Les acheteurs français jugent sévèrement les commerciaux

Publié par le

Seuls 60 % des acheteurs français considèrent leurs relations avec les commerciaux comme «bonnes» ou «excellentes». C'est ce qui ressort d'une enquête Cette étude a été conduite auprès d'un échantillon de 2705 acheteurs internationaux, dont 419 acheteurs français (15% de l'échantillon). menée par DDI, société de conseil en ressources humaines. Un jugement assez sévère, mais qui doit être pondéré. Ainsi, à la question «Est-ce que les commerciaux répondent à vos attentes?», deux tiers des sondés répondent positivement. Par ailleurs, 58 % des acheteurs indiquent que leur niveau d'exigences augmente, ce qui expliquerait, en partie, la sévérité de leur jugement sur les commerciaux.

Les attentes les plus fréquentes des acheteurs portent sur la connaissance du secteur d'activité, l'écoute et le conseil. Et moins de la moitié pense que le niveau d'expertise des commerciaux a augmenté au cours des cinq dernières années. Pire: beaucoup d'acheteurs estiment que celui-ci se dégrade! Ils déplorent également le fort turnover. Enfin, il faut noter que c'est en Allemagne que les acheteurs jugent le mieux les commerciaux: 70 % d'entre eux considèrent leurs relations avec eux comme «bonnes» ou «excellentes». En Grande-Bretagne en revanche, cet indice tombe à 47 % seulement!

Sur le même sujet

Et si on revoyait enfin nos process de prospection ?
Process de vente
Et si on revoyait enfin nos process de prospection ?

Et si on revoyait enfin nos process de prospection ?

Par Emmanuel Faure - Faure-U

Téléphone, e-mailing, social selling,... chaque commercial y va de sa préférence pour prospecter. Et si enfin on arrêtait de prospecter sur [...]

Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections
Process de vente
Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections

Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections

Par Pascal Py (ForVentOr)

Comment se comporter face à un client qui multiplie les objections ? Dans son livre, Faire signer ses clients, Pascal Py revient sur le traitement [...]