Mon compte Devenir membre Newsletters

Les nouveautés du Mondial 2008 arrivent dans les entreprises

Publié le par

Les véhicules pour commerciaux: le style et le confort enfin accessibles

1 Equiper vos commerciaux terrain d'un véhicule leur permettant d'aller en visite client demeure un incontournable et ce, quelle que soit la taille de l'entreprise. Selon le baromètre 2007 de l'Observatoire du véhicule d'entreprise (voir le graphique ci-contre), les sociétés de moins de 10 salariés comme celles en ayant plus de 1000, ont quasiment la même proportion de véhicules destinés aux commerciaux. Difficile donc pour la direction commerciale de faire l'impasse sur cet outil de travail, qui est aussi un levier de motivation. Car pour les vendeurs, bénéficier régulièrement des véhicules de dernière génération leur permet de se sentir valorisés (surtout par rapport à leurs concurrents si ces derniers roulent «encore» dans un véhicule plus ancien que le leur!). En jouant sur les finitions dans une gamme ou sur les modèles dans une marque, l'entreprise peut aussi faire de la voiture un outil de stimulation pour les meilleurs ou hiérarchiser la reconnaissance des compétences en octroyant, par exemple, une Clio aux commerciaux juniors et une BMW Série 1 aux grands comptes. Bref, que votre parc soit géré par un prestataire en location longue durée ou directement par votre société, vous devez veiller à le maintenir à niveau pour que vos forces de vente disposent en permanence de voitures qui flattent leur égo et véhiculent une bonne image de l'entreprise. A l'occasion du Mondial de l'automobile qui s'est tenu mi-octobre à Paris, les constructeurs ont dévoilé un certain nombre de nouveaux modèles, toujours plus séduisants, confortables, sûrs et écologiques. Voici une sélection de ces nouveautés à destination d'une flotte de commerciaux.

Renault Megane II: une nouvelle référence sur le marché des compactes

Sur le marché très disputé des véhicules compacts, il devenait impératif pour Renault de renouveler son offre. Voilà qui est fait avec la seconde génération de Megane. Plus cossue, plus grande également et plus classique dans son style, la nouvelle Megane est profilée et donne au premier regard une impression de sportivité. C'est pourtant essentiellement la carte du confort qu'a voulu jouer le constructeur avec cette petite berline. Ainsi, de nombreux équipements qui étaient jusqu'à présent disponibles sur des modèles plus haut de gamme sont offerts sur la Megane II. Comme, par exemple, le système de carte d'accès et de démarrage mains libres de Renault, qui remplace la clé de contact et qui permet le verrouillage automatique des portes dès que le possesseur de la carte s'éloigne de la voiture. Autre nouveauté: le frein de parking assisté qui se verrouille à la coupure du moteur et se desserre au démarrage, et ceci par simple pression de la pédale d'accélérateur. Côté sécurité passive et active, Renault monte aussi d'un cran avec de nouveaux airbags et une panoplie de systèmes garantissant au mieux la sécurité des passagers en cas de choc. Enfin, la gamme des motorisations est d'ores et déjà très complète avec quatre moteurs diesels sous la barre des 120 g de CO2/km. Et en ce qui concerne la gamme tarifaire de Megane II, elle va de 18 000 à 25 000 euros TTC selon le modèle.

Volkswagen Golf VI: la nouvelle mouture d'une icône de plus de trente ans

Il y a près de trente ans, la première Golf de Volkswagen s'élançait sur les routes. Depuis, elle n'a cessé d'évoluer. C'est donc la sixième génération qui a été présentée au Mondial 2008. Premier constat: le style Golf est toujours le même. Seul un oeil aiguisé peut distinguer la version 6 de la précédente. Mais il faut être un passionné de la Golf pour choisir cette auto qui affiche des tarifs plus élevés que ses concurrentes directes (Peugeot 308, Citroën C4...). Car, au-delà des 16 000 euros TTC prix d'entrée de gamme, il faut plutôt compter 20 000 euros TTC pour disposer d'une version bien équipée. Reste qu'ainsi vos commerciaux ont l'assurance de rouler dans un véhicule à la fiabilité avérée et à la sécurité reconnue. Qui offre, par exemple, sept airbags,dont un pour les genoux, un équipement inédit sur ce niveau de gamme. Dans le domaine de la sécurité toujours, notez la disponibilité d'un système de contrôle de la distance.Il aide le conducteur à maintenir un intervalle régulier et idéal avec la voiture qui le précède. Sans oublier, l'option «park assist» qui permet à l'automobile de se garer «presque» toute seule en ville! Enfin, la nouvelle Golf dispose de motorisations économes. Par exemple, le TDI 110 ch ne demande que 4.5 litres aux 1000 km en cycle mixte.

