Mon compte Devenir membre Newsletters

Calcul du variable : les entreprises évitent les usines à gaz !

Publié le par

Un mode de calcul simple, un nombre d'indicateurs limité : tel est le constat du premier baromètre de la rémunération variable qui s'est penché sur la population des commerciaux.


“Le mode de calcul de la rémunération variable des commerciaux est caractérisé par une grande simplicité.” Voilà le constat rassurant dressé par le tout premier baromètre de la rémunération variable*, publié, début février, par Excentive et MCR consultants. Le mode de calcul additionnel domine largement (62,5 % des cas), loin devant des modes plus complexes (mode multiplicatif, tableau à double entrée, etc.) Par ailleurs, le calcul repose, en moyenne, sur deux indicateurs, ce qui facilite largement la compréhension de tous les bénéficiaires. Autre enseignement de ce baromètre : les indicateurs quantitatifs ont été cités dans près d'un cas sur deux (47,7 %), devant les qualitatifs (21,5 %) et les autres indicateurs, opérationnels ou encore financiers. Des indicateurs encore très majoritairement individuels (56 % des réponses). À titre comparatif, les critères individuels montent à 66,6 % lorsqu'il s'agit des managers. Quant à la périodicité de versement du variable, l'étude montre que 41,6 % des entreprises le versent une fois par an, les autres optant pour des versements mensuels, trimestriels ou encore semestriels. Une part variable qui, selon un DRH interrogé sur deux, devrait augmenter d'ici deux ans.