Mon compte Devenir membre Newsletters

Matériel high-tech 3/3. Smartphones : un téléphone et un assistant personnel en un seul terminal

Publié le par

Grâce au GPRS, les commerciaux terrain peuvent transporter leur bureau dans leur attaché-case. Cette nouvelle norme réseau, qui sonne le glas du GSM, permet aux collaborateurs nomades d’échanger une grande quantité d’informations avec leur entreprise, et ce depuis n’importe quel terminal. Le nec plus ultra ? Le smartphone – ou médiaphone –, qui n’est autre qu’un assistant personnel communicant. En d’autres termes, le smartphone entend réunir les qualités d’un outil informatique de poche, permettant au vendeur d’accéder à des versions allégées de ses logiciels, de gérer son agenda, de consulter son carnet d’adresses, etc., et celles d’un téléphone mobile GPRS : les données transitent par “paquets”, bien plus vite et pour un coût bien plus modique qu’avec un téléphone GSM. Parmi ces bijoux high-tech au mode d’emploi prometteur, on citera le SPV (pour “son photo vidéo”), développé par Orange et Microsoft. Apparu à l’automne dernier, cet outil multifonction, le premier du genre à fonctionner sous Windows, permettait alors à Orange de nourrir de grands espoirs. « C’est avec de tels terminaux que nous comptons atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé : réaliser 25 % de notre CA avec la transmission de données, d’ici à 2005 », affirmait Richard Brennan, executive vice-président d’OrangeWorld and Brand. D’ailleurs, Orange vient de se rapprocher de Handspring pour développer des smartphones destinés au marché européen. Des produits qui devraient voir le jour prochainement.

Des tout-en-un parfois décriés

D’autres marques sont présentes sur le segment. Parmi elles, Lexibook s’est lancé sur le marché de la téléphonie mobile, avec son Tabletphone 700, qui combine les fonctionnalités d’une minitablette PC et celles d’un téléphone nouvelle génération. Pour les adeptes de Palm OS (système d’exploitation disponible sur certains assistants personnels), Handspring propose un GSM qui est aussi un bon organiseur : le Tréo 270. Quant à Sony-Ericsson, il est représenté via son P 800, un téléphone GPRS futuriste (avec appareil photo intégré), qui offre des fonctions d’organisation. Pourtant, s’il permet au collaborateur de troquer ses deux terminaux contre un seul, le smartphone est loin de faire l’unanimité. « Il est plus opportun de développer des appareils légers, compacts et performants plutôt que des appareils plus lourds, même s’ils sont multi-usages », confie Sophie Guillemard, chef de produit chez Philips. Car c’est bien là que le bât blesse : plus volumineux, et malgré tout moins ergonomiques que des outils monofonctions, ces terminaux tout-en-un ne tiennent pas toujours leurs promesses. Certains constructeurs, à l’instar de Sagem, en ont d’ailleurs suspendu la fabrication. Reste que si elle a ses détracteurs, la solution médiaphone mérite de retenir l’attention des sociétés employant des forces de vente debout. Et, d’une façon générale, des entreprises désireuses d’alléger les bagages de leurs équipiers.

Mot clés : téléphone | pda

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

Stéfanie Moge-Masson