Ford Fiesta et Ka: deux petites révolutions stylistiques

Le constructeur américain Ford a présenté au Mondial de l'automobile une Fiesta complètement relookée (en rouge sur la photo). Elle a subi une cure d'amaigrissement perdant 40 kg et offre ainsi une ligne, plus moderne et accrocheuse. Très bien fournie en équipements de confort, cette voiture dispose d'un système d'ouverture des portes et de démarrage sans clé ou de la mise en route automatique du dégivrage des vitres en cas de températures négatives. Côté motorisation, Fiesta propose quatre motorisations essences et deux diesels dont le 1,6 litre TDCi ECOnetic à faible rejet de CO2 (99 g/km). La nouvelle Fiesta est commercialisée à partir de 11 700 euros TTC. La Ka, également exposée au Mondial, présente un sérieux lifting. Si vous lui trouvez un air de famille avec la Fiesta, c'est normal puisque la petite Ka (en bleu), comme sa grande soeur, ont toutes les deux été conçues selon le concept du «Kinetic design» qui guide désormais le bureau de style de la marque. Simplicité oblige, la Ka ne propose que deux motorisations, une essence et une diesel toutes les deux en dessous des 120 g de CO2/km. Il s'agit d'une petite citadine, tout comme la Fiat 500 avec qui elle partage la ligne de montage de l'usine Fiat de Tychy en Pologne. Aura-t-elle le même succès que la 500 déjà best-seller de sa catégorie? Côté tarifs, en tout cas, la petite Ka en version diesel (1.3 TDCi 75 ch) se négocie à partir de 10 990 euros TTC.

Citroën C4 et C3 Picasso: des autos toujours aussi singulières

Citroën compte deux évolutions notables. La première, assez légère, concerne la C4, le modèle compact de la marque lancé fin 2004, qui est légèrement restylé. Une nouvelle face avant et quelques améliorations dans les matériaux utilisés dans l'habitacle, voilà pour les grandes nouveautés esthétiques. Si vous avez apprécié ce look résolument singulier, vous ne serez donc pas déçu par la nouvelle C4. Côté motorisation, deux nouveaux moteurs à essence ont été développés en partenariat avec BMW: le VTi 120 et le THP 150 qui donnent plus de puissance et moins d'émission de CO2. La nouvelle C4 est vendue à partir de 17 000 euros TTC. Mais la véritable nouveauté du Mondial 2008 pour le constructeur français c'est le C3 Picasso. Ce petit monospace ludique et très habitable a aussi des allures de SUV haut perché. Bref, une sorte d'hydride inclassable qui va en surprendre plus d'un. Petite voiture familiale, le C3 Picasso peut trouver sa place dans une flotte d'entreprise, grâce à la générosité de son habitacle dont le coffre, banquette arrière rabattue, peut offrir 1 500 litres! Dernier-né de la marque, il propose toutes les innovations technologiques possibles et est disponible en deux motorisations diesels et deux essences. Le C3 Picasso sera commercialisé en février 2009 et les tarifs de vente ne sont pas encore connus. Seul indice: étant donné qu'il se positionne en concurrent direct de l'Opel Mériva, par exemple, on peut estimer une entrée de gamme aux alentours de 16 000 euros TTC.

Toyota IQ: une Smart mais avec quatre places!

En milieu urbain, il n'est plus rare de voir aujourd'hui des entreprises équiper leurs forces de vente de Smart, la micro-car de Mercedes-benz. Facile à conduire dans les rues des grandes agglomérations et surtout à garer avec son encombrement record, la Smart a ses fans. Mais aussi ses détracteurs qui lui reprochent, principalement, de n'offrir que deux places. Toyota les a entendus et fort de son expérience des petites citadines, très populaires au Japon, le constructeur a trouvé la réponse: la IQ. Avec ses trois mètres de long seulement, il s'agit tout simplement de la plus petite quatre places au monde. Evidemment, les deux places arrière condamnent l'utilisation du coffre, mais il est possible, avec peu de manipulation, de rabattre les sièges pour bénéficier alors d'un volume de 242 litres. La IQ est un concentré d'innovations, rendant possible une telle prouesse. Ainsi, le réservoir d'essence est situé sous le plancher, les dossiers des sièges avant sont ultra-minces pour offrir plus de place aux jambes des passagers arrière, la planche de bord est asymétrique et le volume du bloc chauffage/air conditionné a été réduit de 20% par rapport à l'autre «petite» de Toyota, la Yaris. Si elle est mini, IQ a tout d'une grande. Ainsi, elle est capable d'affronter les autoroutes avec une vitesse de pointe allant jusqu'à 150 km/h, et en toute sûreté, avec 9 airbags, dont le premier airbag rideau de lunette arrière au monde. Enfin, IQ est très respectueuse de l'environnement avec un taux d'émission de CO2 débutant à 99 g/km, soit l'un des meilleurs du marché. Seul bémol, autant d'innovations à un prix: disponible début 2009, IQ sera commercialisée à partir de 13 000 euros TTC.

