Mon compte Devenir membre Newsletters

Lovely Planet traque ses clients jusque dans les toilettes!

Publié le par

Publicité. Pour inciter les visiteurs à venir sur son stand lors de salons professionnels, la société Lovely Planet utilise un support de communication original: des affiches accrochées dans les toilettes. Impact assuré!

Salon de la lingerie, porte de Versailles, Paris, en septembre dernier. Un visiteur, amusé, se rend sur le stand de Lovely Planet, PME marseillaise spécialisée dans la création et la distribution de produits érotiques. « Impossible de rater votre publicité », lance-t-il à la volée. Des entrées en matière comme celle-ci constituent du pain bénit pour les commerciaux de la société, qui accueillent un prospect dans de bonnes dispositions. Si l'affiche a un tel impact sur ce client potentiel, c'est qu'elle le «saisit» à un moment et un endroit inédits: les toilettes! Une communication originale, dont la société Next One s'est fait la spécialiste.

Depuis 10 ans, elle diffuse des publicités au format A3 dans les toilettes de certains lieux publics (bars, salles de concert, stades, écoles de commerce, etc.). Au Parc des expositions de Paris, 120 panneaux sont installés dans les halls 2, 3 et 4: un tiers sur la porte des toilettes homme, un tiers sur celles des femmes et le reste dans l'espace mixte, à côté des lavabos et des sèche-mains. Coût de l'opération pour Lovely Planet? De l'ordre de 7 000 euros HT, frais d'agence et de conception compris. Depuis 2004, Nicolas Busnel planifie une campagne de ce style dans les trois salons professionnels (dont le salon de la lingerie et celui de l'érotisme) auxquels il participe tous les ans. « Le bénéfice de l'affichage indoor est double, argumente le quadragénaire. D'une part, il draine sur notre stand une centaine de visiteurs quotidiens qui ne seraient pas venus de leur propre chef. D'autre part, il développe notre notoriété auprès d'une population cible, celle des professionnels de l'univers féminin. » Lovely Planet fonctionne, en effet, avec un réseau de 1 600 revendeurs en France. Mais aucun sex shop. La PME a fait le choix de distribuer ses produits innovants, ergonomiques et design en dehors du circuit qui les accueille traditionnellement. Le Printemps, Monoprix, La Redoute, Les 3 Suisses, Amazon.fr, Cdiscount.fr... Voilà le réseau, axé mass market, où sont vendus les produits de l'entreprise. Le recours au «wait marketing», autrement dit la communication dans les espaces où les gens sont en situation d'attente, correspond donc à la stratégie de différenciation qui est au coeur du business model de la SARL. « Nous profitons du bref passage au petit coin pour capter l'attention des visiteurs. Ils sont très réceptifs, car ils ne s'attendent pas à être sollicités dans cet endroit » , explique le dirigeant. Résultat: l'impact de la communication est démultiplié, d'autant plus que les panneaux de Lovely Planet ne sont pas «parasités» par d'autres messages, comme ils le seraient dans la rue ou dans un magazine. Avec ce média d'un nouveau genre, Nicolas Busnel cherche aussi à étonner. « De quoi attirer l'attention de manière positive », conclut-il.

Nicolas Busnel, gérant de la société Lovely Planet

Nous profitons du bref passage au petit coin pour capter l'attention des visiteurs. Ils sont très réceptifs car ils ne s'attendent pas à être sollicités dans cet endroit.»

Repèrs Lovely Planet

Activité
Créateur, grossiste et distributeur de lingerie et de sex toys
CA 2010 (prévisionnel)
8 millions d'euros
Effectif
32 salariés
Force de vente
8 commerciaux

Mot clés : visiteur

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

Gaelle Jouanne