Mon compte Devenir membre Newsletters

Cadeaux d’affaires 2/3. De 30 à 100 euros : authenticité et sur-mesure pour les clients fidèles

Publié le par

Un cadeau dont le prix se situe dans une fourchette de 30 à 100 euros permet de témoigner de sa gratitude à un client sérieux. C’est une attention toute particulière. » Selon Jérôme Queige, responsable commercial France des Entreprises de Champagne Jacquard, cette tranche de prix est donc réservée aux clients fidèles des PME ou des grands comptes. Et d’après une étude réalisée par Omyagué, spécialiste du cadeau d’affaires, près de 30 % des présents offerts par les entreprises en 2002 valaient entre 30 et 100 euros. Ces cadeaux “relationnels”, comme les nomme Jean-Christophe Hubau, directeur commercial de Consul, filiale “motivation” de l’agence Everest, servent à entretenir la gestion de la relation client, si chère aux entreprises. Ces dernières n’attendent plus seulement la période de Noël mais recherchent, tout au long de l’année, diverses occasions liées à des événements professionnels (signature d’un contrat) ou personnels (anniversaire, fête des Mères, naissance, etc.) pour remercier leur clientèle. « L’autre tendance, surtout dans cette tranche de prix, est la personnalisation du cadeau, souligne le porte-parole de Consul. Les entreprises ciblent désormais le produit ou le service qui colle le mieux aux goûts de leurs clients. » Cela ne signifie pas pour autant que les sociétés boudent les produits classiques, bien au contraire. La maroquinerie, les montres et les stylos restent des incontournables, à condition qu’il s’agisse de produits de marque. « C’est un gage de qualité et de prestige pour l’entreprise et son client », affirme Nicolas Rudloff, directeur de clientèle du réseau B to B chez Sanford, propriétaire, entre autres, des marques Reynolds, Waterman et Parker.

Le classicisme, toujours à l’honneur

À découvrir ou à redécouvrir : la collection Ici et là de la gamme Waterman. « Ce sont des stylos aux formes féminines, livrés dans des écrins de soie sauvage », précise Stéphanie Chenavier, chef de groupe marques. Prévoyez entre 30 et 36 euros HT pour un modèle à bille. La dernière ligne de stylos Sonnet, signée Parker, plaira aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Elle se décline en douze modèles : de l’éternel Ciselé, inspiré d’une boîte à priser anglaise du xviie siècle et fait de laque et d’argent, au tout nouveau Tartan, aux motifs écossais finement gravés. À partir de 95 euros HT pour un modèle à plume. La montre reste l’autre valeur sûre dans cette tranche de prix. Casio l’a bien compris, qui lance sa nouvelle ligne G-Shock “multiface”. Typiquement masculins, ces modèles allient design et technologie (29 fuseaux horaires disponibles, calendrier programmé, chronomètre, alarme, etc.) et coûtent de 75 à 100 euros HT, en moyenne. Les femmes ne sont pas en reste grâce à la nouvelle collection Baby-G : des montres tendance aux couleurs acidulées (rose, vert ou bleu) dont les prix débutent à 50 euros HT. Et pour les plus sportifs, les modèles de la gamme Phys permettent de comptabiliser les calories dépensées pendant une course d’endurance, par exemple. Comptez de 50 à 60 euros HT. Les entreprises désireuses de sortir des sentiers battus feront plaisir à leurs clients en choisissant un grand cru bordelais ou un champagne millésimé. Le Wine Club propose toute une série de coffrets personnalisables, de l’étiquette à la bouteille. Parmi les produits plébiscités par les entreprises, citons le coffret Vins du monde, une caisse de dégustation comprenant six vins de Californie, d’Afrique du Sud ou encore du Chili, pour 61 euros HT. Le coffret Découverte (82 euros HT), composé de trois champagnes rosés, rencontre, lui aussi, un franc succès, notamment auprès de la gent féminine. « Les sociétés connaissent, en général, les goûts de leurs clients et cherchent à les satisfaire, observe Franck Bosetta, p-dg du Wine Club. Si le cadeau s’adresse à une femme, les entreprises nous demandent le plus souvent du champagne et des apéritifs, très rarement des alcools forts. » Des paniers gastronomiques sont également proposés par l’enseigne pour 80 euros HT. Au menu : un bordeaux, un bourgogne, une bouteille de cidre et un bloc de foie gras. De son côté, Champagne Jacquard mise sur l’effet de surprise et sur l’originalité grâce à son nouveau concept de bouquet : une composition florale à l’intérieur de laquelle sont posées deux flûtes et une bouteille de champagne. Comptez, pour cette formule, entre 50 et 70 euros. Les coffrets plus classiques se déclinent en versions carton, bois ou métal. « Ce dernier matériau plaît beaucoup aux entreprises pour son aspect épuré et moderne », indique Jérôme Queige. Le coffret en métal de six bouteilles de champagne brut Mosaïque est proposé au prix de 90 euros HT. Attiser la gourmandise de ses clients est une autre option envisageable. Hédiard est passé maître dans cet art et propose, pour un budget de 30 à 100 euros HT, une série de compositions en épicerie ou en confiserie, toutes plus alléchantes les unes que les autres. « Nous disposons d’une équipe de spécialistes (maître thé, caféologue, etc.) qui garantissent aux entreprises clientes l’authenticité et la qualité des produits », indique Laure Manuel, commerciale pour les cadeaux d’affaires. Côté salé, le coffret Girofle est une corbeille en osier contenant une bouteille de bordeaux, une pintade forestière, une terrine de chevreuil aux noisettes, une riste d’aubergine et un bocal de babas au punch créole. Le tout pour 52,67 HT. Parfaite pour la salade, la composition Fleur de sel est présentée sur un plateau en bambou tressé où sont disposés une bouteille d’huile d’olive, une bouteille de vinaigre au basilic, un pot de moutarde à l’ail, un sachet de fleur de sel de Guérande et des couverts à salade. L’ensemble est servi 55,48 euros HT. Enfin, le Tamarin (voir photo page 78) se présente sous la forme d’une corbeille végétale proposant un assortiment de pâtes de fruits, de massepains, de calissons et de florentins. Son prix : 41,39 euros HT.

Créations sur mesure

On observe actuellement une préférence pour les objets de décoration que le client pourra laisser à son bureau ou ramener chez lui. La marque d’objets et de bijoux Cécile et Jeanne a créé, en 1999, un département “business class”, aujourd’hui en plein essor. Les entreprises peuvent puiser dans les collections de la marque ou demander une création sur mesure. Étonnantes par leur design, ces pièces sont réalisées à partir d’une base d’étain trempée dans de l’or ou de l’argent. « Avec nos dix points de vente dans la Capitale, nous avons pignon sur rue et cela rassure nos clients », observe Florence Lucas, directrice du département entreprises. À découvrir : le jeu du Tic Tac Toe, équivalent du jeu du morpion (voir photo), présenté sous la forme d’un petit plateau sur pied en étain poli et vendu 45 euros HT. La paire de bougeoirs Paris-New-York (voir photo page 79), sorte de sculpture où chaque lettre est travaillée dans un effet de matière, est à 80 euros HT. Enfin, la collection de bijoux Star of regroupe des pendentifs et des bracelets en argent massif (de 30 à 50 euros pièce), choix plus personnel mais aussi plus délicat !