Mon compte Devenir membre Newsletters

Hervé Bloch explose ses objectifs grâce aux réseaux virtuels

Publié le par

Hervé Bloch est un véritable «pro» de la mise en relation sur Internet. En utilisant Viadeo, Facebook ou encore LinkedIn, il a surclassé tous ses collègues de la cellule commerciale d'Emailvision et décroché un poste de directeur général en un temps record. Récit d'un parcours hors norme et édifiant.

«J'étais l'extraterrestre de la force de vente», plaisante Hervé Bloch lorsqu'il se souvient du temps, pas si éloigné, où il n'était encore qu'un commercial parmi tant d'autres, au sein de cette société spécialisée dans la gestion des campagnes d'e-mailing. Un «extraterrestre» à la réussite fulgurante puisqu'en deux ans seulement il est passé de responsable commercial en France à directeur général de la jeune filiale suisse d'Emailvision. Le secret d'une telle carrière-éclair? Sa capacité à utiliser les réseaux et communautés virtuelles d'Internet pour dynamiser ses ventes et se construire un carnet d'adresses inestimable. «Mes collègues prospectaient «dans le dur»en passant des appels téléphoniques alors que moi j'actionnais les contacts que j'avais tissés sur des réseaux comme Facebook, Viadeo ou Linkedln.» Résultat, Hervé Bloch rafle tous les challenges de prise de rendez-vous orchestrés chaque mois par la direction commerciale d'Emailvision. Quand il fallait prendre 20 rendez-vous, il en affichait 40! Et les résultats suivaient également, avec des objectifs réalisés à hauteur de 189%. «En 2006, alors qu'il fallait faire un chiffre d'affaires de 780 000 euros par commercial, je parvenais à générer 1,48 million d'euros dont 468 000 euros de prises de commandes provenant exclusivement des réseaux sociaux», précise-t-il. Face à ces bons résultats, Hervé Bloch est alors nommé directeur des ventes, à 32 ans, après seulement une année passée au sein des équipes commerciales de la société. «Lors de ma première réunion d'équipe, j'ai formé mes six commerciaux à utiliser les réseaux virtuels comme un outil d'aide à la vente», raconte, beau joueur, Hervé Bloch, convaincu du potentiel de ces outils pour un commercial.

Repères Emailvison

Activité Gestion des campagnes d'e-mailing
CA France 2007 16,2 millions d'euros
Effectif monde 130 personnes

Sa belle évolution de carrière se poursuit, puisque depuis cinq mois, Hervé Bloch a pour mission de mettre sur pied et de diriger la structure suisse d'Emailvision. «Je n'ai aucun contact dans ce pays, alors que je dois à la fois recruter une équipe et trouver des clients. Là encore, mon réseau m'aide.» Avec 2 500 contacts sur Facebook, 2 000 sur Viadeo et 1 000 sur Linkedln, le carnet de connaissances d'Hervé Bloch est une vraie mine d'or dans laquelle il n'hésite pas à puiser abondamment. «Je ne me contente pas d'échanger des e-mails avec ces contacts, je les rencontre via des rendez-vous business, orchestrés par les plateformes, mais aussi par moi-même.» Ses soirées de networking baptisées «Net worker» rassemblent près de 300 personnes en France et déjà 200 en Suisse. «Une fois que vous avez rencontré physiquement ces contacts, il est plus facile de faire des affaires avec eux, assure Hervé Bloch. Je permets aussi à mes contacts de réaliser du business en les mettant en relation. Ainsi, ils me sont reconnaissants et lorsqu'ils devront se tourner vers une solution d'e-mailing, il y a de grandes chances qu'ils s'adressent à moi!» Selon ses calculs, ses mises en relation ont déjà généré un million d'euros de chiffre d'affaires à l'ensemble de ses contacts. «En clair, je donne deux pour recevoir un», affirme-t-il.

Après seulement un an au sein des équipes commerciales d'Emailvision, Hervé Bloch a été nommé directeur des ventes, à 32 ans.

Après seulement un an au sein des équipes commerciales d'Emailvision, Hervé Bloch a été nommé directeur des ventes, à 32 ans.

La démarche d'Hervé Bloch est originale et visiblement efficace. Mais elle est aussi risquée. Car ces clients provenant des réseaux virtuels pourraient être moins attirés et fidélisés par la qualité du produit que par la personnalité de son commercial. D'ailleurs, Hervé Bloch le reconnaît lui-même. «Mes contacts achètent du Hervé Bloch et ensuite seulement, la solution Emailvision!»