Recherche
Se connecter

Conexance reprend le flambeau d'Abacus

Publié par le


Base de données. Conexance vient de lever auprès de deux fonds d'investissement 900 000 euros pour assurer sa croissance. Ce dernier a, en effet, repris les activités d'Abacus France, qui a cessé sa spécialisation de base de données mutualisées sur décision de son principal actionnaire. Un concept sur lequel Conexance mise plus que jamais. L'idée étant de regrouper au sein d'une alliance commune (Alliance VAD) plusieurs bases de données de VADistes (soit 14 millions de foyers provenant d'une quarantaine de VADistes) afin de dresser des profils de prospects et clients. « Après avoir traité la base de données du client pour éliminer les erreurs, avec notre prestataire Arvato, nous effectuons une comparaison entre cette base et celles des autres membres de l'Alliance », indique Didier Farge, président de Conexance. Le but ? Déterminer les contacts présents dans les différentes bases de données dont les comportements d'achat sont identiques. Une fois ces “sosies” identifiés, le VADiste dispose d'une liste de prospects aux comportements identiques à ses clients. Grâce à la mutualisation, les membres paient moins chers ces contacts : 120 euros les mille contre 200 à 300 euros s'ils n'étaient pas adhérents. n Rens. : www.conexancemd.com

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]