Recherche
Se connecter

Espagne: vendre, oui, mais raisonnablement

Publié par le

Justice - Pour la première fois, un tribunal de Galice a sanctionné une banque espagnole pour avoir vendu un contrat d'actions à un particulier. Ledit client s'était en effet engagé sans comprendre les tenants et les aboutissants du contrat, notamment sa durée... courant jusqu'à fin 2050! Après instruction, le tribunal a reconnu que l'offre telle qu'elle avait été communiquée était loin d'être claire et compréhensible par tous, et a finalement déclaré le contrat d'actions nul. La responsabilité première de l'entreprise, et du vendeur en particulier, est en effet de s'assurer que l'accord passé est correctement compris. La base de la vente et d'une relation client pérenne.

Source: www.expansion.com, le 16 juillet 2012.

Sur le même sujet

3 pistes pour réconcilier le duo recruteur / manager
Ressources humaines
3 pistes pour réconcilier le duo recruteur / manager

3 pistes pour réconcilier le duo recruteur / manager

Par Pierre Lelièvre

Recruter de manière efficiente suppose une bonne entente des services RH et des managers. Pourtant, face aux idées reçues, il n'est pas toujours [...]

Quel est le profil des commerciaux grands comptes ?
Ressources humaines
Quel est le profil des commerciaux grands comptes ?

Quel est le profil des commerciaux grands comptes ?

Par Laurent Bailliard

L'évolution des demandes des clients autour de projets complexes et globaux engendre une croissance des Key Account Manager. Mais qui sont-ils? [...]

Toshiba TFIS forme aussi son réseau de vente indirecte
Ressources humaines
Toshiba TFIS forme aussi son réseau de vente indirecte

Toshiba TFIS forme aussi son réseau de vente indirecte

Par Laurent Bailliard

Après avoir lancé un programme de formation à destination de ses collaborateurs et filiales, Toshiba TFIS décide de l'ouvrir aussi à l'ensemble [...]