Mon compte Devenir membre Newsletters

L'extermination des mauvais vendeurs

Publié le par

Ludovic Bischoff Rédacteur en chef

Ludovic Bischoff Rédacteur en chef

La chasse est ouverte. Mieux, l'extermination est déclarée ! De quoi ? De qui plutôt ? Tout simplement des mauvais commerciaux de La Poste ! C'est en tout cas ce que préconise un cadre de l'opérateur national. Dans un e-mail adressé aux directeurs des ventes de certains bureaux parisiens, il parle clairement de « chasse ouverte» aux mauvais vendeurs et de leur «extermination», «jusqu'à épuisement rapide des espèces qui ne sont pas protégées». Le contenu de cet e-mail, rendu public par des syndicalistes de La Poste, a fait scandale dans la société publique dont les dirigeants ont condamné ces propos. On a parfois tendance à dire que les commerciaux sont francs, directs et ne s'embarrassent pas de foritures dans leurs rapports humains. Ce manager s'est sans doute dit qu'il pouvait, lui aussi, parler sans détour à ses troupes. Mal lui en a pris. Mais après tout, n'est-il pas tout simplement dans l'air du temps ? En effet, dernièrement, on constate, par exemple, que la langue de bois semble beaucoup moins à la mode dans la bouche des hommes politiques. De Georges Frêche (vainqueur toutes catégories) à Jean-Luc Mélenchon (sérieux challenger) en passant par Brice Hortefeux (multirécidiviste), les politiques se lâchent. L'exemple de ce «franc-parler» a même été donné par les plus hautes instances. N'est-ce pas Nicolas Sarkozy qui a popularisé les crocs de boucher, l'utilisation du Kärcher dans les banlieues et exprimé très directement le souhait de voir un homme l'apostrophant lors d'un salon de l'agriculture s'éloigner de lui (« casse-toi pauv' con» en VO !). Le cadre de La Poste, lui, a été déplacé à d'autres fonctions « où il ne sera plus en contact avec des commerciaux », précise sa direction. Il s'agit là d'une autre spécialité française qui semble, elle, plus que jamais d'actualité : le principe de précaution. On ne sait jamais, il se pourrait que les commerciaux de La Poste soient susceptibles et rancuniers !