Mon compte Devenir membre Newsletters

Louer ses logiciels au lieu de les acheter

Publié le par

Les fournisseurs d’applications hébergées (ou ASP) proposent des solutions de gestion de la relation client en location. Une formule intéressante pour les PME car les investissements sontconsidérablement réduits. Mais attention, ce marché est encore jeune.

Historiquement, l’informatique d’entreprise s’est développée en s’adressant d’abord aux grands comptes (avec des applications spécifiques développées par des SSII) puis aux grosses PME, avec des logiciels complexes dans une architecture client/serveur traditionnelle, et enfin, aux plus petites entreprises, avec des applications via les ASP (application service providers ou fournisseurs d’applications hébergées). Le principe de l’ASP repose sur les technologies Internet et permet à une entreprise de louer un logiciel avec un coût forfaitaire mensuel. Lorsqu’elle veut l’utiliser, elle se connecte sur le site sécurisé de l’ASP et peut l’utiliser comme elle le ferait pour une application classique mais dans un environnement Web. Ce marché est très prometteur, si l’on en croit les études réalisées. Forrester Research estime ainsi qu’il représentera 11,3 milliards de dollars en 2003 et Dataquest, encore plus optimiste, table sur une croissance de 90 % par an. Pour l’heure, ce marché est encore très jeune, surtout en France. Selon une étude d’Ovum, seulement 40 % des entreprises seraient séduites par ce nouveau modèle, la majorité craignant de confier des tâches aussi stratégiques à un prestataire externe. Un segment de ce marché échappe cependant à ces freins. Il s’agit de celui de l’informatisation des forces de vente, où l’offre est déjà très étendue. eFront propose par exemple sa solution frontsales à des prix variant de 200 à 500 francs par mois (de 30 à 76 euros). Intelligent Sales Objects, l’un des premiers acteurs à s’être positionnés sur l’ASP, présente une offre entre 900 et 1 800 francs (136,3 à 272,7 euros). SellingVision, lui, annonce des prix aux environs de 330 francs (50 euros) par utilisateur et par mois. Dans tous les cas, l’entreprise dépense bien moins pour équiper ses forces de vente d’une solution via ASP qu’avec un progiciel classique avec achat de licence. Et c’est bien le principal avantage de l’ASP. Les coûts y sont extrêmement raisonnables. Le cabinet IDC estime ainsi que les coûts d’implantation et de maintenance sont réduits de 30 à 40 % ! Des économies d’échelle rendues possibles par la mutualisation des coûts entre les différents clients : là où, par exemple, il fallait une personne par entreprise pour assurer la maintenance, il n’en faut plus qu’une seule pour assurer la même fonction mais pour l’ensemble des clients ! En outre, la mise en place est beaucoup plus rapide : on estime qu’elle oscille entre trente et soixante jours contre six à neuf mois dans le cas d’un achat. Les investissements sont donc considérablement réduits et les risques nettement diminués : l’entreprise peut changer de solution à n’importe quel moment, sans avoir “perdu” d’argent. Dans ces conditions, pourquoi hésiter encore ? Parce que le marché n’a pas atteint sa maturité et que le recul permettant de mesurer le sérieux des acteurs ASP fait défaut. Enfin, la qualité des accès à Internet est encore insuffisante en France. Il peut donc être laborieux de se connecter au site de l’ASP lorsque le réseau “patine”. Les hauts débits attendus devraient permettre de résoudre ce problème. Sur ce nouveau marché de l’informatique d’entreprise, il faut donc “ laisser du temps au temps ”. Mais nul doute que les PME finiront par adopter ces solutions… Si les différents ASP tiennent leurs promesses et réussissent à acquérir une crédibilité.

Choisir un ASP pour le CRM Pour bien choisir son ASP, la meilleure solution est d’aller voir directement ce que les prestataires proposent. Sur leurs sites, des versions de démonstration sont généralement présentées ainsi que des “cas clients”. Voici une liste des principaux ASP dans le domaine du CRM : eFront (www.frontsales.com) Intelligent Sales Objects (www.iso-sales.com) Selling Vision (www.sellingvision.com) eSevina (www.esevina.com) Linkeo (www.linkeo.com) Aims Software (www.aims-software.com) Par ailleurs, le Consortium ASP, fondé récemment, propose sur son site un guide d’achat (www.allaboutasp.org). Vous trouverez aussi une liste exhaustive de tous les ASP, classés selon les pays et les applications, sur le site : www.aspnews.com.