Mon compte Devenir membre Newsletters

Et si vous deveniez manager de transition ?

Publié le par

Directeur commercial chevronné, vous ne souhaitez plus être intégré durablement dans une organisation ? Devenez manager de transition ! Ce métier vous offre la liberté de choisir des missions courtes qui correspondent à votre savoir-faire.

Mettre ses compétences et son savoir-faire au service d'organisations commerciales sans être «entravé« par le statut de salarié classique. Voilà ce que permet le management de transition. La liberté de choisir des missions ponctuelles et courtes peut ainsi intéresser un directeur commercial souhaitant réorienter sa carrière. Arrivé en France il y a quelques années seulement, le management de transition était, au départ, essentiellement utilisé par les directions financières. Mais ce mode de travail se démocratise notamment au sein des directions commerciales.

D'une durée moyenne de six à neuf mois, les missions du manager de transition sont diverses. Il peut ainsi être appelé pour mener à bien un projet (lancement d'une nouvelle offre, conquête d'un nouveau marché...). Dans ce cas, le manager de transition accompagne le directeur commercial en poste. Il peut aussi être chargé de restructurer une équipe de vente en cas de baisse ou de stagnation de la performance commerciale, de fusion d'équipes commerciales... Le manager de transition intervient alors sur l'organisation des équipes afin de remettre la direction commerciale et ses effectifs sur les rails. Enfin, il peut être appelé pour des missions de remplacement lorsque, pour diverses raisons le poste de directeur commercial est vacant. Le manager de transition reprend alors temporairement les rênes de la direction commerciale, le temps que la situation se rétablisse. Pour s'épanouir dans un rôle de manager commercial de transition, certaines qualités ou prédispositions professionnelles sont nécessaires.

L'expert

Gilles Marque, fondateur et dirigeant d'Actiss Partners, une société de management de transition.

Renseignez-vous sur www.afmdt-asso.org

L'Association française du management de transition (AFMDT) regroupe : Actiss Partners, Valtus Transition, ERG Europe, Essensys, Nim interim management et MCG Managers. Vous retrouverez des informations sur le métier, ainsi qu'une charte d'éthique et de déontologie de la profession sur son site www.afmdt-asso.org. Selon Actiss Partners, il y aurait, en France, près de 2 800 managers de transition. Plus de 10 % sont d'ex-directeurs commerciaux et 8 % des missions concernent les fonctions de directions commerciale et marketing. Leur rémunération moyenne annuelle va de 120 000 à 150 000 euros bruts.

A savoir
Deux raisons de devenir manager de transition

« Un directeur commercial qui décide de devenir manager de transition est surtout poussé par l'envie de travailler sur un rythme différent, observe Frédéric Ripart, directeur associé de Valtus Transition.
Souvent, les managers de transition exercent d'autres activités en parallèle : humanitaire, sportive, reprise d'entreprise... » Le management de transition leur assure donc un revenu (globalement la même rémunération que lorsqu'ils étaient directeurs commerciaux salariés), tout en leur permettant de ne pas travailler pendant plusieurs mois, lorsqu'ils n'acceptent pas de mission. Selon Frédéric Ripart, la profession présente un second atout à leurs yeux : la liberté de choisir leurs missions. « Le manager de transition a l'opportunité de sélectionner les contrats qui lui plaisent le plus. C'est un métier passionnel avant tout », conclut Frédéric Ripart.

Des qualités spécifiques

Un bon manager de transition doit en effet être un véritable expert du management commercial. Il doit avoir cumulé au minimum quinze ans d'expérience, souvent dans différents secteurs d'activités, et bénéficier d'une double, voire d'une triple expertise (en ingénierie, finance, marketing...). Débrouillard, il s'adapte rapidement à son nouvel environnement professionnel et démontre de bonnes qualités relationnelles. Il doit, en effet, travailler vite pour accomplir sa mission et donc pas perdre de temps à se faire connaître et reconnaître au sein de l'entreprise qu'il intègre que pour quelques mois.

Dans le même ordre d'idée, il doit avoir une âme de leader pour mener à bien rapidement et efficacement sa mission. Il doit savoir aller droit au but, s'attacher à sa seule mission et ne pas chercher à s'épanouir dans des relations humaines qu'il n'aura pas de temps de développer avec les autres managers de la société et ses équipes. Enfin, psychologiquement matures, les managers de transition sont des personnes qui n'ont plus rien à prouver. Vous pouvez donc laisser aisément votre ego de côté afin d'être orienté 100 % sur le résultat. Reste à trouver les missions.

Un directeur commercial devient souvent manager de transition en saisissant les opportunités qui se présentent à lui ou en faisant jouer son réseau professionnel.

Sur un plan juridique, celui-ci pourra alors opter pour un statut d'indépendant (sous forme de SARL par exemple) pour exercer ses missions.

Quel statut choisir ?

L'autre solution consiste à contacter les cabinets de management de transition ou les cabinets d'intérim pour intégrer leurs équipes et ainsi bénéficier d'un apport de missions. Pour cela, envoyez votre dossier de candidature comportant une lettre de motivation et un CV complet. Attention, vous ne postulez pas pour un emploi précis pour lequel il ne faut mettre en avant que les compétences qui y ont trait. Veillez donc à mentionner toutes vos compétences et domaines d'expertise.

Si votre profil est retenu, vous figurerez, après vérification de vos références, dans les fichiers du cabinet. Ce dernier vous contactera dès qu'une mission correspondra à votre profil. Vous serez ensuite libre de l'accepter ou de la refuser. Enfin, dernier cas de figure, moins fréquent, vous pouvez devenir salarié d'une entreprise de portage salarial. Celle-ci facture vos honoraires auprès de vos clients. Elle vous les reverse ensuite sous forme de salaire. Une sécurité pour des revenus assurés.

Yves Brocard, ancien directeur commercial, aujourd'hui manager de transition au sein d'ERG Europe.

Yves Brocard, ancien directeur commercial, aujourd'hui manager de transition au sein d'ERG Europe.

Témoignage
« C'est très excitant de se donner à fond sur une mission »

A 57 ans, Yves Brocard a un parcours professionnel bien rempli. Ingénieur des Arts et Métiers, il débute sa carrière en tant que chercheur dans l'aéronautique. Après une brève expérience de journalisme pour la revue Air & Cosmos, il développe «sa fibre commerciale» et prend la direction commerciale d'une filiale de Saint-Gobain. Puis, il assure cette même fonction dans l'automobile, et enfin dans le BTP. Il finit par devenir directeur général d'un équipementier aéronautique, jusqu'à l'année dernière, où, fort de ses dix-neuf années d'expérience en tant que directeur commercial, il décide de se consacrer au métier de manager de transition. C'est avec un regard de passionné et un large sourire qu'il évoque son changement professionnel : « Je trouve très excitant de se donner à fond pendant quelques mois dans le cadre d'une mission et de changer d'environnement régulièrement. » Depuis qu'il a quitté son emploi, Yves Brocard s'est mis à la recherche de missions. Il a opté pour la solution du portage salarial, « moins contraignant au niveau administratif ». Il a donc contacté les cabinets, passé leurs entretiens pour figurer dans leurs fichiers. Il fait maintenant partie d'ERG Europe, groupement d'une dizaine de managers de transition. C'est également en démarchant directement auprès des entreprises, grâce à son carnet d'adresses, qu'il entend vendre les atouts du nouveau métier qu'il a choisi. « A mon âge, il serait illusoire de retrouver un CDI. En quelque sorte, être manager de transition me permet de rester jeune ! »