Mon compte Devenir membre Newsletters

Frédéric Langlois / Maeva

Publié le par

Pour doper la vente directe, il mise sur l’ e-commerce Frédéric Langlois porte ses efforts sur les nouvelles technologies afin de diversifier ses canaux de distribution. Son créneau – les vacances – s’y prête.

- Internet marchand “ La vente directe ne représente, pour l’heure, qu’un quart de notre chiffre d’affaires. En 2002, nous souhaitons réellement développer ce type de distribution. ”. Pour ce faire, le groupe Maeva s’est doté d’un centre d’appels qui comprend 46 positions, mais, surtout, d’un nouveau site Internet (www.maeva.com), qui fait la part belle aux commandes en ligne. “ Nous misons beaucoup sur notre site marchand : nous espérons qu’il représentera 2,5 % de notre chiffre d’affaires à la fin de l’année. ” D’autant que, comme l’indique Frédéric Langlois, “ le tourisme se prête particulièrement bien à l’e-commerce ”. Pour accompagner ce développement des ventes directes, Maeva a également joué la carte du marketing direct : après l’envoi d’un mailing de grande envergure, destiné à présenter sa nouvelle offre à ses clients et prospects, le spécialiste du tourisme familial planche actuel-lement sur un vaste programme de fidélisation. - Réorganisation Simplifier la tâche du client en ne lui proposant qu’un seul interlocuteur commercial, quel que soit le produit ou la marque qu’il achète, tel a été l’autre chantier de Frédéric Langlois en 2001. Car Maeva, ce sont trois marques commerciales : Maeva (résidences et hôtels), Vacantel (locations et résidences de plein air) et City par Maeva (résidences et hôtels en centre-ville). “ Mon rôle, en tant que manager, a surtout consisté à accompagner ce changement, aussi bien auprès des équipes commerciales, qu’auprès de nos clients. ” La direction commerciale a donc porté ses efforts sur la communication interne, pour mieux faire accepter les modifications d’organisation et de procédures. “ Les populations commerciales doivent être convaincues si l’on veut qu’elles véhiculent un message positif à l’extérieur. Nous avons dû leur “vendre” le projet. ” - Segmentation “ Du fait de notre multitude de produits distincts, nous souffrions d’un manque de lisibilité. ” Des ateliers de travail réunissant différents services (commercial, marketing, etc.) ont donc été formés, chargés de plancher sur une nouvelle segmentation de l’offre. La solution retenue, la “labelisation” des produits, permet aux clients de choisir plus facilement, en fonction de leurs besoins et de leur budget : à chaque offre, correspond, dans le catalogue, une “note” indiquant aux clients le type de prestations qu’ils pourront trouver une fois sur place.

PARCOURS Après avoir obtenu une maîtrise de droit et un DESS de sciences économiques, Frédéric Langlois débute sa carrière en 1992 comme commercial au sein de la compagnie aérienne UTA, au Cameroun. En 1993, il rejoint Air Outre-Mer (AOM), toujours au poste de commercial. Il obtient, en 1994, le poste de responsable de la force de vente d’Air Liberté, puis, respectivement, celui de directeur des ventes et directeur commercial. 1997 marque son retour chez AOM en tant que directeur des ventes du réseau “régulier”. En 2000, enfin, il rejoint Maeva, dont il devient le directeur général adjoint commercial et marketing.