Mon compte Devenir membre Newsletters

La guerre est déclarée!

Publié le par

Laurent Bailliard, Rédacteur en chef

Laurent Bailliard, Rédacteur en chef

Il se livre depuis peu une guerre sans merci qui ne fera pourtant ni mort, ni blessé. Il se peut même qu'il n'en ressorte ni vainqueur, ni vaincu. Elle se déroule presque à l'abri des regards tant il faut prendre du recul, être à la bonne hauteur...

Certains salariés ont en effet trouvé un nouvel usage aux Post-it. Il ne s'agit plus de noter des choses à faire sur ces feuilles autocollantes multicolores, mais de les fixer sur une fenêtre afin de composer un personnage de jeux vidéo, de bande dessinée... L'imagination est sans limite.

Sans tarder, piqué au vif, l'immeuble d'en face ne tardera pas à répondre à l'appel en dessinant lui aussi sa figurine. Un véritable casus belli qui se propagera alors de bureau en bureau, d'immeuble en immeuble et de rue en rue...

Certains n'hésiteront pas à qualifier le jeu de puéril! Peut-être. Mais cette guerre n'est pas menée sous la bannière de telle ou telle personne. C'est l'entreprise, sa renommée qui se joue sur ses fenêtres. En ces temps où certains accusent les collaborateurs de se désolidariser de l'entreprise, cette guerre montre qu'il n'en est rien! Quelques Post-it sur une fenêtre sont le signe que l'on souhaite attirer le regard, forcer les gens à tourner les yeux vers sa société avec comme message clair: «C'est cool chez nous». Difficile en effet d'imaginer une entreprise avec une ambiance lourde engendrer de tels comportements.

Le phénomène va d'ailleurs au-delà de l'initiative individuelle. Pour preuve, certaines entreprises ont déjà rassemblé leurs salariés pour composer des personnages sur sept ou huit étages!

Dès lors, n'hésitez plus à distribuer des Post-it. Ils seront, à peu de frais, de véritables messages publicitaires, ainsi qu'un excellent baromètre de l'ambiance interne.

Laurent Bailliard, Rédacteur en chef