La motivation, un enjeu vraiment primordial ?

Publié par le

90 % entreprises jugent la motivation des salariés comme fondamentale. Celle-ci passe, entre autres, par les avantages financiers et la formation selon l'étude du cabinet Pouey International.

  • Imprimer

Allez comprendre ! 90 % des responsables de PME et PMI françaises jugent la motivation des salariés primordiale, mais pour 36 % d'entre eux, elle ne fait l'objet d'aucune politique particulière . C'est le constat de l'enquête de Pouey International, spécialiste de la gestion du risque client et du renseignement d'affaires. Les deux secteurs les plus soucieux de la motivation de leurs collaborateurs sont les sociétés de services (73,3 %), suivies de l'industrie (64,8 %). Parmi celles qui ont une approche active de la motivation, 82,4 % privilégient les avantages financiers. Une politique qui se traduit dans un peu plus des deux tiers des cas par des primes. Viennent ensuite les intéressements aux résultats (50 %) et le salaire (39,8 %). Second levier de motivation : la formation (49,6 %), devant les avantages d'ordre humain, de type conditions de travail, communication interne… (44 %). Enfin, une frange minime des responsables de PME et PMI (1,8 %) reconnaît mener une politique de « management par la peur ». L'étude ne dit pas si le résultat est probant.

Anne Françoise Rabaud

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Management

Par Hervé Aulner, directeur commercial réseau et banque groupe La Poste

Le management a un impact direct sur l'engagement des équipes. Voici sept leviers à activer pour redonner de l'envie et l'énergie à vos collaborateurs. [...]