Mon compte Devenir membre Newsletters

Automobile 1/4 : Location longue durée : le marché démarre

Publié le par

Avec une croissance annuelle à deux chiffres, la location longue durée de véhicules semble promise à un bel avenir. Après les grands comptes, les PME s’y intéressent de près.

De 1995 à 2000, la location longue durée a progressé, en moyenne, six fois plus vite que l’économie française : au terme de ces six années, la part de marché de la LLD dans le total des immatriculations de véhicules à usage professionnel s’élevait donc à 40 %. Or, « en situation de crise, les entreprises préfèrent conserver leurs capacités d’investissement et privilégient la location par rapport à l’achat », indique le Syndicat national des loueurs de voitures en longue durée (SNLVLD). De fait, l’organisme table, pour 2002, sur une hausse de 8 à 10 % des prises d’ordres par rapport à 2001, qui constituait, elle-même, une année de croissance exceptionnelle : en augmentation de 14,8 % par rapport à 2000.

Préserver sa trésorerie

Pourquoi les entreprises sont-elles aussi nombreuses à choisir de louer – plutôt que d’acheter – leurs véhicules ? Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce qu’en tant que mode alternatif de financement du parc automobile, la location longue durée permet aux sociétés d’affecter leur trésorerie à d’autres investissements, correspondant davantage à leur cœur de métier. « En finançant leurs voitures à crédit, elles amputent leur capacité de financement au détriment d’autres projets, plus stratégiques », souligne Alain Iserin, p-dg de Continental Lease. Ensuite, parce que, forts du succès du concept, les loueurs ont développé des formules dites “full services”, offrant à leurs clients l’opportunité d’externaliser de A à Z la gestion de leur flotte. Audit, assistance, assurance, entretien, réparations, pneumatiques, carburant, reporting, etc. Ils s’occupent de tout, pour le plus grand confort des utilisateurs, qui n’ont, dès lors, plus à se charger de la moindre vérification ou de la moindre intervention mécanique. Et, surtout, pour celui des décideurs, qui peuvent se recentrer sur leur métier originel et bénéficient, en outre, d’un outil de contrôle de leurs coûts.

PME : une manne pour les loueurs ?

Un calcul que les grands comptes ont fait depuis longtemps : la plupart d’entre eux se sont, aujourd’hui, laissé séduire par l’offre des loueurs. « Désormais, c’est donc du côté des PME et des TPE que se trouve le potentiel de développement du marché », martelle Damien Pellissier, directeur du réseau commercial d’Arval PHH. Numéro deux hexagonal du secteur, ce dernier vient, d’ailleurs, de créer un département spécialisé dans la gestion des parcs de petite taille. Son but ? Satisfaire la demande des entreprises de taille modeste, de plus en plus sensibles, à leur tour, aux atouts de la location. D’ailleurs, pour évaluer l’intérêt porté par ces petites entreprises à la formule, le SNLVLD vient de réaliser une étude* dont les résultats sont éloquents : si la plupart des responsables de TPE déclarent connaître la LLD, seul un tiers d’entre eux est capable de citer ne serait-ce qu’un loueur. Mieux : une fois que l’on leur a rappelé le principe de la LLD, 45 % des interrogés le jugent intéressant. Ils en perçoivent parfaitement les avantages, tant financiers (pas d’apport, pas d’immobilisation de capital) que fonctionnels (pas de souci de revente ni de gestion, mise à disposition de véhicules récents et toujours bien entretenus). Demain, les artisans, commerçants et autres PME emprunteront-ils la voie tracée par les grands groupes ? Il est trop tôt pour en être sûr. Mais bon nombre d’indices augurent d’une telle évolution. N’en déplaise aux partisans de la propriété, la location a de beaux jours devant elle. (*) Étude réalisée par l’Institut Louis Harris, pour le compte du SNLVLD, auprès de 1 503 entreprises interrogées par téléphone en mars et avril 2002.

Sur le Net

Plusieurs loueurs offrent, aujourd’hui, à leurs clients, la possibilité de réaliser des cotations ou de demander des devis en ligne. Citons, parmi eux, Carvantis.fr (le site de Lease Plan), Ald-automotive (celui d’ALD Automotive) ou encore, le pionnier du genre, Location devoitures.com (créé en 2001 par Continental Lease). Une formule qui semble appelée à un bel avenir : en un an, Locationdevoitures.com a réalisé 60 000 devis pour un taux de transformation de 15 à 20 %.