Mon compte Devenir membre Newsletters

Alfa Laval envoie ses managers sur les bancs de l'Ecole navale

Publié le par

Le comité de direction du spécialiste de l'échange thermique a suivi pendant deux jours une formation au management à l'Ecole navale. Au programme: des conseils pour diriger ses équipes tirés des expériences terrain des militaires.

«De toutes les conférences auxquelles j'ai assisté durant ma carrière, c'est celle donnée par le contre-amiral Marin Gillier, chef des commandos marines, qui m'a le plus marqué», assure Stéphane Ronteix, le président d'Alfa Laval, une société spécialisée dans l'échange thermique, la séparation et le transfert de fluides. Accompagné de l'ensemble de son comité de direction, soit dix personnes dont sept directeurs commerciaux, il a passé deux jours dans les locaux de l'Ecole navale, près de Brest, en juin dernier. Au programme: des conférences et des ateliers pour apprendre des militaires leurs techniques de management et de direction d'équipe. L'animateur, le contre-amiral Marin Gillier, avait supervisé peu de temps auparavant l'opération militaire qui a mis fin à la prise d'otage de l'équipage du voilier Le Ponant par des pirates somaliens. De quoi impressionner les cadres d'Alfa Laval... Lors de sa conférence, ces managers étaient assis parmi les 200 élèves officiers de l'école. Immersion garantie!

Les liens entre Alfa Laval et la Marine nationale sont nombreux, notamment parce que la société équipe les bâtiments de guerre français. Mais le partenariat entre les deux structures va plus loin. Alfa Laval a, en effet, signé une convention avec l'Ecole navale, s'engageant à prendre des élèves officiers en stage pour leur faire découvrir le monde de l'entreprise. En contrepartie, des cadres commerciaux d'Alfa Laval peuvent bénéficier de formations au management au sein de l'école (qui sont accessibles à toutes les entreprises qui ont pour client la Marine nationale). «Même si nous sommes une entreprise civile, nous avons énormément de choses à apprendre de la Marine, notamment sur le management, estime Stéphane Ronteix. En effet, les entreprises ont parfois tendance à utiliser des logiciels de gestion des ressources humaines, alors que les militaires managent beaucoup plus en tenant compte des aspects humains.» Le président d'Alfa Laval a quelquefois observé un manque de leadership chez certains de ses managers commerciaux. «Pendant ces deux jours, nous avons pu constater à quel point les officiers sont préparés à réagir face à une situation nouvelle, contrairement à nos managers qui sont souvent mal formés, rapporte Stéphane Ronteix. J'ai aussi remarqué que la transmission de l'information fonctionne bien dans la Marine car le subordonné n'hésite pas à aller voir son supérieur pour demander conseil. De même, l'officier supérieur forme en permanence ses subordonnés. Ce type d'échanges n'existe pas toujours dans une entreprise où certains sont tentés de garder l'information pour eux.» Autant d'enseignements tirés de ce séjour et qui poussent le président d'Alfa Laval à prévoir des formations spécifiques pour ses managers.

«Nous pouvons vraiment tirer des leçons très concrètes des méthodes employées dans la Marine nationale», confirme Thierry Pelletier, directeur commercial en charge de quatre segments de marché chez Alfa Laval. Désormais, il applique ainsi la méthode navale pour ses réunions commerciales: chaque réunion répond à un ordre du jour précis et est dirigée par une personne chargée le collecter les sujets en amont. Cette personne est également chargée d'animer la réunion, alors qu'habituellement c'est le manager le plus important qui préside. L'opération a été jugée si profitable par l'ensemble du comité de direction que Stéphane Ronteix souhaite désormais envoyer à l'Ecole navale les 15 managers commerciaux sous les ordres de ses directeurs commerciaux.

Repères
Alfa Laval

Activité Echange thermique, séparation et transfert de fluides
CA 2007 monde 2,6 milliards d'euros
Effectif France 900 personnes
Force de vente France 120 personnes

Mot clés : militaire | alfa laval

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

L. BA.