Mon compte Devenir membre Newsletters

Marketing direct : le Web dynamise les investissements

Publié le par

Si les annonceurs investissent moins dans les opérations de MD par courrier et par téléphone, ils se consacrent davantage à Internet (+ 38 % des investissements).

Avec une hausse de 2,8 % des investissements en 2007, le marché du marketing direct (MD) continue de séduire les annonceurs Selon les derniers chiffres annoncés par l'Union française du marketing direct (UFMD), en partenariat avec France Pub, à l'occasion du salon MD Expo qui s'est tenu début avril 2008 à Paris. . Ainsi, les entreprises y ont consacré 12,7 milliards d'euros, soit 39 % de l'ensemble des investissements du marché publicitaire en France.

Pourtant, le secteur connaît une profonde mutation. « Le marketing direct papier a, cette année encore, souffert de la dématérialisation des messages, de plus en plus souvent envoyés par mail ou par SMS », précise l'étude. Si les investissements dans les médias “traditionnels” du MD représentent encore 9,573 milliards d'euros, le mailing et le téléphone sont en baisse (- 3,1 % et - 4 % respectivement). Seule la distribution de prospectus connaît une relative croissance (+ 0,5 %).

C'est donc Internet qui sort gagnant. Le total de la communication sur le Web flirte, en 2007, avec le milliard d'euros (910 millions d'euros, soit 38 % de plus qu'en 2006). Pour la première fois, une mesure détaillée des trois vecteurs est proposée par cette étude annuelle. Ainsi, les investissements dans des bandeaux et bannières en ligne ont représenté 430 millions d'euros; les liens sponsorisés, 310 millions d'euros ; et enfin les e-mailings, avec une croissance de 43 %, 170 millions d'euros. Ces derniers sont, pour 20 %, des emails de prospection, et pour 80 % des messages de fidélisation. Selon l'étude, le coût moyen unitaire d'un mailing de prospection est de 15 centimes d'euro, contre 0,2 centime en fidélisation.

@ Source: UFMD et France Pub

« Le marketing direct ne se résume plus à ses canaux traditionnels et relève aujourd'hui d'une stratégie fondée sur une communication directe et personnalisée, qui recourt à l'ensemble des médias, dans le cadre d'une communication 360 °», explique Marc Lolivier, délégué général de l'Union française du marketing direct, pour qui cette tendance à la montée en puissance des outils Web devrait se poursuivre dans les années à venir.