Mon compte Devenir membre Newsletters

La caméra cachée s'invite dans l'entreprise

Publié le par

Dan Bolender met son expérience de “piégeur professionnel” au service de l'agence Awak'it pour distraire lors d'une convention ou servir de base à un atelier de travail.


“Faire des choses sérieuses et efficaces tout en s'amusant.” C'est un peu la devise qui a conduit l'agence de communication Awak'it à se rapprocher de Dan Bolender, spécialiste de la caméra cachée. Ensemble, ils ont mis au point une version “corporate” de ce concept toujours très apprécié à la télévision. «?Notre objectif est de servir la cause et les objectifs de l'entreprise, mais de façon décalée, explique Éric Blot, p-dg de l'agence Awak'it. Nous déterminons l'angle d'attaque en fonction des objectifs de l'entreprise et Dan Bolender se charge, lui, du scénario et des aspects techniques.» Cette caméra cachée peut, par exemple, s'immiscer dans la vie de l'entreprise à l'occasion d'une convention. Les participants sont alors filmés à leur insu à travers des situations cocasses imaginées par l'équipe. «Nous cherchons à produire des situations comiques qui, lors de leur projection, viendront agrémenter la soirée de clôture du séminaire», note Éric Blot. Mais l'outil se veut aussi le point de départ d'une démarche pédagogique. Un service clients qu'il faut améliorer ? Une intégration des nouveaux collaborateurs qui pêche ? L'équipe de Dan Bolender imagine rapidement un scénario qui va pointer du doigt les dysfonctionnements. Des scènes qui serviront de base à des ateliers thématiques et à un débriefing en vue d'améliorer les process internes. «La preuve par l'image est souvent éloquente», conclut Éric Blot. Il faut compter entre 10000 et 30000 euros pour de telles prestations.