Mon compte Devenir membre Newsletters

Focus Formation 3/4. Développement personnel : et si vous montiez sur les planches ?

Publié le par

Si l’on trouve parfois, chez certains commerciaux, les chromosomes qui assurent une parfaite aisance au moment du face-à-face et de la négociation commerciale, la plupart du temps, ces qualités, liées au développement personnel, doivent être cultivées. Les cabinets traditionnels de conseil en formation, qui s’appuient sur la méthode du présentiel (un groupe face à un animateur), proposent, pour cela, de multiples modules. Demos, Cegos, CSP, Centor Idep, Cnof, etc. référencent, pêle-mêle, des stages qui portent sur le développement de l’efficacité personnelle dans le travail, la gestion du stress, les moyens de gagner en aisance et en efficacité, le développement de la flexibilité, etc. Ces modules peuvent se pratiquer en intra-entreprise (une même entreprise) ou en interentreprise (le groupe est, alors, constitué de collaborateurs issus de différentes sociétés). Dans le cas de stages interentreprises, il faut compter entre 1 000 et 2 500 euros hors taxe par personne pour une durée de deux à trois jours en moyenne. “ En interentreprise, les participants se sentent plus libres de montrer certaines facettes de leur personnalité ou de parler des problèmes qu’ils rencontrent dans leur travail ”, souligne Bernard Plateaux, directeur général de Bernard Plateaux formation et consultant-formateur au Cnof. Ces stages sont parfois construits autour de techniques de développement personnel telles que l’analyse transactionnelle, la programmation neuro-linguistique (PNL), la méthode Insight… Optez plutôt pour des versions “allégées”. L’apprentissage de ces méthodes ne nécessite, en effet, pas moins de quinze à vingt jours environ. “ Attention aux apprentis sorciers !, met en garde Francis Kaufmann, directeur associé chez CAA. Dans le passé, on a formé à la va-vite des stagiaires qui ne pouvaient, par la suite, que faire des interprétation et des analyses sauvages. ” En réalité, s’il est judicieux que l’animateur évoque les concepts de PNL et autre analyse transactionnelle, il n’est pas forcément souhaitable, sur un stage de deux ou trois jours, d’encombrer l’esprit des participants avec ces approches complexes.

La métaphore

La découverte de soi et de l’autre se prête, par ailleurs, très bien à une approche de type théâtre. Là aussi, divers organismes sont sur les rangs : Théâtre à la carte, la Ligue d’improvisation, mais aussi des organismes non spécialisés, comme la Cegos ou CAA. “ Le théâtre permet de faire passer un message tout en prenant de la distance, grâce à la pédagogie de la métaphore ”, explique Francis Kaufmann. Pour cette formule, qui se déroule en général sur deux jours, le représentant de CAA préfère l’intra-entreprise “ de façon à travailler sur une problématique propre à la société et faire, en même temps, du team building ”. Pour développer, chez vos collaborateurs, la capacité à rebondir, les aider à traiter les objections en rendez-vous clients, orientez-vous vers le théâtre de créativité. Et si vous souhaitez plutôt les aider à aller au fond d’eux-mêmes, à manager leurs émotions, optez plutôt pour le théâtre d’interprétation. Il faut compter entre 1 295 euros hors taxe par jour à la Ligue d’improvisation (pour un groupe de douze personnes maximum), et 3 000 euros chez CAA, dont la prestation est menée par un comédien et un consultant. Un binôme capable de faire tomber les défenses naturelles des participants.