Mon compte Devenir membre Newsletters

Axa adopte la formation par les jeux vidéo

Publié le par

Managers et agents généraux d'Axa se forment désormais aux entretiens d'évaluation et de vente de façon ludique.

Jouer pour s'instruire. Voilà le principe des «serious games», qui font une percée dans le monde de l'entreprise. Avec la solution proposée par Daesign, un commercial peut faire une simulation d'entretien de vente avec un client virtuel, le scénario se construisant au fur et à mesure en fonction des réponses des deux parties. Axa a déployé à ce jour deux serious games. Le premier, créé en décembre 2007, porte sur l'entretien annuel d'évaluation et concerne près de 1500 managers. Le second traite des entretiens de vente et a été déployé en mars auprès de 475 agents généraux patrimoine et prévoyance. «Cet outil est utilisable et réutilisable selon les besoins de chacun, indique Cyrille Leguillon, responsable de l'innovation pédagogique chez Axa France. Lorsque vous faites des jeux de rôle en présentiel, la formation s'achève à la fin de la séance; vous ne ramenez pas le formateur chez vous. . . Avec cette méthode, si!» Chaque session dure entre 45 minutes et une heure et se termine par un débriefing qui pointe les pistes d'amélioration. «Imaginons qu'un client virtuel explique que son assureur actuel ne le satisfait pas. Si le commercial ne cherche pas à savoir pourquoi, le débriefing lui rappellera qu'il a raté une occasion de mieux comprendre les attentes du client.» Daesign propose des solutions sur mesure ou packagées. Pour cette dernière formule, comptez 250 euros HT par personne pour une centaine d'apprenants, et une trentaine d'euros HT pour plusieurs milliers.