Mon compte Devenir membre Newsletters

Internet, comment faire référencer son site?

Publié le par

Pour faire référencer son site, il est nécessaire de bien connaître la différence entre un moteur de recherche et un annuaire. Le premier fonctionne grâce à un robot qui envoie des “araignées” à la recherche de mots clés. Derrière l’annuaire, en revanche, se cache un documentaliste qui visite le site et le classe lui-même dans une catégorie.

La majorité des entreprises sont aujourd’hui présentes sur la Toile. Cependant, cette présence n’est pas suffisante pour assurer la notoriété puis la rentabilité d’un site. Les notions de visibilité et de positionnement sont primordiales pour que celui-ci puisse être visité par un maximum d’internautes. Il est donc plus que souhaitable de faire référencer son site. C’est la première et la plus importante étape d’une stratégie Internet. Technique-ment, pour faire référencer un site, rien de plus simple : les pages d’accueil des moteurs de recherche et des annuaires proposent toutes un lien direct qui permet d’enregistrer le site en créant des pages satellites, également appelées “alias”, qui contiennent des résumés du contenu et des mots clés regroupés dans ce que l’on appelle les “balises méta”, situées en haut de la page. Mieux ces balises méta sont renseignées, plus le site a de chances d’être visible et bien positionné. Cette première étape est donc à la portée de n’importe quel créateur de site Web. Mais pour optimiser ce référencement, mieux vaut faire appel à une société dont c’est la principale vocation. Ces entreprises, souvent uniquement spécialisées dans le référencement, proposent, pour la plupart, une réflexion en amont, dès la création du site, afin que toutes les pages qui le composent soient assez vivantes pour rendre le contenu visible. Pour ce faire, elles vont, dans un premier temps, définir l’environnement, la manière dont évoluent les concurrents, où ils sont inscrits, etc. Puis elles passent au référencement proprement dit. Le client, en l’occurrence l’entreprise qui lance son site, définit lui-même une dizaine, voire une vingtaine de mots clés qui correspondent à son activité. Par exemple, pour un loueur de voitures, les mots clés le plus souvent retenus sont : “véhicule”, “location”, “catégorie”, etc. Nombre de créateurs de sites ne choisissent cependant pas avec soin leurs mots clés et viennent ainsi polluer les résultats des moteurs de recherche, en étant présents dans les réponses à des requêtes ne les concernant pas. Pour être sûr d’offrir une réponse pertinente, il est nécessaire d’envisager toutes les questions que pourraient se poser les internautes sur un sujet en particulier. La société de reférencement soumet alors les résultats au client et lance l’inscription. Côté technique, il est important de savoir que les moteurs de recherche rejettent systématiquement les pages dynamiques (avec des contenus appelés par une base de donnée, donc souvent réactualisées ou contenant des animations “flash”), mais certains référenceurs, comme @position, commencent à proposer des solutions inté-ressantes dans ce domaine. Sachez enfin que si vous ne souhaitez pas passer par une société de référencement, vous pouvez vous procurer des logiciels dédiés qui offrent l’avantage de proposer environ 500 requêtes et d’envoyer des inscriptions à 600 outils de recherche. Mais attention, ils ne proposent aucune réflexion en amont comme peuvent le faire les sociétés spécialisées.

Étape 1. Renseigner Dès la création du site, pensez à bien renseigner les balises méta, avec des résumés et des mots clés pertinents. Pour ce faire, n’hésitez pas à faire appel à une société de référencement qui peut retravailler les pages du site pour les rendre plus visibles. Étape 2. Diffuser Envoyez votre demande de référencement à un maximum de moteurs. Parmi les plus recherchés : Altavista, Lycos, Google, Voilà, etc. Certains référencent en fonction du trafic des sites, d’autres, en fonction de la récurrence du mot clé dans la page. Étape 3. Préciser Le référencement n’est pas systématique dans les annuaires. Il faut donc rédiger une description du site avec un maximum de renseignements. Yahoo, par exemple, reçoit chaque jour les informations de plus de 1 000 sites et n’en référence que 300 à 500 !

Les prix. Côté coûts, la différence est nette, une fois encore, entre les référenceurs professionnels et les logiciels: comptez, en fonction des services offerts, de 30 000 à plus de 300 000 francs pour les premiers, contre quelques centaines de francs pour un logiciel. Mais du choix de la solution retenue dépendra la réussite de votre site !

Moteur ou annuaire ? Pour faire référencer son site, il est nécessaire de bien connaître la différence entre un moteur de recherche et un annuaire. Le premier fonctionne grâce à un robot qui envoie des “araignées” à la recherche de mots clés. Derrière l’annuaire, en revanche, se cache un documentaliste qui visite le site et le classe lui-même dans une catégorie.