Mon compte Devenir membre Newsletters

Focus : outils d’aide à la mobilité. Le portable remplace désormais l’ordinateur de bureau 4/4

Publié le par

De plus en plus puissants et offrant désormais des capacités très proches de celles de l’ordinateur de bureau, d’un coût de plus en plus abordable également, le portable remplace souvent, désormais, l’ordinateur fixe du bureau ”, observe Jean-Emmanuel Jenn, directeur marketing de la division microinformatique d’IBM. La cible est donc, en partie, constituée de cadres qui, dans l’exercice de leurs fonctions, sont amenés à se déplacer. Le poids de ces appareils démarre autour de 2 kg. Le marché professionnel distingue deux segments particuliers : celui des PME et celui des grands comptes. Pour les PME, l’offre se concentre autour d’appareils conçus sur l’idée du “tout en un” et d’un bon rapport qualité prix. Les portables grands comptes, quant à eux, se caractérisent par une offre variée des fonctions de communication. C’est sur ce terrain que les constructeurs se battent : modem, carte réseau, fonction de communication sans fil, Wireless Lan (norme de réseau sans fil, qui permet de se connecter sur le réseau local de l’entreprise sans cordon) et Bluetooth (communication sans fil entre différents produits nomades ou périphériques), etc. Les constructeurs mettent également l’accent sur la “stabilité” des appareils grands comptes. Car les grands groupes qui équipent une force de vente de plusieurs centaines de commerciaux à la fois, développent le programme d’informatisation sur plusieurs mois. L’entreprise doit donc être assurée que le constructeur ne modifiera pas les composants durant cette période et qu’elle-même ne rencontrera pas de problèmes de compatibilité ou de maintenance. Les différentes marques assurent, en général, une stabilité d’au moins un an. S’agissant des caractéristiques techniques, assurez-vous, pour des questions de puissance, que l’appareil que vous choisirez est bien équipé d’un processeur Intel Pentium III. Si vous en faites une utilisation classique de type bureautique, un écran 12,1 pouces suffit. En revanche, si vous l’utilisez pour des présentations vidéo ou que vous travaillez sur PowerPoint, optez pour un écran de 14 voire 15 pouces qui vous assurera un meilleur confort de travail et une meilleure lisibilité. La capacité du disque dur est également importante. En dessous de 3 Go, vous risquez d’être un peu limité. Considérez 5 Go comme un minimum. Assurez-vous également qu’ils incorporent ou pourront intégrer, demain, la technologie Wireless Lan. Enfin, interrogez les constructeurs sur le service après-vente, réparation sur place à l’international, bris d’écran, etc. Même si ces derniers travaillent continuellement à la robustesse des appareils, certains chocs ne pardonnent pas.

TÉMOIGNAGE Anne de Vleeschauwer, responsable marketing de la société Plantin, fournisseur de machines, produits et services pour l’industrie graphique (Belgique) “ Demain, nous serons peut-être amenés à abandonner le portable au profit du PDA ” La société Plantin (groupe néérlandais Buhrmann) dispose d’une force de vente constituée d’une soixantaine de commerciaux. “ Depuis environ dix ans, nos commerciaux, qui passent environ 90 à 95 % de leur temps sur le terrain, disposent d’ordinateurs portables. En mai dernier, nous les avons équipés d’IBM Think Pad A, dernière génération. Notre choix s’est fait sur la qualité de l’écran, puisque nos commerciaux sont amenés à faire des présentations sur PowerPoint avec de la vidéo, ainsi que sur la capacité du disque dur et de la mémoire vive, qui devait être suffisante pour travailler sous Lotus Notes. ” Chaque machine a coûté environ 3 350 euros (22 000 francs), logiciels standards de base inclus. Les commerciaux disposent d’une messagerie et d’une application spécifique aux forces de vente, développée par Syntegra. Celle-ci est composée de fiches clients extrêmement complètes et d’un outil leur permettant de gérer leurs comptes rendus de visites, planning, etc. Un système qui permet des échanges et des mises à jour constants entre le serveur central et chaque terminal. Ils disposent également d’une connexion Internet.“ Ce nouvel équipement nous donne satisfaction. Toutefois, je sais que d’ici deux ans, nous devrons le réactualiser. Peut-être opterons-nous alors pour des PDA. Lorsqu’ils sont en déplacement, nos commerciaux ont souvent besoin de consulter une adresse ou un chiffre et, pour cela, la procédure d’ouverture du PC est longue. Ils ont besoin d’un PC quand ils préparent leur rendez-vous, mais lorsqu’ils sont en visite, un PDA suffit. Or, aujourd’hui, la convivialité d’utilisation de l’écran des PDA est insuffisante. ”

Étude

Le marché du portable accuse le coup Le marché français des ordinateurs portables (portables et ultraportables confondus, ce dernier segment pesant 10 % seulement de l’ensemble du marché) est, ou plutôt était, en forte progression jusqu’à cet automne. Il a en effet enregistré une progression de 26 % en 1999, de 38 % en 2000, de 27 % au premier trimestre 2001 et de 3 % au second trimestre 2001, mais une baisse au troisième. Le cabinet d’études IDC, qui publie ces chiffres, prévoyait à nouveau une hausse pour le dernier trimestre de cette année.