Mon compte Devenir membre Newsletters

La Réunion, une destination tourisme d'affaires à (re)découvrir

Publié le par

Aujourd'hui remise du chikungunya, l'île de la Réunion fait valoir ses atouts auprès des entreprises, parmi lesquels une accessibilité record et un site naturel d'une grande diversité.

Des paysages d'une beauté exceptionnelle, une météo presque toujours clémente (sauf en période cyclonique, de janvier à mars), peu de formalités administratives à remplir, deux heures de décalage horaire l'été, trois l'hiver, et des vols quotidiens au départ de Paris. La Réunion possède bien des atouts en tant que destination de tourisme d'affaires. Aujourd'hui totalement débarrassé du chikungunya, qui a sévi en 2005 et 2006, ce département français de l'océan Indien entend faire revenir les touristes et vient, d'ailleurs, de s'offrir une vaste campagne de publicité en métropole. Son premier atout? Une diversité naturelle exceptionnelle, allant de la plage à la montagne en passant par la plaine et le volcan, qui offre un immense éventail d'animations sportives ou ludiques. Randonnée, canyoning, ULM, deltaplane, parapente, chute libre, pêche au gros, surf, plongée, etc. En trois jours de séminaire, il est possible de concocter un programme riche et diversifié. Les amateurs de sensations fortes apprécieront les activités extrêmes: exploration sous-marine de nuit, randonnée pédestre dans le très spectaculaire «Trou de fer», dont les remparts verticaux ont de quoi impressionner les randonneurs avertis. Les moins téméraires préféreront s'initier à la photographie dans le sublime site du piton de la Fournaise, le volcan réunionnais, en présence d'un photographe et d'un guide conférencier, ou bien participer à une chasse au trésor à pied, dans le Sud sauvage, ou en hélicoptère, à travers les cirques de Cilaos, Mafate et Salazie. Côté hébergement, l'île Bourbon abrite plusieurs dizaines d'hôtels deux, trois ou quatre étoiles, avec une forte concentration dans le nord-ouest et l'ouest, même si les environs de Saint-Pierre, au sud, tendent à développer, à leur tour, leurs infrastructures touristiques. Au final, il faut compter de 2 000 à 3 000 euros HT pour un séjour de trois jours, vol régulier, hébergement et restauration compris.

Perfectionner son management en découvrant les canyons

Un formateur spécialisé dans le management des hommes et un guide de haute montagne: c'est le duo formé par Michel Nova et Pascal Colas, les deux animateurs de Tetranergy, une PME réunionnaise spécialisée dans l'organisation de sorties «canyoning» à but pédagogique. Accessible à tous, y compris aux débutants, l'activité favorise la concentration, la maîtrise de soi et, surtout, l'entraide et la confiance. Tetranergy réalise un film de cette journée, ce qui permet au formateur de débriefer la sortie avec les équipes et d'en tirer de nombreux enseignements. Il faut compter 2 950 euros HT pour une journée avec un groupe de 10 personnes.