Mon compte Devenir membre Newsletters

Les tablettes PC: des outils qui s'adaptent aux missions des commerciaux

Publié le par


Dernières arrivées sur le marché, les tablettes PC sont particulièrement adaptées aux professionnels itinérants. Il en existe deux types. Les premières sont issues de l'univers de l'assistant numérique personnel (PDA) et ressemblent à un bloc-notes électronique. Très légères et ultra-compactes, elles offrent la possibilité de pouvoir travailler facilement debout. La seconde catégorie regroupe les ordinateurs portables dont l'écran est devenu tactile, réversible ou détachable. Plus lourds et encombrants, ils peuvent facilement se transformer en PC de bureau et bénéficient souvent d'un écran d'une taille d'au moins 12 pouces. L'avantage de ces deux catégories de machines est de pouvoir prendre directement des notes sur l'écran au moyen d'un stylet. Mais leur atout principal est leur polyvalence. Elles peuvent, en effet, s'adapter à toutes les situations auxquelles un commercial terrain est confronté: saisie de données, démonstration vidéo à un client, prise de notes lors d'une réunion avec des fournisseurs, etc. La plupart des tablettes PC affichent les mêmes capacités: un disque dur d'une capacité de 40 à 80 Go, les nouveaux processeurs Intel Pentium Centrino (qui assurent une connectivité wi-fi intégrée et une grande autonomie de la batterie), une mémoire vive d'au moins 512 Mo, etc.

Ergonomie et résistance

Le choix s'opère en fonction de critères comme l'ergonomie ou l'autonomie des appareils. La taille de l'écran compte également. Les plus grands offrent un confort de travail certain. D'une façon générale, la taille des écrans des tablettes PC se situe entre huit et quatorze pouces. Le modèle Stylistic ST 5020 de Fujitsu Siemens, à 2299 euros HT, est pourvu d'un écran de douze pouces, ce qui constitue un très bon compromis entre confort et mobilité. Attention cependant au type d'écran. Il en existe de trois sortes. Les écrans transmissifs ne permettent pas une utilisation en extérieur car la perception de l'affichage n'est possible que grâce au seul rétro éclairage. Seuls les écrans réflectifs, qui sont éclairés par devant au moyen d'une lumière artificielle ou de l'éclairage ambiant, et les écrans transflectifs, qui utilisent un rétro éclairage ainsi qu'un polariseur capable de transmettre la lumière d'arrière-plan tout en réfléchissant une partie de la lumière ambiante, peuvent être utilisés en extérieur. Autre élément, pour des commerciaux amenés à faire des démonstrations vidéos et des présentations de produit, il est recommandé de choisir des écrans avec un large angle de vision. À titre d'exemple, le modèle ThinkPad X41 Tablet de Lenovo, à 1950 euros HT, possède un écran avec un angle de vision de 170°. L'autonomie est également à considérer dans le choix de l'appareil. Les tablettes PC affichent en moyenne une autonomie de plus de quatre heures. La plupart du temps, les fabricants ont conçu des batteries qui peuvent être installées en option et qui permettent de doubler, voire de tripler l'autonomie de l'appareil. Mais installer une batterie plus performante a nécessairement des répercussions en termes de poids et d'encombrement.

Taille réduite, matériaux résistants

On trouve certaines tablettes PC à moins d'un kilo, comme le LS 800 de Motion Computing, à 1899 euros HT. Mais la moyenne se situe entre un et deux kilos. Pour les modèles avec un clavier intégré, il faut compter plus deux kilos. Les modèles de la série Stylistic ST502x de Fujitsu Siemens pèsent un kilo et demi. Concernant les dimensions, les fabricants ont beaucoup innové. Ils proposent des modèles très fins, de deux centimètres d'épaisseur environ pour les tablettes sans clavier. C'est le cas du modèle TC 1100 de HP, à 1599 euros HT. Les modèles avec clavier comme le Tecra M4 de Toshiba (à 1950 euros HT) ou le modèle Lifebook T4010 de Fujitsu Siemens (à 1999 euros HT) ont une épaisseur de trois à quatre centimètres. Les tablettes PC sont destinées à être très souvent manipulées et transportées. Il faut donc vous intéresser aux matériaux. De nombreux appareils sont ainsi fabriqués en magnésium, un matériau vingt fois plus résistant que le plastique et suffisamment léger pour une utilisation nomade. Certains fabricants comme Panasonic ou Itronix proposent des modèles conçus selon la norme militaire MIL-STD-810F, qui résistent à certaines chutes, mais aussi à l'eau ou à la poussière. C'est le cas du modèle Gobook Tablet PC d'Itronix à 3200 euros HT. Attention, ces modèles, dits “durcis”, peuvent représenter des coûts de plus de 50 % par rapport à un modèle standard.

Morgann Lesné, directeur associé de Tech4field, développeur de solutions informatiques pour populations nomades

«Tenir compte des contraintes des commerciaux terrain» «Pour les forces de vente terrain, le choix du terminal se détermine certes en fonction de critères d'utilisation, mais également d'ergonomie, d'encombrement et de prix, indique l'expert Morgann Lesné. Un commercial qui effectue régulièrement des démonstrations de produits a besoin d'un outil avec un écran assez large, d'au moins 15 pouces. Il sera donc plutôt équipé d'un ordinateur portable ou d'une tablette PC. Si la majorité de son emploi du temps est consacrée à des visites de points de vente avec des relevés d'informations et qu'il n'y a pas spécialement d'interaction avec un client, les PDA ou les tablettes PC sont recommandés car ils permettent une saisie rapide, avec un stylet. Pour les commerciaux qui ont un large éventail de tâches à accomplir, les industriels choisissent de plus en plus de coupler un ordinateur portable et un PC de poche. Le commercial peut ainsi choisir un terminal ou l'autre en fonction de la nature de son rendez-vous.» Le poids et la taille sont également des critères à examiner pour des populations très mobiles. «Il arrive que, pour des raisons d'encombrement, certains points de vente ne souhaitent plus voir dans leurs rayons des commerciaux avec un ordinateur portable. Dans ce cas, les équipements de poche sont préconisés.»

Mot clés : euro | pc

Anne Le Mouellic