Mon compte Devenir membre Newsletters

Les bonnes notes de l'événementiel

Publié le par

La première étude d'ampleur analysant l'impact d'un événement d'entreprise ou grand public, démontre l'efficacité des conventions et autres séminaires.


« L'organisation d'un événement a un coût important, mais les scores d'impact sont très élevés. » Ce constat est celui de Dan- Antoine Blanc-Shapira, administrateur de l'Anaé et directeur général de l'agence Sensation ! Il le tire d'une récente étude publiée par Occurrence. Ce cabinet spécialisé dans l'évaluation de la communication a conçu un outil d'analyse d'impact des événements (1) et vient de publier les résultats d'une étude qui porte sur 50 événements. « Notre outil s'attache aux faits et à des données concrètes et mesurables », précise Benoît Volatier, coprésident d'Occurrence. « Pour qu'il soit utile, il fallait pouvoir analyser un événement en allant audelà de : “Le p-dg a bien aimé !” » ajoute le porteparole de l'Anaé. Résultat de l'enquête ? Pour 97 % des personnes interrogées, participer à l'événement fut un moment “agréable” et plus de cinq jours après, le taux de mémorisation culmine à 99 % . E n moyenne, ils en ont parlé à 18 personnes. 79 % trouvent les conventions internes “motivantes” professionnellement et 67 % leur reconnaissent un impact sur l'esprit d'équipe. Enfin, 60 % des participants à un événement déclarent avoir été incités à acheter le produit. L'étude se penche aussi sur le coût. « Il n'y a pas de lien direct entre le coût au contact et le niveau de satisfaction », indique Benoît Volatier. « L'argent n'achète pas tout », se réjouit Dan-Antoine Blanc-Shapira. Une bonne nouvelle pour les créatifs.