Mon compte Devenir membre Newsletters

Les objets professionnels,pour être sûr de taper dans le mille

Publié le par


«Une entreprise qui offre un cadeau high-tech donne l'image d'une société dynamique, moderne, innovante, qui vit avec son temps», estime Laurent Perrier, directeur général de l'agence Concorde Cadeaux. Les produits technologiques ont, selon les experts, une forte valeur ajoutée. «Ils valorisent aussi celui qui les reçoit», ajoute Jean-Sébastien Griffaton, président du Syndicat des producteurs de cadeaux d'affaires (Syprocaf). Enfin, les produits étant sans cesse renouvelés, l'entreprise a peu de chances de commettre une erreur.

La clé USB, le best-seller de l'année

Il demeure que, high-tech ou non, le cadeau d'affaires ayant pour principale finalité de remercier ses meilleurs clients ou de récompenser ses collaborateurs, certaines précautions doivent être prises au moment de son choix. D'ailleurs, «certaines sociétés sont encore réticentes à offrir des cadeaux qui n'ont pas de rapport avec le monde professionnel», remarque Jean-Christophe Hubau, directeur commercial de Consul, filiale de marketing opérationnel du groupe de conseil Everest. Si bien que tous les objets qui ont un rapport avec la bureautique ont encore de beaux jours devant eux. Ainsi, parmi ces cadeaux professionnels, «la clé USB tient actuellement le haut du pavé car elle correspond à un phénomène de mode», constate Christophe Gerber, gérant de la société Takhi, spécialisée en cadeaux d'affaires. Elle coûte de moins en moins cher (à partir de 15 euros HT) et sa capacité de stockage augmente (jusqu'à 2 Go), même si le standard aujourd'hui est de 128 Mo. «C'est un cadeau qui séduit les entreprises. En effet, peu volumineux, pratique et utile, elle peut rester sur un bureau ou accompagner son utilisateur au quotidien, ajoute Christophe Gerber. De plus, c'est un objet qui peut être offert, par exemple, à l'occasion d'un séminaire.» Côté matériaux, les clés USB existent non seulement en plastique, mais également en métal ou en cuir. Cela leur donne un aspect plus qualitatif. Preuve que ce produit est très tendance, il séduit les marques de luxe. S.T. Dupont a lancé cette année une clé d'une capacité de 512 Mo en métal poli, finition palladium (métal blanc), ponctuée d'un motif “pointe de diamant”, à 284 euros HT. Elle peut être utilisée en porte-clés ou pendentif. Ces objets sont très facilement personnalisables grâce à un procédé de gravure laser. «Il est également possible d'intégrer un petit programme qui fait apparaître le logo de l'entreprise pendant quelques secondes sur l'écran d'ordinateur de l'utilisateur, indique Christophe Gerber. Cela permet une personnalisation plus discrète que de graver le logo directement sur le support.» Le coût d'une telle personnalisation? Il faut compter environ 150 euros pour la réalisation du programme et 1 euro supplémentaire par clé pour l'installation. Enfin, dernier avantage de ce produit, aucun manuel d'utilisation ou CD d'installation n'est nécessaire pour la plupart des systèmes d'exploitation. Il suffit de la brancher à la prise USB d'un ordinateur. Autre objet qui a le vent en poupe cette année: les navigateurs GPS de poche. «Ce produit est très demandé. En effet, il ne nécessite plus d'installation spécifique. Par ailleurs, il est très léger (autour de 200 grammes) et très mobile», précise Bruno Toulemonde, président-directeur général d'Applewood, grossiste multimarque à l'attention des professionnels du cadeau d'affaires. De plus, les prix ont très nettement diminué. Aujourd'hui, on trouve des navigateurs de poche à partir de 400 euros HT.

