Mon compte Devenir membre Newsletters

«Une rentrée sous le signe de la performance et de l'expertise pour les DCF»

Publié le par

Suite au Congrès national de Metz, qui a regroupé 500 adhérents du mouvement autour de la thématique «Commercial: une histoire d'Homme.com», Claude Chartrain, secrétaire général national des DCF, expose les chantiers qu'entreprendra l'organisation à moyen terme.

« En cette fin d'année 2012, nos objectifs sont pluriels, déclare Claude Chartrain, secrétaire général national des DCF. Avant tout, nous sommes partenaires de la seconde édition du salon Vendre!, manifestation dédiée aux professionnels des métiers commerciaux. Pour nous, cet événement-phare représente un réel engagement, puisqu'il s'agit de l'unique salon dédié exclusivement à nos métiers. C'est pourquoi nous envisageons un partenariat fort, avec une présence sur le salon, ainsi que de l'apport en contenu et en événementiel, au Parc d'exposition et de congrès de la Porte de Versailles, les 7 et 8 novembre prochains. »

Fin 2012, les DCF organisent par ailleurs deux opérations qui constituent des événements majeurs de la vie du réseau: Le Prix du livre DCF de la fonction commerciale et le Trophée DCF du meilleur vendeur. Les remises de prix de ces deux manifestations se dérouleront justement durant le salon Vendre!.

Pour Claude Chartrain, « il y a une réelle volonté de la part des DCF de partager leur motivation et leur expertise sur le salon. Nous souhaitons que cette manifestation - dédiée à la fonction commerciale - draine un maximum de visiteurs, tant DCF qu'extérieurs au réseau. »

Le Prix du livre DCF de la fonction commerciale 2012

Parmi les missions du mouvement DCF, le partage du savoir et la reconnaissance des expertises sont au coeur même des enjeux liés à la valorisation de la fonction commerciale. «Nationalisé» depuis 2011, le Prix du livre DCF de la fonction commerciale récompense les auteurs qui apportent la meilleure expertise au réseau DCF. Pour le mouvement, cette opération a un double enjeu. «En interne, elle mobilise un comité de lecture constitué d'adhérents et permet une diffusion rapide des connaissances ou des ouvrages à ne pas manquer. C'est par ailleurs un excellent levier pour ancrer notre réseau dans un positionnement affirmé d'experts de nos métiers, explique Claude Chartrain. De plus, les auteurs que nous récompensons deviennent des conférenciers potentiels pour l'ensemble de nos associations, ce qui garantit un suivi et une volonté de faire circuler les expertises au sein du réseau. »

Le Trophée DCF du meilleur vendeur

Les DCF récompensent depuis déjà 15 ans la performance commerciale des entreprises à travers la Semaine nationale de la performance commerciale (SNPC). S'il existe d'autres trophées récompensant les managers ou les entreprises, il n'existait aucun prix pour les vendeurs eux-mêmes. « C'est forts de ce constat que nous avons décidé que le réseau devait être initiateur en la matière, justifie Claude Chartrain. Nous proposons donc à des managers commerciaux de notre réseau et de la France entière - grâce à un partenariat avec l'entreprise Manageo - de faire concourir les meilleurs éléments de leur équipe à une sélection nationale. Récompenser les hommes qui font le commerce nous paraît être un levier crucial pour faire du buzz autour de nos métiers et pour qu'ils bénéficient d'une reconnaissance au sein des entreprises. »

Des objectifs 2013 pour la performance et au service des adhérents

Outre ces deux opérations, le mouvement DCF oriente ses efforts vers une année 2013 placée sous le signe de la performance et de l'expertise. Claude Chartrain rappelle les grandes lignes des opérations stratégiques de l'année à venir: «En 2013, comme chaque année impaire, nous organiserons la Semaine nationale de la performance commerciale, permettant de récompenser localement et nationalement la performance des entreprises du territoire à travers quatre catégories distinctes. Cette année, dans la continuité du congrès, notre thématique «Du commerce et des hommes» témoigne d'une réelle volonté de considérer l'humain comme un facteur indispensable à toute relation commerciale. »

Par ailleurs, les DCF, présidés par Jacques Benn depuis un an et demi, proposent une gamme plus élargie de services à leurs adhérents, comme l'avait annoncé leur président lors de sa prise de fonction. «Etre adhérent au mouvement DCF, c'est aussi pouvoir bénéficier de l'expertise de conférenciers choisis depuis chez soi, explique Claude Chartrain. En ce sens, nous relançons les web-conférences DCF, forts du succès du cru 2012 de ces dernières. »

Pour enrichir encore les services proposés aux membres du réseau, les DCF ont par ailleurs développé mi-2012 un partenariat avec CommercialBestJob, entreprise permettant un recrutement ciblé de profils commerciaux sur le Web. «A travers ce partenariat, les adhérents disposent d'un accès privilégié et de tarifs préférentiels sur la passerelle de diffusion d'offres d'emploi www.commercial-bestjob.com », témoigne Claude Chartrain. Et d'ajouter: «En outre, nous avons travaillé conjointement avec nos partenaires (Clear Channel, La Caisse d'Epargne, La Poste, la SNCF, Malakoff Médéric et Manageo) pour proposer aux associations des conférences partenariales clés en main. Elles proposent des thématiques ciblées issues du savoir-faire de ces entreprises et sont une occasion, localement, de marier des réseaux, des savoir-faire et des expertises. »

Les différents chantiers en cours au sein du réseau témoignent d'un engagement fort pour la reconnaissance des métiers de la vente au sein des écoles et des entreprises. A la croisée des chemins entre l'éducation (grâce au Concours national de la commercialisation), la formation, l'expertise et l'accompagnement de la vie professionnelle, les DCF se positionnent comme le premier réseau des managers de la performance commerciale.

Claude Chartrain, secrétaire général national des DCF

«La thématique de la Semaine nationale de la performance commerciale, «Du commerce et des hommes», témoigne d'une réelle volonté de considérer l'humain comme un facteur indispensable à toute relation commerciale.»