Mon compte Devenir membre Newsletters

Les événements d'entreprises en pleine mutation

Publié le par


Séminaires, conventions, incentives... Les entreprises en organisent moins, les formatent sur des durées de plus en plus courtes, mais y convient un nombre croissant de participants. C'est ce qui se dégage de l'enquête annuelle Bedouk- Coach Omnium 2005-2006. Logiquement les entreprises expriment un fort désintérêt pour les incentives purs et les voyages de stimulation au profit de séminaires de deux jours plus généralistes. Il n'est pas rare, par contre, qu'elles y prévoient une demijournée d'incentive. Là aussi, le choix de l'activité a évolué : le sport prend le pas sur les animations ludiques. Les événements sont d'abord destinés aux collaborateurs et ont pour but l'information (49,2 % des entreprises), la formation (39,1 %) et la motivation des réseaux (34,5 %). « Les entreprises rationalisent leur approche et leur investissement », souligne Mark Watkins, p-dg de Coach Omnium. L'événement d'entreprise réunit également plus de 20 personnes. Toutefois, en 2005, 20 % des sociétés interrogées organisaient des réunions de plus de 300 personnes. La France, et plus particulièrement Paris, reste la destination de choix, même si le Maghreb revient en force. Les sociétés privilégient, en effet, la facilité d'accès. Elles optent volontiers pour des hôtels situés en centreville ou accessibles par la route, le TGV ou l'avion. Le budget, enfin, s'établit entre 30 et 120 euros pour une journée d'étude et au-delà de 90 euros pour un séminaire résidentiel, montant en hausse de 15 % par rapport à ce qui avait été observé en 2004.