France Champignon pousse à l'étranger

Publié par le

Après une modernisation intensive de son outil de production, France Champignon change de cap en replaçant le consommateur au coeur de ses préoccupations. Le groupe coopératif part à la conquête de nouveaux clients à l'exportation et adopte une vision européenne de ses marchés, tant au niveau B to B que B to C. Dorénavant, son organisation commerciale est segmentée en deux zones géographiques: l'Europe du Nord d'un côté, et la France et l'Europe du Sud de l'autre. «Nos forces de vente vont renforcer la présence de la marque à la fois sur le territoire national, en Europe et en Afrique où nous sommes déjà présents», annonce Jean-François Crabot, directeur commercial France et Europe du Sud. Avec un chiffre d'affaires de 33 % réalisé à l'international, le groupe ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, prévoyant d'atteindre 40 % d'ici à deux ans. «L'expansion de nos marques doit passer par une diversification et un renouveau de l'offre. Du sur-mesure adapté aux marchés étrangers», explique Alain Chamla, président du directoire de France Champignon. Une occasion pour le groupe d'aller à la conquête de nouveaux débouchés en termes de distribution. France Champignon vise notamment la Roumanie, la République tchèque, la Russie, le Portugal, mais également les pays du Maghreb où il est faiblement implanté. Dans le point de mire de l'entreprise: une croissance du chiffre d'affaires de 10 % à l'horizon 2009 et la mise en place d'une nouvelle direction «supply chain» dotée d'une cellule de prévision des ventes ainsi que d'un département service clients.

Sur le même sujet

Comment transformer sa stratégie en action?
Stratégie commerciale
Comment transformer sa stratégie en action?

Comment transformer sa stratégie en action?

Par Aude David

Passer d'une stratégie théorique à des actions concrètes comporte de nombreux écueils. Comment mener à bien efficacement ce processus complexe [...]

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente
Stratégie commerciale
Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Par Aude David

Si les grandes surfaces sont encore loin d'avoir disparu, la grande distribution affronte en ce moment de nombreuses difficultés. Pourtant, [...]