Mon compte Devenir membre Newsletters

Le voyage suborbital, le cadeau à la mode

Publié le par

À LIRE AUSSI

Chez Netycap, les dix commerciaux grands comptes sont en pleine préparation. Dans un mois, ces vendeurs VIP, récompensés par leur employeur pour avoir réalisé une année record en 2030, vont pouvoir s'envoler, direction... la Lune. C'est en effet Netycap qui, parmi une centaine d'entreprises, a été tirée au sort par l'agence spatiale russo-européenne pour participer à ce voyage. La société dispose d'une trentaine de places pour l'expédition lunaire.

@ FOTOLIA/ERIC MARTINEZ/LD

Elle compte d'ailleurs en profiter pour faire partir ses meilleurs clients. Les gagnants partiront avec la navette qui assure la rotation des équipages et l'approvisionnement de la base lunaire internationale. Ils seront les premiers à bénéficier de l'ouverture au public de cette station inaugurée il y a quatre ans. Et devraient vivre trois semaines exceptionnelles, au milieu de géologues, physiciens, biologistes et médecins. Les collaborateurs de Netycap qui resteront sur la terre ferme ne seront pas les oubliés de cette vaste opération de motivation interne. Ils pourront suivre l'expédition via l'intranet de la société. Et dialoguer quotidiennement avec leurs collègues. D'une façon générale, le voyage dans l'espace tend à devenir le produit incentive haut de gamme à la mode. En France, une dizaine d'agences spécialisées ont introduit cette offre dans leur catalogue. Reste que son prix demeure élevé: il faut compter plusieurs dizaines de milliers d'euros par voyageur. Rappelons que le groupe Virgin, de Sir Richard Branson, avait été le premier, au cours des années 2000, à créer une agence de tourisme spatial, sous le nom de Virgin Galactic. En 2007, il fallait débourser 150 000 euros pour embarquer à bord d'un vol suborbital.

Mot clés : Incentive | Formation

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

Anne-Françoise Rabaud