Mon compte Devenir membre Newsletters

Canon joue la comédie pour donner l'exemple

Publié le par

Pour inciter tous ses commerciaux à s'améliorer et accroître les ventes de solutions d'impression, Canon a mis en scène des comédiens jouant les vendeurs exemplaires.

Michael Box et Luc Youcan. Le premier est un vendeur traditionnel. Le second aborde la vente comme une solution globale de gestion du document. Une approche moderne que Canon souhaite développer au sein de ses troupes. De novembre 2006 à février 2007, ces deux personnages ont accompagné le staff commercial direct et indirect de Canon France. Les 500 commerciaux ont reçu, par mail, douze films mettant en scène ces deux supervendeurs. Bilan des courses dressé à la fin mai 2007: un chiffre d'affaires logiciels de solution d'impression en hausse de 34% en valeur et de 42% en volume par rapport à mai 2006. «Cette communication en saynètes humoristiques a, sans nul doute, contribué à ce succès commercial assure Hubert Bro, directeur marketing de Canon Business Solutions. Les commerciaux fictifs sont restés dans les mémoires et il arrive que certains vendeurs se mettent en boîte, en se traitant de «Michael Box»!» Le budget total de cette opération reste modeste: 35 000 euros. En 2006, 40% des commerciaux vendaient une solution par mois. Le fabricant espère atteindre 60% cette année. Pour cela, l'industriel a également lancé, il y a dix-huit mois, le «Passeport Solutions». Il s'agit d'une formation en ligne et en présentiel.

Mot clés : vendeur | canon france

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

Isabelle de Chauliac