Mon compte Devenir membre Newsletters

Internet : Recrutement : quand le net se fait “boîte à CV”

Publié le par

Au-delà de sa fonction première qui est de collecter des CV, l’espace de recrutement d’entreprise constitue une vitrine. Un moyen d’expression à travers lequel PME et multinationales peuvent trouver leur bonheur. Pour des raisons de coût, il est conseillé de ne pas trop attendre…

La question n’est pas de savoir si on crée un espace de recrutement sur le net ou pas. De toutes façons, toutes les entreprises finiront par y aller. Mais c’est de savoir quand !” tranche Antoine Jeandet. Le pdg de Bernard Hodes Advertising (BHA), agence de communication des ressources humaines, conseille pour sa part d’y aller maintenant, “parce que c’est moins cher”. Pas tant du fait de la conception mais plutôt de la promotion de l’espace, qui représente environ 80 % du budget au-delà de l’année de création, et qui, selon lui,“nécessitera demain beaucoup plus d’argent parce qu’il y aura plus de monde”. Un espace d’expression Mais au fait, qu’escompter d’un espace de recrutement d’entreprise ? Outre la fonction “boîte aux lettres” qui permet de récupérer les CV, c’est une vitrine, un espace illimité d’expression et de dialogue… “Les candidats n’attendent pas vraiment le détail de l’offre mais plutôt des informations sur le type de management, la politique de rémunération, de formation, le développement à l’international, les produits, les forums où elle sera présente, les contrats gagnés, etc.,” énumère le pdg de Bernard Hodes Advertising. Ils doivent également y trouver la procédure qui permet de postuler. Des informations que l’espace de recrutement peut faire passer à travers des témoignages de collaborateurs, le mot du président, des “chats”, des jeux-concours, etc. Il poursuit, “un bon site doit être simple, la navigation aisée, et le look sympa”. Dans une démarche stratégique Les attentes et la démarche sont toutefois différentes selon qu’il s’agit d’une multinationale ou d’une PME. “Les PME cherchent principalement à communiquer, elles proposent quelques postes mais peud’interactivité,” raconte Xavier Massé, manager de Ressource Interactive, pôle recrutement via internet de Mediasystem. Il leur en coûtera entre 30 000 et 100 000 francs. Les grands groupes, amenés à gérer des flux importants de candidatures et à faire face à des pics, devront adjoindre une ou plusieurs bases de données lui leur permettront de développer un service de réponse de qualité, de ne pas perdre trace de candidats intéressants. Un argument de poids pour les managers commerciaux actuellement aux abois en matière de recrutement. Autour de 500 000 francs, une entreprise peut espérer disposer d’un espace bien pensé et complet. Pour être efficace, l’espace “doit s’inscrire dans unevéritable stratégie de recrutement sur le net”. Ce quisuppose d’être extrêmement vigilant sur la pertinence des informations, de les mettre régulièrement à jour. “Une seule erreur peut avoir un effet dévastateur,” met en garde Xavier Massé.

Les attentes des e-candidats Les cadres disposant de 0 à 3 ans d’expérience professionnelle ont – selon une Étude Bernard Hodes Advertising – plusieurs attentes face à un site recrutement d’entreprise : la rubrique “recrutement” doit être accessible et mise en valeur, le contenu éditorial exhaustif (description des métiers, politique ressources humaines, politique salariale, bilan social, etc.) Les offres d’emploisdoivent être en nombresuffisant, détaillées, facilement accessibles, à jour,avec un moteur derecherche performant et simple à utiliser. Le site doit comporterdes informations sur le processus de recrutement et offrir la possibilité de poser des questions à la direction des ressources humaines, aux collaborateurs de l’entreprise, etc.