Mon compte Devenir membre Newsletters

Du phoning au mobile marketing 1/4: Des outils pour prospecter et fidéliser

Publié le par

La réussite d’une campagne de marketing direct dépend de la qualité de la base de données sur laquelle elle est déployée, mais aussi du choix des outils et de l’utilisation que l’on en fait. Pour toucher votre cible, sachez jongler avec des techniques très complémentaires.

1/ Créer sa base de données, une étape indispensable Normaliser, dédoublonner, enrichir… Pour réussir une action de marketing direct, il convient, avant toute chose, de se constituer une base “propre” et qualifiée, nourrie par tous les services de l’entreprise. Un travail minutieux, qui nécessite patience et expertise. 2/ Le mailing, pour des retombées maîtrisées Aussi efficace en prospection qu’en fidélisation, en B to B qu’en B to C, le mailing reste l’outil fétiche des entreprises. Et son coût élevé est, en partie, compensé par la possibilité de mesurer l’impact de chaque opération. 3/ L’e-mailing, idéal pour fidéliser en B to B Pas à pas, l’e-mailing fait une timide percée. Ses atouts ? Son prix modique, sa réactivité et son efficacité, du moins lorsqu’il est associé à une base de données d’e-mails opt-in de bonne qualité. Et c’est là que le bât blesse : en B to C, notamment, les fichiers d’e-mails sont rarement fiables. 4/ Le télémarketing, un “dopant” pour votre campagne Il est onéreux, mais redoutablement efficace : le marketing téléphonique permet, en effet, de doper l’impact d’une campagne de mailing ou d’e-mailing. Réservez-le à vos clients à fort potentiel. 5/ Le couponing, une valeur sûre en B to C En B to C, le couponing connaît un succès intarissable. Ses atouts sont, certes, nombreux : il instaure un lieu durable entre la marque et le consommateur et permet à ce dernier de tester de nouveaux produits 6/ Le mobile marketing, nouveau-né à l’avenir prometteur Dernier-né des outils de marketing direct, le mobile marketing semble promis à un bel avenir. Sachez l’utiliser avec parcimonie, en vous méfiant de son caractère intrusif, et respectez, plus que jamais, les règles du “permission marketing”.