Mon compte Devenir membre Newsletters

Matériel informatique nomade: Partez toujours plus léger en rendez-vous client

Publié le par

1 Les PC portables: de véritables outils de mobilité

Bienvenue dans un monde nomade! Tous les six mois, au rythme du renouvellement des matériels informatiques, on assiste à une miniaturisation de plus en plus poussée. Chaque semestre, les PC portables - pour ne citer qu'eux - font toujours plus avec toujours moins de ressources. L'heure est à l'émergence de matériels compacts, légers, robustes et pourtant très complets. Le PC portable véritablement nomade semble donc être devenu une réalité.

Pour ce tour d'horizon annuel des équipements informatiques à destination des forces de vente et des managers commerciaux, nous avons décidé de nous intéresser plus particulièrement aux PC portables les plus légers du marché. Sachez tout de même que vous serez parfois amené à arbitrer avec des machines plus lourdes mais souvent plus puissantes et pouvant mieux supporter une application métier complexe. Reste que les ordinateurs exposés ici, bien que légers et ultraportables, n'en sont pas moins très professionnels et devraient satisfaire les besoins de la plupart des commerciaux terrain.

Le Latitude E4200 de Dell ne pèse que 1 kg et dispose d'un écran de 12,1 pouces.

Le Latitude E4200 de Dell ne pèse que 1 kg et dispose d'un écran de 12,1 pouces.

Dell lance le portable le plus léger de son histoire

Premier signe attestant de l'attrait des professionnels pour les ultraportables: le poids lourd de l'informatique à destination des entreprises, l'américain Dell, a annoncé à la fin de l'été la sortie du portable le plus léger de l'histoire de la marque. Le Latitude E4200 dispose en effet d'un écran de 12,1 pouces pour un poids de 1 kg seulement! Un vrai record en la matière. Si vous souhaitez tout de même disposer d'un écran un peu plus grand, le Latitude E4300 propose un 13,3 pouces pour un poids encore très acceptable de 1,54 kg. Dell destine ces deux portables à ceux qu'il désigne comme les «champions de la route» qui veulent pouvoir compter sur des machines performantes, dont l'autonomie peut aller jusqu'à 19 heures. Ces modèles sont bourrés d'innovations, comme le clavier rétro-éclairé qui s'adapte automatiquement à la lumière environnante, un lecteur «sans contact» de cartes à puces et un lecteur d'empreintes pour sécuriser l'accès aux données. Ils sont également équipés de la fonction Dell Latitude On, une technologie qui permet d'accéder instantanément aux e- mails, calendriers, pièces jointes, contacts et navigateur internet sans passer par le système d'exploitation, plus long à charger. Bref, Dell a frappé très fort avec ces ultraportables facturés au prix de 1 199 euros HT pour le E4200 et 949 euros HT pour le E4300.

HP propose un portable ultra-résistant

HP a également profité de la période estivale pour lancer sa nouvelle gamme de portables professionnels. Parmi ceux-ci, il faut retenir le EliteBook 6930p, la dernière petite merveille de la marque. Certes, avec ses 2,1 kg et son écran de 14,1 pouces, il est loin d'être le plus léger du marché. Mais cet ordinateur a pour atout d'être ultrarésistant, notamment grâce à une coque en aluminium polie et un châssis en alliage de magnésium. Il intègre aussi un disque dur résistant aux chocs, un clavier protégé contre l'écoulement de liquides et peut être utilisé dans un environnement extrême, avec des températures allant de - 29° à + 60°! Il offre une autonomie allant jusqu'à 15 heures avec des batteries Ultra Capacity (en option), est équipé d'une webcam et de la fonction HP Mobile Broadband qui permet, via un seul module, de se connecter à tous types de réseaux haut débit, quel que soit l'opérateur. Toujours côté sécurité, le EliteBook 6930p est équipé du logiciel HP File Sanitizer, qui «détruit» les documents du système selon des normes de sécurité militaires, garantissant que vos documents confidentiels ne tombent pas dans des mains indélicates. Enfin, comme chez Dell, il est équipé d'une fonction (ici baptisée HP QuickLook2) qui permet d'accéder rapidement à la messagerie, au calendrier et aux contacts en quelques secondes, sans activer le système d'exploitation. Son prix est de 1 049 euros HT.

Lenovo fait dans le poids plume très performant

Chez Lenovo, le constructeur chinois qui a repris la division PC portables d'IBM, les nouveautés sont également légion. Mais, dans la case des ultraportables, c'est le ThinkPad X301 qu'il faut retenir. Il est doté d'un processeur «double coeur» (Intel Core 2 Duo) qui améliore la performance du PC de 25% en moyenne par rapport à un processeur unique. Une caractéristique commune à l'ensemble des modèles présentés ici, puisque ce type de processeur fait désormais office de norme pour tout PC professionnel qui se respecte. Malgré sa petite taille et son poids plume de 1,41 kg (pour un écran de 13,3 pouces), le X301 est doté d'un graveur de DVD ultra-fin, d'un lecteur d'empreintes pour sécuriser l'accès aux données et d'une webcam. