Mon compte Devenir membre Newsletters

Les commerciaux de Sagemcom plongent avec des requins

Publié le par

Les 35 meilleurs commerciaux du spécialiste des technologies liées à l'image et au document ont dû apprendre à gérer leur peur, en plongeant au milieu des requins blancs, au large de l'Afrique du Sud. Une aventure qui va bien au-delà du simple voyage récompense.

 

Une partie des commerciaux de Sagemcom à Gansbaai.

Une partie des commerciaux de Sagemcom à Gansbaai.

> L'eau, en plus d'être sombre, avoisine les cinq degrés. Pas de quoi donner en vie de piquer une tête. D'autant que depuis plus d'un quart d'heure, tournent, inlassablement, deux requins autour du bateau. La scène se déroule à Gansbaai, au large des côtes sud-africaines, près de Cape Town. Aucun doute possible: ce sont des requins blancs. Pour les 35 commerciaux de Sagemcom Document, c'est pourtant le moment de se mettre à l'eau et d'affronter ces animaux, parmi les plus dangereux de la planète. Certains commenceraient presque à regretter leurs bons résultats au challenge annuel. Ce dernier a permis aux meilleurs d'entre eux, quels que soient leur service et leur canal de vente (direct ou indirect), de remporter ce voyage. Sur le pont du Predator, l'un des bateaux de la flottille réquisitionnée pour le challenge, la tension monte. Le stress est bel et bien là, et l'excitation fait place à d'intenses moments de doute. « C'est un peu l'objectif, reconnaît sans se cacher Bruno Gérard, directeur du département professionnel de Sagemcom Document, qui rappelle que le thème de ce voyage récompense 2010 est la gestion du stress en milieu hostile. Je peux vous affirmer qu'après avoir rencontré un requin blanc, votre échelle de valeur concernant le stress sera nettement réévaluée. Et dorénavant, le commercial saura relativiser certaines angoisses, comme affronter un client ou même son manager! » Malgré tout, l'exercice n'est pas facile pour tous et certains commerciaux hésitent à descendre dans la cage immergée dans l'eau. Les plus frondeurs y vont en premier. Sur les trois requins qui rôdent, un seul se décide à attaquer. 300 dents de sept centimètres de long, acérées comme des lames de rasoir, viennent agripper les barreaux de la cage, quand ce n'est pas tout simplement un coup de queue qui secoue l'ensemble, ou le nez du squale qui cherche une ouverture entre les barreaux. A peine sortis de l'eau, les deux premiers commerciaux sont stupéfaits par le spectacle auquel ils ont assisté. De quoi donner finalement à tous l'envie d'essayer.

La confrontation avec ces animaux de trois tonnes va durer quatre jours. Quatre journées durant lesquelles chaque commercial va peu à peu repousser ses barrières, défier ses propres limites, apprendre à goûter, avec une intense émotion, ces instants uniques. A leurs côtés, les meilleurs spécialistes du requin blanc: François Sarano, ancien conseiller scientifique du Commandant Cousteau, et André Hartman, le premier homme à avoir nagé sans protection parmi ces grands requins. Le manager accompagné de son assistante, le commercial senior ou même le vendeur junior, tous écoutent les récits sans fin des deux experts. « A côté de l'aspect sensationnel que procure la confrontation avec un requin, nous voulions que nos commerciaux partagent leur expérience avec de véritables experts », souligne Bruno Gérard.

Une tradition des voyages extrêmes

Ce n'est pas la première fois que Sagemcom récompense ses commerciaux avec de tels voyages. « Je ne souhaite pas proposer à mes commerciaux quelque chose qu'ils pourraient facilement faire avec n'importe quelle agence de voyage », déclare Bruno Gérard, qui a élaboré ce voyage avec SoBeIncentive, un spécialiste du tourisme d'affaires. Ainsi, ses meilleurs commerciaux ont déjà effectué une marche de huit jours à travers la jungle amazonienne avec l'armée bolivienne, conduit un troupeau de 7 000 vaches à travers le Montana en compagnie de véritables cow-boys. Des thèmes suffisamment forts et fédérateurs pour stimuler toute son équipe six mois avant le départ, mais aussi six mois après. En amont, le voyage est largement évoqué, au travers de réunions de présentation, d'actions de teasing comme des posters ou l'envoi de cartes postales d'Afrique du Sud... « Le requin blanc était partout dans la société et revenait très souvent dans les discussions entre commerciaux... preuve que le thème était fédérateur », constate Bruno Gérard. Pour autant, le voyage ne marque pas la finalité du challenge, mais une étape intermédiaire. « Tout l'intérêt d'un voyage comme celui-là est de surfer sur la vague jusqu'au prochain challenge. » Pour cela, Sagemcom va rassembler les différentes photos des commerciaux participants, réaliser des mini films, mais aussi faire intervenir des spécialistes sur le requin blanc afin de poursuivre la connaissance de cet animal, qui passionne désormais la plupart des collaborateurs. Dernier objectif de la direction: transformer ses 35 commerciaux en ambassadeurs auprès de leurs collègues, afin de diffuser les valeurs de ce voyage auprès de tous et de donner envie à chacun de se dépenser pour le prochain challenge. Beaucoup deviendront ainsi les parrains de jeunes recrues afin de les mettre dans cette dynamique. « Le voyage, s'il constitue une récompense, est aussi un révélateur des compétences. Cela nous permet de déceler le potentiel des commerciaux aptes à prendre de nouvelles responsabilités » , assure Bruno Gérard.