Château-Fuissé, tête de cru, pouilly-fuissé 2010

Publié par le

(par Alain Marty, président du Wine & Business Club)

La propriété, avec sa tour pentagonale du XVe siècle, appartient la famille d'Antoine Vincent depuis 1862, soit cinq générations. Depuis 2003, il cherche à exprimer le terroir avec les spécificités du cépage, le chardonnay, et du millésime. Pour cela, il vinifie chaque parcelle séparément: il y en a 104 sur les 32 hectares du domaine. 25 d'entre elles, et autant de sols différents, entrent dans la composition de la Tête de cuvée 2010. Résultat, un pouilly-fuissé complexe aux arômes floraux, fruités, d'amandes, de pain grillé et de brioche en bouche. Le tout soutenu par une belle fraîcheur. A vérifier d'ici à 2020 en accompagnement d'un turbot rôti.

www.chateau-fuisse.fr

Prix public: 21,50 euros.

Alain Marty

Sur le même sujet

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]