Mon compte Devenir membre Newsletters

2008, la raison du réseau?

Publié le par

Ludovic Bischoff Rédacteur en chef

Ludovic Bischoff Rédacteur en chef

- Que restera-t-il de 2008 dans quelques mois? Vous pensez qu'il est un peu tôt pour se poser cette question alors que nous débutons tout juste l'année? Pourtant, repensez-y, que reste-t-il de 2007 qui vient à peine de s'éteindre? Au niveau économique, des chiffres et des données qui s'entrechoquent, s'annulent et se contredisent. Et à l'heure du bilan annuel, le seul sentiment qui persiste, c'est que l'incertitude économique reste grande. Dans ce contexte, faire appel à son réseau semble être plus que jamais une solution pour booster sa carrière. Et grâce au Web, l'émergence des réseaux sociaux est la tendance forte de ce début d'année. L'exemple de Facebook est, à ce titre, parlant.

Ce site, qui permettait, à l'origine, de mettre en relation des étudiants américains, vient de connaître une envolée à la fois médiatique et boursière depuis que Microsoft a déboursé plus de 240 millions de dollars pour posséder à peine 1,6% du capital de cette jeune société déjà valorisée à plus de 15 milliards de dollars! Plus de 55 millions de personnes à travers la planète partagent désormais leurs relations via ce service.

Et la pointe de l'iceberg Facebook cache mal les dizaines, voire les centaines, d'autres réseaux sociaux qui émergent sur la Toile. Il y a quelques mois, il fallait être inscrit sur Viadeo, Linkedln ou Ziki, des réseaux permettant de gérer ses contacts pro. Aujourd'hui, les cadres avertis savent qu'il leur faut appartenir à des réseaux plus sélectifs. D'ailleurs, chaque secteur voit se constituer son réseau en ligne. A l'image de Reuters Space qui s'adresse à un petit cercle de traders et autres gestionnaires de fonds. Les clubs d'affaires au sein desquels les gentlemen londoniens dirigeaient l'empire britannique lors de la révolution industrielle semblent trouver une seconde vie. La question est donc: quels réseaux allez-vous rejoindre? Et la question «super banco» de savoir lesquels survivront à 2008...

Quels réseaux allez-vous rejoindre en 2008?