Mon compte Devenir membre Newsletters

Dossier 8/8 : Auchan va à la rencontre

Publié le par

Pour casser les a priori que la grande distribution peut susciter chez les jeunes talents commerciaux, Auchan a décidé d’aller vers eux pour leur faire rencontrer ses salariés.

Les entreprises ont parfois tendance à croire que les candidats vont venir naturellement à elles, sans savoir précisément en quoi consiste l’activité de la société, ni quels métiers elles peuvent leur proposer. Ce n’est pas le cas du groupe Auchan, qui a décidé, en 1997, d’aller à la rencontre de ses futurs collaborateurs pour… se présenter, tout simplement ! « À cette époque, le marché de l’emploi était assez tendu et nous avions quelques difficultés à recruter des cadres, notamment des chefs de rayon, explique Dominique Lesueur, responsable du recrutement chez Auchan. Nous avions également conscience que certains candidats, qui avaient parfaitement le profil recherché, n’avaient pas le réflexe de venir vers nous, sans doute parce qu’ils ignoraient le potentiel d’un groupe tel que le nôtre. » Si les jeunes ne viennent pas vers Auchan, alors c’est à Auchan d’aller vers eux ! Voilà, en résumé, la philosophie qui a conduit à la création des “Rencontres pour une carrière”.

Une démarche soutenue par l’Apec

Pour mettre en place ces espaces de rencontre entre Auchan et les diplômés de niveau bac + 4 ou + 5, le groupe s’est naturellement tourné vers l’Agence pour l’emploi des cadres (Apec). « Nous avions besoin d’un partenaire capable de cibler des candidats et de formaliser un concept nouveau, explique Dominique Lesueur. À l’époque, en effet, personne n’avait encore eu l’idée d’une telle opération. » Côté Apec, l’idée a tout de suite séduit. « Auchan a une démarche très proactive. C’est une initiative rare, que nous avons, évidemment, souhaité soutenir », assure Catherine Jouas, consultante à l’association et chef de projet de cette opération. Le principe est relativement simple : l’Apec se charge de cibler, dans ses fichiers, les profils de jeunes diplômés d’écoles de commerce, mais aussi d’écoles d’ingénieurs ou d’universités. En parallèle, un numéro de téléphone dédié aux Rencontres est mis à la disposition de ceux qui visitent le site Internet de l’Agence et des lecteurs de son hebdo, Courrier Cadres. De son côté, Auchan communique sur cette opération dans ses hypermarchés, par l’intermédiaire d’affichettes. L’Apec sélectionne les profils les plus adaptés aux besoins de l’enseigne et s’occupe également d’organiser les Rencontres dans ses centres régionaux. Charge à Auchan de mobiliser, pour la matinée, certains de ses cadres (chefs de rayon, responsables de service, etc.) qui interviennent afin d’expliquer aux candidats en quoi consiste leur mission au quotidien. Cette notion de rencontre est très importante. En somme, il s’établit un véritable échange entre les salariés d’Auchan, qui sont là pour apporter leur témoignage sans langue de bois, et les jeunes diplômés, qui ne se gênent pas pour poser leurs questions, même les plus directes, quant à leur charge de travail, leurs responsabilités, etc.

Deux sessions de recrutement par an

« Pour passer outre les a priori que certains jeunes diplômés peuvent avoir vis-à-vis de la grande distribution, il n’y a pas de meilleur remède que de leur faire rencontrer tous ceux qui s’épanouissent dans ce secteur, ajoute Dominique Lesueur. Ils sont les mieux placés pour faire partager leur expérience. Un chef de rayon, chez nous, est quelqu’un qui doit animer une équipe de 5 à 30 personnes et gérer un centre de profit de plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffre d’affaires. Cette réalité-là, les jeunes diplômés n’en sont pas souvent conscients ! » Au terme de cette demi-journée, qui réunit jusqu’à 500 personnes sur l’ensemble des villes concernées, les jeunes diplômés sont invités à déposer leur candidature. Une formule qui semble convaincante puisqu’en moyenne, 90 % des présents postulent au terme de la matinée. Ils sont alors convoqués dans les jours qui suivent pour des entretiens individuels, avant d’entamer le parcours classique de tout candidat à un poste dans l’entreprise. Au rythme de deux sessions nationales annuelles de Rencontres pour une carrière (en mai et en septembre), organisées le même jour dans plus d’une vingtaine de villes en France, Auchan embauche une cinquantaine de chefs de rayon tous les ans. Soit 10 % du total de ses recrutements de cadres ! « L’efficacité des Rencontres tient à la qualité de leur public, souligne Catherine Jouas. S’ils viennent assister, un samedi matin, à une manifestation professionnelle de ce type, c’est que ces jeunes diplômés sont motivés, ou tout du moins intéressés par l’entreprise. » Et Dominique Lesueur d’ajouter : « Mais si nous ne faisions pas l’effort d’aller vers eux pour leur ouvrir nos portes et répondre à toutes leurs questions, beaucoup ne viendraient pas vers nous. Grâce à ces Rencontres, nous recrutons des profils divers, ce qui nous donne accès à une grande richesse. C’est le cas avec tous les étudiants d’université, qui n’ont pas la chance, comme les élèves d’écoles de commerce, de rencontrer des entreprises lors de leur cursus. » Le coût de ces Rencontres n’est pas négligeable. Selon l’Apec, chaque édition fait l’objet d’un devis précis selon que l’opération nécessite une location de salle, un e-mailing, des encarts sur le site ou dans Courrier Cadres, etc., il faut compter entre 2 600 et 8 000 euros. Mais Auchan, comme d’autres enseignes de la grande distribution et diverses entreprises séduites par ce concept, semble pleinement satisfait de cette méthode de recrutement direct. « Cela coûte plus cher qu’un recrutement par annonces sur Internet, mais c’est meilleur marché qu’une campagne par annonces dans la presse », assure Dominique Lesueur. Et l’enseigne ne compte pas se priver de ce vivier de candidats. L’enseigne étudie, au contraire, avec l’Apec la possibilité d’ouvrir ces Rencontres à des cadres ayant déjà une expérience professionnelle.

L’œil du spécialiste

Michel Dumont, associé gérant au cabinet conseil en ressources humaines Euro Consulting Partners « Aller à la rencontre des candidats est positif pour l’image d’Auchan » « Cette approche est intéressante car elle témoigne de la prise en considération par Auchan de l’efficacité d’une démarche volontariste en direction de jeunes diplômés », assure Michel Dumont. Pour cet expert, si cette initiative originale procure de bons résultats, cela n’a rien d’étonnant. « La population visée est d’ordinaire moins choyée par les grands groupes que les jeunes issus des écoles de commerce. Face à une démarche aussi dynamique à leur égard, les jeunes diplômés ne manquent pas d’associer des valeurs positives d’ouverture d’esprit, d’originalité et d’esprit de conquête à Auchan. » Et d’ajouter que « la rencontre avec les salariés du groupe permet de lever les soupçons que certains candidats pourraient avoir quant à la réalité du contenu des postes et des débouchés. Créer une relation directe avec ses futurs cadres est un habile moyen de recruter. »

Repères

Le groupe de distribution Auchan emploie, en France, 52 900 collaborateurs (160 000 dans le monde) dans ses 118 hypermarchés (319 dans le monde). En 2002, le groupe affichait un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros (27,6 milliards dans le monde). Chaque année, Auchan recrute entre 500 et 600 cadres.