Le boom des multiples fonctionnalités

Cet engouement profite également à d'autres produits. «Le GPS booste le marché des assistants personnels qui sont très demandés avec cette fonction de géolocalisation», constate Bruno Toulemonde. D'une façon générale, offrir un agenda électronique reste toujours très cohérent dans le cadre d'une relation d'affaires. Pour Jean-Christophe Hubau, «c'est devenu un objet que l'on doit avoir, autant pour l'image que comme véritable outil». Les modèles de base ont été enrichis de nouvelles fonctionnalités: appareil photo numérique, lecteur audio ou vidéo, modèle wi-fi ou Bluetooth pour communiquer sans fil. Côté prix, il faut compter entre 200 et 600 euros HT. En matière de cadeau professionnel, on trouve également le dictaphone, aujourd'hui en général numérique. Dans cette catégorie de produits déjà bien installée, on recense tout de même quelques innovations. «On trouve de plus en plus de dictaphones avec une fonction lecteur MP3», remarque Bruno Toulemonde. Une tendance forte consiste également à jouer sur le design de ces produits et sur la convergence des fonctions. À titre d'exemple, Oregon Scientific a lancé un dictaphone numérique très élégant de moins de 6 millimètres d'épaisseur, avec un lecteur MP3, à 48 euros HT environ. Dans le même ordre d'idée, Olympus propose deux enregistreurs numériques vocaux avec une clé USB, qui permettent de télécharger directement depuis un ordinateur toutes les informations enregistrées en mode audio, à 105 et 120 euros HT environ selon la capacité de leur mémoire. Autre produit toujours très prisé, le téléphone portable. «L'entreprise qui offre un tel produit dernier cri a peu de risques de se tromper. Le marché évolue tellement rapidement que même si l'utilisateur a en a déjà un, il sera ravi de recevoir le dernier modèle», estime Jean-Christophe Hubau. Les téléphones dotés d'un appareil photo intégré avec un capteur d'un million de pixels sont devenus des standards. Parmi les nouveautés, il existe des appareils disposant d'une connexion à Internet, d'un lecteur MP3, d'une fonction vidéo… ou encore d'une fonction télévision. Aujourd'hui, les capacités accrues des mémoires des téléphones mobiles permettent de stocker des dizaines de morceaux de musique. Nokia, Sagem, Motorola, LG, Sony-Ericsson, Nec, etc., tous les constructeurs s'y sont mis. Pour un modèle intégrant les dernières fonctionnalités, il faut prévoir 200 à 800 euros HT. À titre d'exemple, Samsung a lancé, à la fin du mois d'août, un téléphone mobile à 420 euros HT et son poids n'excède pas les 100 grammes. Ses fonctions sont multiples: photographier, filmer, échanger des fichiers, consulter ses e-mails, et utiliser un ficher Excel ou une présentation PowerPoint… sans oublier téléphoner! La tendance ne devrait pas ralentir avec le développement de ces “smart phones” et la généralisation des mobiles de troisième génération, dits 3G. L'utilisateur a la possibilité de visionner des films ou encore d'envoyer des fichiers grâce à un débit plus élevé.

Ne pas tomber dans le travers des cadeaux gadgets

D'une façon générale, en matière de produits professionnels high-tech, une tendance consiste à multiplier les fonctionnalités. Vous avez donc le choix des produits. Surtout que chaque semaine voit arriver son lot d'innovations. Mais, en choisissant votre cadeau d'affaires, il est recommandé de ne pas tomber dans le gadget ou dans l'objet trop publicitaire. Ce genre d'objets risque fort de rejoindre la poubelle. Les entreprises semblent d'ailleurs l'avoir compris. En effet, parmi les critères qui interviennent en priorité dans le choix d'un cadeau d'affaires, elles mettent en avant le côté fonctionnel d'un objet. L'enquête, effectuée en 2005 par la société Omyagué, spécialiste du cadeau d'affaires, révèle, en effet, que “l'utilité” est une notion plus décisive que le prix dans l'achat du présent. n * Étude Omyagué réalisée en juin 2005 auprès de 2500 entreprises représentatives du tissu économique français et déclarant pratiquer le cadeau d'affaires et les opérations de stimulation.

Anthony Ledanseur, directeur commercial d'Omyagué, société spécialisée dans le cadeau d'affaires «Pour un cadeau technique, choisissez un prestataire qui assure le service après-vente»

«Pour éviter les fausses notes, il est important de choisir son prestataire en fonction de la qualité de ses services, souligne Anthony Ledanseur. La première exigence des entreprises est de se décharger de toutes les contraintes telles que la commande, l'envoi ou la livraison des cadeaux.» Pour celles qui le souhaitent, le prestataire doit aussi être en mesure de personnaliser des objets, de réaliser un emballage spécial ou encore de joindre une carte de visite avec le cadeau. De plus, insiste le directeur commercial, «en matière de produits technologiques, il est capital d'opter pour une société qui prend en charge le service après-vente». Enfin, sachez que des cadeaux exorbitants ne sont pas forcément la solution. Votre contact peut, en effet, penser que vous dépensez beaucoup d'argent dans une “futilité” qu'il finance lui-même en payant votre produit ou service au prix fort. Anthony Ledanseur suggère de déterminer le budget du cadeau en fonction du chiffre d'affaires réalisé avec le client. «Notre politique est de conseiller de ne jamais offrir un cadeau qui dépasse 1 % de ce chiffre d'affaires», conclut-il.

Ce que dit la loi

CADRETITRE>Ce que dit la loi