Lancia Delta: la sportive d'hier laisse place à une berline très confortable

Dans les années quatre-vingt, le patronyme Delta symbolisait avant tout la sportivité dans la gamme Lancia. Si la marque italienne appartenant au groupe Fiat a décidé de faire revivre ce nom célèbre, c'est sans doute pour surfer sur la mode des autos nostalgie (Fiat 500, Mini Cooper...) mais en positionnant ce modèle sur un niveau résolument plus sage et cossu. La nouvelle Delta a, en effet, troqué son côté sauvage pour se transformer en une compacte très confortable et stylée. Vendue à partir de 21 500 euros TTC pour la version 1.4 litre 120 ch, la Delta offre un confort et un équipement qui se veut au-dessus des standards de la catégorie. En série, dès le premier niveau de finition (Oro), la Delta propose 7 airbags, la climatisation automatique bi-zone, un régulateur de vitesse, la commande de l'autoradio et de l'ordinateur de bord au volant et un confort digne d'une grande routière. Bref, Delta nouvelle génération va faire beaucoup d'envieux. D'autant que Lancia propose plusieurs motorisations dont un 2.0 diesel Multijet de 165 ch qui émet moins de 160 g de CO2 par km. De quoi allier raison et passion.

Alfa Romeo Mito: un concentré de classe italienne

Longtemps absent du marché des compactes, Alfa Romeo propose cette année un modèle séduisant: la Mito. Il s'agit d'ailleurs, selon la marque, d'une compacte sportive. La Mito n'a donc pas grand-chose à voir avec les autres modèles présentés ici, d'ailleurs son prix d'attaque à 19 000 euros TTC en atteste. Mais véritable révélation du Mondial, nous ne pouvions terminer ce tour d'horizon des nouveautés sans parler de ce véhicule, qui constituera un formidable outil de motivation pour votre force de vente. Vous n'aurez qu'à évoquer le 1.4 turbo essence de 155 CV capable de propulser la Mito à 215 km/h et à couvrir le 0 à 100 km en 8 secondes pour voir vos commerciaux dépasser leurs objectifs!

Le classement des 10 modèles les plus vendus en France

1- Renault Clio
2- Peugeot 207
3- Citroën C4
4- Renault Megane
5- Peugeot 308
6- Renault Twingo
7- Citroën C3
8- Ford Focus
9- Renault Laguna
10- Opel Corsa


(source: CCFA - 1er semestre 2008)

Les voitures pour managers: un objet toujours plus statutaire

2 Qu'est ce qui distingue un cadre d'un cadre supérieur? La coupe de son costume? Le cuir de ses mocassins? L'épaisseur de la moquette de son bureau? Peut-être. Mais il ne faut pas oublier sa voiture de fonction! Véritable objet statutaire, le véhicule attribué au manager par son entreprise est un formidable outil de motivation pour la direction générale. D'ailleurs, selon le baromètre de l'Observatoire du véhicule d'entreprise, la voiture de fonction est le troisième avantage proposé aux salariés pour les motiver et les fidéliser (33%) après l'assurance santé complémentaire (65%) et une complémentaire retraite (56%). En permettant aux managers de choisir leur voiture dans une liste de véhicules assez large, ils peuvent de plus affirmer leur personnalité. Prendre une berline allemande moyennement équipée ou une française avec toutes les options possibles, le tout pour le même budget, n'aura pas la même signification. Il existe aujourd'hui un choix très vaste de berlines de toutes tailles et de différentes catégories, qui permet à l'entreprise de hiérarchiser son parc auto en fonction des différents «grades» au sein de son équipe de managers. Voici une sélection de nouveautés présentées au Mondial de l'automobile.

