Mon compte Devenir membre Newsletters

Cinq idées originales pour pimenter vos voyages

Publié le par

Voici cinq pistes à suivre pour sortir des sentiers battus du tourisme d’affaires et transformer séminaires, challenges et incentives en moments inoubliables.

1-

Offrir une “tranche de vie locale”

Pour sortir des habituels circuits touristiques, vous pouvez rebondir sur des événements authentiques, tirés de la vie quotidienne du pays. « Lors d’un voyage à Rio, nous avons emmené notre groupe assister à la demi-finale du championnat brésilien de football, au stade Maracana, le plus grand du monde, où l’ambiance est toujours extraordinairement survoltée, raconte Vincent Dumont, le directeur général de l’agence Chaïkana. Nous n’étions qu’une trentaine de Français dans un stade rempli de plus de 150 000 supporters brésiliens déchaînés. Ce genre d’événement marque les esprits car les participants vivent quelque chose d’unique, totalement hors des circuits traditionnels. » Le patron de Chaïkana raconte qu’il a également permis à un groupe d’assister à la cérémonie de l’Aïd-El-Kébir dans une famille marocaine et un autre à un mariage traditionnel. « L’objectif est simple : rechercher l’authenticité et permettre au groupe de pénétrer plus profondément le quotidien de populations qu’il ne voit généralement qu’à travers les vitres d’un car. »

2-Garder le secret sur la destination

Ne pas divulguer la destination du voyage est un classique qui attise la curiosité. Mais pour des raisons organisationnelles, cela n’est pas toujours chose facile. Et pourtant, avec un peu d’imagination… Denis Saunier, responsable du développement de l’agence de voyages Phénomène, a organisé un voyage en Islande pour des groupes qui pensaient, au départ, partir en Guadeloupe, et à qui l’on avait évidemment recommandé de prendre un maillot de bain. « Une fois arrivé à Reykjavik, nous les avons conduits directement au Blue Lagoon, un complexe de sources chaudes dans lequel on se baigne en plein hiver, même sous la neige ! ». D’autres destinations permettent de jouer l’effet de surprise chaud/froid jusqu’au dernier moment. C’est le cas d’un pays comme le Maroc, à grande diversité climatique. « En partant de Paris, vous pouvez soit aller skier à Oukaïmeden, dans le Haut Atlas, soit partir pour le désert, assure Vincent Dumont, de l’agence Chaïkana. La différence de température est véritablement impressionnante. De plus, même à Marrakech, vous pouvez encore garder le secret. Et le groupe ne se rendra compte de sa véritable destination qu’en arrivant aux portes du désert… ou au pied des montagnes ! »

3-Proposer des cadeaux personnalisés

Un voyage professionnel, même sur mesure, n’est inoubliable que si les participants perçoivent qu’une attention toute particulière leur a été portée. C’est ce qui s’est passé pour la force de vente de Cadbury, invitée en Laponie. « Comme le voyage se déroulait au moment de Noël, chaque participant a reçu un petit cadeau le 24 décembre, relate Denis Saunier (Phénomène). Et pour que chaque présent soit personnalisé, nous avons demandé aux chefs de service de se renseigner sur les goûts de leurs coéquipiers… » Résultat : deux personnes, employées à plein temps durant plus d’une semaine, ont réalisé un shopping personnalisé de près de 300 cadeaux ! Tout en restant dans un budget défini. Ainsi, l’amateur de rock a reçu un disque d’Elvis Presley, le fumeur de cigares, un Havane, etc. « Lorsqu’ils ont ouvert leur paquet, tous ont été très étonnés de trouver un présent qui leur faisait vraiment plaisir. Dans ce genre de manifestation, en effet, on a plus l’habitude d’offrir un cadeau générique pour les hommes et les femmes, ce qui marque beaucoup moins les esprits. »

4-Jouer sur la surprise

Il est possible de jouer sur le ressort de la surprise pour concocter un voyage inattendu. Les commerciaux d’une entreprise de télécoms ont ainsi été invités à passer une semaine en Jordanie. En marge du programme officiel, l’agence Phénomène, qui organisait l’opération, a redoublé d’originalité pour épater les participants. « Nous les avons emmené voir des peintures rupestres dans un lieu désertique. Le voyage aller s’est effectué en 4 x 4, mais lorsqu’ils ont voulu regagner les véhicules, deux heures plus tard, les véhicules avaient été remplacés par 140 chameaux ! C’est par ce moyen qu’ils ont rejoint un campement improvisé dans le désert afin d’y passer la nuit », raconte Denis Saunier. Cependant, il n’est pas obligatoire de déployer une telle logistique pour pimenter un voyage d’entreprise. Afin de pouvoir récupérer leur clé d’hôtel, les participants ont dû se résoudre à poursuivre un groupe de moutons dispersés dans un champ. Le jeu consistait à dénicher l’animal arborant le bon dossard nominatif pour enfin accéder à la chambre !

5-Introduire une pincée d’humanitaire

Voyager utile est une tendance de fond du tourisme, même d’affaires. Claudine Schellino, directrice de l’agence Makalu, essaye, aussi souvent que possible, d’introduire une journée en marge du voyage pour impliquer les personnes dans une action humanitaire. « Au Venezuela, nous avons apporté des sacs de farine que nous avons troqués contre des colliers artisanaux à des femmes d’un village reculé. En Birmanie, les participants ont passé une journée dans un temple bouddhiste et ont effectué un cérémonial en servant le repas aux moines. » Très souvent, l’agence s’appuie sur des associations locales pour venir en aide à des enfants, en apportant des fournitures scolaires ou des vêtements. « Ce n’est pas un voyage à but strictement humanitaire, mais juste une parenthèse entre une journée de séminaire et deux jours de tourisme classique, souligne Claudine Schellino. Cela permet aux gens de vivre quelque chose de fort et d’éprouver le sentiment d’avoir accompli un beau geste, qu’ils n’auraient pu réaliser seuls. Même s’ils ont la volonté de venir en aide aux populations des pays défavorisés, ils ne connaissent pas les réseaux locaux et les besoins réels des habitants. » n

Mot clés : Voyage |

Ludovic Bischoff