Mon compte Devenir membre Newsletters

Attention, exclusivité !

Publié le par


“Ce qui est commun n'a pas de valeur”. Tel semble être de plus en plus souvent le leitmotiv de certaines sociétés. Ainsi, les marques qui ont soif de toujours plus d'exclusif pour se distinguer peuvent désormais réserver le White Shop. Il s'agit d'un nouveau lieu parisien dédié à la crème de la crème des people, ceux qui sont capables de créer “un bruit” très tendance autour de la banale scie sauteuse électrique dans laquelle votre direction générale EMEA fonde pourtant tous ses espoirs de croissance. Vous disposerez alors d'un showroom dédié, entièrement décoré à vos couleurs, pour mettre en scène votre produit un mois durant. À l'entrée, pas de physionomistes, comme dans les boîtes de nuit chic, mais c'est tout comme. Il faut montrer patte blanche pour venir y dépenser ses euros et acquérir, donc, “LA” scie sauteuse dont tout Paris parlera forcément, puisqu'elle est exposée au White Shop ! Soit. Voilà qui vous assure un lancement produit “exclusif”. Mais quelle est la limite à l'exclusivité si ce n'est la privatisation, qui est, vous en conviendrez, l'ennemi du libre commerce ? Vous ne voyez pas où je veux en venir ? C'est peut-être que vous n'étiez pas devant votre poste de TV le jour où Raymond Domenech a révélé la liste des 23 joueurs de l'équipe de France qui participent au Mondial 2006. Car alors, vous auriez vu le sélectionneur tricolore refuser de commenter ses choix devant télévisions et radios réunies pour conserver l'exclusivité à son partenaire, l'opérateur mobile SFR. Ce dernier réservant les bonnes paroles de “Raymond la science” à ses abonnés qui ont pu l'écouter le lendemain sur leurs portables… Exclusif, certes. Mais pas très vendeur pour l'équipe de France et encore moins pour son coach, raillé par tous les fans de foot frustrés. Et, au final, combien de Français vont s'abonner à SFR à la suite de cette spoliation de la parole d'un homme public à titre commercial ? À chercher l'exclusivité à tout prix, certaines marques risquent bien de trouver un jour la solitude. Lorsqu'elles seront seules dans leurs soirées VIP avec une pseudo-vedette… et qu'elles en auront interdit l'accès à leurs clients !