Renault Laguna coupé: l'élégance d'un coupé «made in France»

Il y a longtemps sans doute qu'une Renault n'avait pas suscité autant d'admiration lors d'un salon de l'automobile... Les quelques Laguna coupé qui étaient exposées au Mondial ont, en effet, été prises d'assaut. Il faut dire que le design de ce coupé quatre places est particulièrement réussi. Fluide et racé, il reprend beaucoup au concept Renault Fluence présenté un an plus tôt. Il devrait donc trouver grâce aux yeux d'amateurs de coupés made in Italie ou Allemagne d'autant que le confort et les finitions intérieures ont été particulièrement soignées. La Laguna coupé reprend le châssis 4Control à quatre roues directrices qui offre une sécurité et un agrément de conduite vraiment appréciable. Même à faible vitesse, ce système procure une précision étonnante dans les manoeuvres. Côté tarifs, la Laguna coupé en version diesel (DCi 150) est vendue à partir de 32 900 euros TTC.

Insignia Sports Tourer: la version break de la nouvelle berline d'Opel

Après avoir présenté il y a quelques mois seulement sa nouvelle berline moyen de gamme l'Insignia (élue voiture de l'année depuis), Opel a dévoilé la version break lors du Mondial de Paris. L'Insignia Sports Tourer propose les mêmes équipements que la berline: la transmission intégrale Adaptative 4x4, le châssis FlexRide, ou encore la caméra «Opel Eye», qui lit et mémorise les panneaux de signalisation pour signaler sur l'écran de l'ordinateur de bord les vitesses limites, par exemple. Ce système avertit également le conducteur quand il dévie involontairement de sa file de circulation. Mais cette version offre l'habitabilité d'un break avec un coffre qui peut passer de 540 litres à 1510 litres. De quoi satisfaire les sportifs qui souhaitent caser vélos ou ski dans leur auto ou les pères de familles chargés en bagages le week-end et durant les vacances... Le Sports Tourer débute à 22 700 euros TTC pour la version équipée d'une motorisation 1.6 de 115 ch, pour le moteur diesel 2 litres CDTI de 110 ch, il faut rajouter 3 000 euros.

Toyota Avensis: une berline nippone au caractère européen

Toyota, premier constructeur mondial, ne néglige pas pour autant les spécificités de ses différents marchés. Ainsi, pour la nouvelle Avensis présentée au Mondial de Paris, le constructeur japonais voulait une voiture «fortement imprégnée du caractère européen». Et comme souvent avec Toyota, c'est avant tout à l'intérieur du véhicule qu'il faut regarder, le style extérieur étant une fois de plus assez sobre et classique, voire un peu banal. Mais l'exercice de style confié à son bureau de design basé à Nice est plutôt réussi: l'habitacle respire la qualité de fabrication et l'équipement est ultra-complet. Et pour coller à son image de constructeur en pointe dans la lutte contre le rejet de CO2 que Toyota s'est construit avec la Prius (dont la troisième génération est très attendue en 2009), l'ensemble des motorisations de l'Avensis ont été pensées pour abaisser les émissions polluantes de 10 à 26% selon les variantes, par rapport aux versions précédentes. Par exemple, le moteur 1.8 litres Valvematic n'émet que 154 g/km de CO2 et pourtant sa puissance est accrue de 14% par rapport à son prédécesseur. La gamme Avensis débute à 23 000 euros TTC.

Jaguar XF: le fauve se réveille en beauté

Ces dernières années, la marque Jaguar a été particulièrement chahutée. Rachetée par Ford au début des années quatre-vingt-dix pour finalement être revendue cette année au constructeur indien Tata, son image a été brouillée. Les choses ont bien évolué et la marque se repositionne aujourd'hui ouvertement sur le marché du haut de gamme. La nouvelle XF présentée au Mondial symbolise ce renouveau. Cette Jaguar quatre portes, aux allures de coupé de sport, offre autant d'habitabilité qu'une berline haut de gamme. Ajoutez à cela quelques innovations très symboliques comme le bouton «start» qui émet des pulsations rouges, comme un coeur qui bat, lorsque l'on met le contact, et vous aurez un aperçu du chemin parcouru par le constructeur pour offrir des produits à nouveaux très désirables. Quatre motorisations sont proposées, avec en entrée de gamme un 2.7 litres V6 diesel bi-turbo vendu à 48 900 euros. Avec la XF Jaguar devient ainsi un concurrent de poids aux constructeurs allemands.