mine d'informations sur différents aspects de l'entreprise et de la fonction commerciale. Le but: apporter des réponses aux questions que se posent les dirigeants commerciaux. Toute personne à la recherche d'informations pour sa connaissance personnelle ou professionnelle y trouvera des sujets touchant aux métiers commerciaux, au management, à la formation, à des ouvrages-clés, des bases d'expertise, des tendances de consommation, ainsi qu'un site emploi.

Quel est l'objectif d'«Eloïse»?

Nous voulons fédérer les initiatives isolées pour proposer un portail d'informations très riche. Créer des liens est au sens propre, comme au sens figuré, une des raisons d'être des réseaux professionnels. La plateforme des savoirs sera enrichie progressivement par la création de liens vers d'autres centres de ressources validés par les DCF, via des partenaires ciblés et sûrs. Seront donc les bienvenus les entreprises, les chercheurs, les experts développant des informations sur la fonction commerciale, ou encore les organismes, observatoires... Pour exemple, «Eloïse» donne accès à une synthèse de l'étude 2007 de l'observatoire DCF et au dossier complet sur demande.

A qui s'adresse ce centre de ressources?

La finalité n'est pas de proposer un annuaire de références, mais bel et bien des informations de fond réalisées par des personnes et des entreprises de haute qualification, nous serons donc vigilants quant au contenu mis à disposition!

Tout d'abord à nos adhérents, bien entendu. Les membres des associations DCF sont les acteurs de la décision économique locale. Ils ont une sphère d'influence auprès des collectivités, des décideurs économiques locaux, des écoles. A ce titre, ils doivent pouvoir être des ambassadeurs informés de la fonction commerciale. Mais au-delà, nous nous adressons également à l'ensemble des acteurs économiques, toujours en recherche d'information fiable et précise. Enfin, les DCF sont, depuis leur création, sensibles à la formation et au monde de l'enseignement. La plateforme des savoirs vise donc à renseigner les étudiants en formation commerciale, les enseignants... Les jeunes pourront autant compulser de l'information sur leur futur métier qu'enregistrer leurs recherches de stages ou d'emplois grâce à la rubrique emploi d'«Eloïse».

Un changement d'orientation pour les DCF?

Pas du tout! Les DCF ont vocation d'être une communauté ouverte sur le monde environnant. A l'heure du Web 2.0, les notions d'échanges, d'accès et de partage d'informations revoient leurs codes. A nous de transmettre nos connaissances. Répondre aux interrogations des dirigeants et, mieux faire connaître aux jeunes la fonction commerciale.