Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salaires dans la fonction commerciale en forte hausse

Publié le par

Les bons résultats de 2008 expliquent l'augmentation des salaires dans la fonction vente. Pour 2009, les prévisions sont moins optimistes.

Une progression de 3,8% en 2008. Il y a longtemps que les collaborateurs de la fonction commerciale n'avaient pas enregistré une aussi belle hausse moyenne des salaires. C'est ce que révèle la dernière enquête «Salaires de la fonction commerciale et marketing» réalisée, avant l'été, par les cabinets Hewitt et Mæsina auprès de 240 entreprises. L'an dernier, la hausse plafonnait à 2,1%. Un très bon score, donc, que l'on doit imputer à la rémunération variable dont bénéficient ces professionnels. «2007 a été une bonne année, se souvient Jean-Michel Azzi, p-dg de Mæsina. Les managers, cadres et équipes commerciales ont atteint leurs objectifs et donc perçu une bonne rémunération variable, versée en 2008.» Le chiffre varie en fonction du niveau de responsabilité: les dirigeants ont vu leur salaire augmenter de 3,5%, les managers de 4,5% et leurs équipes de 3,4%. Cette moyenne masque également des variations selon les secteurs d'activité. En tête, on trouve la pharmacie, l'hygiène et la cosmétique. En queue de peloton, la distribution, le transport et le tourisme.

@ Source: Hewitt/Mæsina

Interrogés sur 2009, les DRH prévoyaient une hausse des salaires de la fonction commerciale d'environ 3,5%. Mais c'était avant la crise financière... Hewitt a donc mené une «enquête flash» en octobre. Résultat? 60% des entreprises déclarent vouloir maintenir les budgets destinés aux augmentations individuelles. 40% vont donc les revoir à la baisse. Par ailleurs, 70% comptent conserver les budgets alloués aux augmentations générales et 30% envisagent de les réduire. Les résultats détaillés montrent que les budgets d'augmentations globales pour 2009, qui étaient estimés à 3,7% en août, sont aujourd'hui de l'ordre de 3,2%. «Même si l'impact est limité pour l'instant, nous observons un net retournement de tendance, en particulier pour les augmentations individuelles», remarque François Auger, consultant senior en charge des études chez Hewitt Associates.