Mon compte Devenir membre Newsletters

Aastra se cache derrière Pat Thomas pour communiquer avec originalité

Publié le par

La société de téléphonie d'entreprise Aastra a lancé une campagne de communication à 360° pour s'adresser à une cible professionnelle. Un jeu de cache-cache de quatre mois avec un consultant virtuel qui a eu une «vraie» vie sur Internet.

Pat Thomas, le consultant virtuel d'Aastra.

Pat Thomas, le consultant virtuel d'Aastra.

Dans le domaine de la communication, ce qui marche en B to C peut aussi réussir en B to B! Aastra a ainsi profité du lancement de sa dernière solution de téléphonie sur IP pour mettre sur pied une campagne de marketing à 360° rassemblant des outils généralement utilisés pour séduire les particuliers. Même si, dans le cas présent, ce sont les directeurs des systèmes d'information (DSI) et les partenaires intégrateurs qui étaient visés. La campagne, lancée en janvier 2008, était axée autour d'un personnage fictif, Pat Thomas, travaillant pour la société tout aussi virtuelle EAR (Early Adoption Research) comme «IT marketing analysis director». Un site web a été créé (www.ear-ltd.com), ainsi que des blogs sur lesquels étaient diffusées des interviews de Pat Thomas. Photos et vidéos ont également été postées sur des sites comme You Tube ou Dailymotion pour trouver un relais à ceux qui «googlisaient» le consultant. Un jeu sur Internet a été prévu et Pat Thomas a même envoyé des MMS à ceux qui le souhaitaient! Il a par ailleurs cherché à nouer des contacts avec les DSI via les réseaux professionnels comme Viadeo ou Linkedln. Enfin, plusieurs opérations de street marketing ont été menées au pied de six sièges sociaux d'entreprises ciblées par Aastra (France Télécom, Devoteam...). «Malgré notre troisième rang européen sur le marché de la téléphonie d'entreprise, nous constations un déficit d'image. Voilà pourquoi nous avons souhaité mettre en place une campagne de marketing originale pour le secteur», explique Jean-Denis Garo, chef du département marketing au sein d'Aastra. Pari gagné. Quatre mois après le lancement de cette campagne, Aastra a révlé qui se cachait derrière EAR lors d'une soirée rassemblant 500 prospects et partenaires au studio Gabriel, à Paris. Avec un budget de 15000 euros, l'opération est un succès, et Pat Thomas risque bien de ne pas disparaître aussi vite qu'il est apparu sur la Toile...