Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Havre doit être la porte d'entrée des échanges Europe-Asie

Publié le par

La ville du Havre a retrouvé la fierté d'un port en pleine expansion. Et elle accueille l'Assemblée générale des DCF, les 26 et 27 janvier. Antoine Rufenacht, maire de la première ville de Normandie, nous explique les raisons de ce dynamisme.

Action commerciale - Le Havre est une ville qui ne manque pas de dynamisme. Dernière actualité en date, le classement au patrimoine mondial de l'Unesco. Quelles en sont les conséquences immédiates?

Antoine Rufenacht - Ce classement touche droit au coeur les Havrais, qui avaient longtemps vu leur ville décriée pour ses particularités architecturales aujourd'hui reconnues. Mais plus que le symbole, ce classement représente une force d'attraction et un nouveau vecteur de développement économique pour toute l'agglomération.

Le Havre s'est doté des structures nécessaires à une métropole européenne et a su révéler de nouveaux atouts. L'implantation de nouveaux équipements commerciaux, de sport et de loisirs a considérablement renforcé son attractivité régionale. Ce nouveau souffle s'est également traduit par l'implantation d'entreprises et la concrétisation du projet d'envergure nationale Port 2000. Son attractivité économique dépasse, pour sa part, largement les frontières, puisque face aux demandes pressantes de nombreux armateurs, Port 2000 évolue sans cesse. Pour certains professionnels, Le Havre est devenu l'une des portes d'entrée principale des échanges entre l'Europe et l'Asie!

Quelles actions sont mises en place par la ville pour «séduire» les entreprises?

Le Havre est aujourd'hui la première ville de Normandie, la onzième de France. Son port est le premier port français de commerce extérieur et le leader national pour les conteneurs. Voilà un bon point de satisfaction qui est avant tout une formidable source d'énergie pour accentuer le travail à accomplir et fédérer autour de nous de nouvelles entreprises.

Nous menons une réelle politique de grands projets: les programmes urbains d'aménagement des quartiers périphériques, l'interface ville/port, le développement durable (auquel je préfère d'ailleurs la terminologie «développement responsable»), la modernisation et l'amélioration du cadre de vie des Havrais, la transformation d'un fort militaire en jardins suspendus, et bien d'autres projets, dont certains sont d'envergure nationale, voire internationale. Pour exemple, le projet du Centre de la Mer et du développement durable. En travaillant d'ores et déjà sur des projets d'énergie, de conteneurs ou de logistique, d'importants chantiers seront ouverts. Nous évoluons et nous nous renouvelons sans cesse.

Comment se coordonne l'aide aux entreprises qui souhaitent s'implanter au Havre?

Le comité d'expansion économique de la région havraise, Le Havre Développement, rassemble, pour ses missions de prospection et d'accompagnement, des entreprises l'ensemble des institutionnels locaux: la ville, les chambres de commerce, la communauté de communes, l'Union maritime et portuaire et six conseils généraux de la Seine-Maritime. Depuis 1995, Le Havre Développement fédère les énergies de ses partenaires et offre aux porteurs de projets des compétences et un réel dynamisme pour faciliter leurs démarches: recherche de site, ingénierie financière, sous- traitance, formation, main-d'oeuvre, recherche de partenaires et même accueil personnalisé des collaborateurs (emploi du conjoint, logement, scolarité). De nombreuses implantations réussies témoignent de la performance de cette structure.

Comment la ville du Havre travaille-t-elle avec les fédérations et organismes professionnels? En quoi est-ce important pour le développement de la ville?

Ces opérations extrêmement ambitieuses ne se font évidemment pas sans concertation. L'apport des professionnels est essentiel. Les organismes et fédérations professionnelles, comme les DCF, sont des interlocuteurs de premier ordre et des atouts précieux pour la réussite de chantiers de cette importance. Pour Le Havre, il s'agit de repenser la ville, de lui donner de nouvelles dimensions, tout en se nourrissant de son histoire et de sa culture. Les chefs d'entreprise sont là pour nous transmettre leurs attentes, leurs besoins, leurs ambitions. En retour, il est normal de les accueillir à bras ouverts lors de manifestations d'envergure nationale, comme l'Assemblée générale des DCF. De plus, Le Havre est une cité maritime. Elle connaît bien l'échange et le commerce, et donc les commerciaux. . .

Projets ambitieux, développement harmonieux, aménagements réussis et reconnaissance internationale, que manque-t-il désormais au Havre?

En 2006, Le Havre est le premier port français pour conteneurs et le quatrième d'Europe, avec 2 millions d'unités. Nous comptons doubler ces quantités d'ici à 2010. Le Havre veut compter parmi les dix premiers ports mondiaux. Les Havrais ont retrouvé la fierté de leur ville, Le Havre est attractive. Elle le montre à celles et ceux qui la visitent: parents et amis des Havrais, touristes et congressistes. Je souhaite désormais que se résorbe le décalage existant entre la réalité du Havre et son image à l'extérieur. Cette démarche est entamée mais il reste des efforts à accomplir. Heureusement, le temps travaille pour nous.

DCF
actualités
Bravo Guillaume!

Guillaume Le Royer, directeur de la division B to B de LG Electronics France et adhérent DCF à l'Association de Paris, a été élu fin 2006 manager de l'Année par le magazine Action Commercial. C'est un honneur pour le Mouvement DCF de voir distinguer l'un de ses pairs, une reconnaissance de la qualité et de la performance de la qualité et de la performance des membres qui composent ses associations.


ParuVendu
Le numéro un des petites annonces en France. ParuVendu (Groupe Comareg), sera le partenaire du prochain Concours national de la commercialisaton. Rendez-vous le 15 mars.


Baromètre 2007
L'OPFC (Observatoire permanent DCF de la fonction commerciale) a lancé sa première étude en ligne, pour le baromètre 2007 de la fonction commerciale. Les résultats seront présentés lors de l'Assemblée générale du Havre.

Mot clés : Dcf

Antoine Rufenacht