Les DCF ont tenu congrès à Clermont-Ferrand

Publié par le

700 congressistes, trois ministres, de nombreux notables des univers politique, médiatique et économique : le congrès DCF de Clermont-Ferrand a marqué les esprits.

  • Imprimer


Sept cents congressistes, membres des DCF (Dirigeants commerciaux de France) ou sympathisants, ont assisté à la grand-messe de l'organisation, qui s'est tenue du 16 au 18 juin derniers au Polydôme de Clermont-Ferrand (Puyde- Dôme). Un congrès placé sous le signe de la valorisation des territoires et marqué par la visite d'invités de marque dont Thierry Breton, ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, Brice Hortefeux, ministre délégué aux Collectivités territoriales, et Jean-Pierre Raffarin, ex- Premier ministre et sénateur de la Vienne. Tous trois se sont succédé au pupitre afin d'ouvrir la série de tables rondes. Animées par Didier Adès, rédacteur en chef à France Inter et coproducteurcoprésentateur de l'émission Rue des Entrepreneurs, et Marc Dumas, fondateur de Business Expression, ces cinq tables rondes ont été l'occasion de réfléchir sur le dynamisme économique et commercial des régions françaises. En parallèle des débats, se tenait un salon sur 3 000 m2, réunissant quelque 150 entreprises d'Auvergne ou d'ailleurs, venues profiter de l'affluence générée par le congrès. Le 16 juin au soir, le dîner de gala a eu lieu à Vulcania, parc d'exploration scientifique, ludique et interactif sur les volcans, situé à Saint-Ours-les-Roches.

Portrait-robot d'un vendeur

Empathie, expérience, ouverture d'esprit et résistance au stress, telles sont les vertus cardinales d'un commercial. C'est l'un des nombreux enseignements que l'on tire de l'ouvrage Qui sont les commerciaux ?, de Pascal Brassier (groupe ESC Clermont), réalisé par les DCF sous la houlette d'André Heidt et en partenariat avec Action Commerciale. Outre une définition historique et sociologique du métier de commercial, les six auteurs analysent la gestion du temps chez les vendeurs, la communication de recrutement et l'image de la profession. Ils ont aussi cherché à dessiner le portrait-robot du commercial de demain. En vente auprès des DCF, www.dcf-france.fr.

Stéfanie Moge-Masson

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement
Ressources humaines
[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

Par Loïc Lemoine, directeur de TalanConsulting

Les business models des grands groupes évoluent modifiant profondément le rapport au travail (lieu, statut, hiérarchie). Pour conjuguer positivement [...]

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]