Mon compte Devenir membre Newsletters

Contre ce mal si français!

Publié le par

Laurent Bailliard, Rédacteur en chef adjoint

Laurent Bailliard, Rédacteur en chef adjoint

Avez-vous remarqué comme il était difficile de motiver vos commerciaux, de les faire adhérer à un nouveau projet, de garder intacte l'énergie qu'ils avaient en arrivant? L'origine de ce manque d'entrain est confuse: grippe A, crise économique, grèves, menaces terroristes... Autant de phénomènes que les Français vivent particulièrement mal, au point que BVAGallup international attribue à la France le titre de championne du pessimisme. Selon cet institut, les Français seraient 61 % à déclarer que 2011 sera synonyme de difficultés économiques, contre 28 % en moyenne dans le monde! Concernant leur situation personnelle, les Français disent craindre à 37 % qu'elle se dégrade, ce qui place le pays dans le Top 5 mondial des pessimistes, avant l'Afghanistan et l'Irak! De quoi finalement vous rassurer face à la démotivation parfois constatée sur certains de vos commerciaux. Vous n'y êtes pour rien. Quoique... Et si vous nourrissiez involontairement ce mal apparemment si français? Depuis quand n'avez-vous pas félicité un commercial en dehors d'une vente réalisée? Etes-vous récemment allé sur le terrain, non pas pour recadrer un commercial, mais pour apprendre de lui? Avez-vous remarqué le nombre de fois où vous noircissez le tableau pour justifier le refus d'une augmentation de salaire, ou de recruter une assistante commerciale? Et si vous vous attardiez enfin sur les choses qui fonctionnent? Etre confiant dans les capacités de l'entreprise à avancer, proposer un projet, donner envie aux autres d'agir... Cela a un nom. Cela s'appelle l'optimisme. Un mot benêt, rarement employé, mais dont la force est redoutable.

Mot clés : cela

Laurent Bailliard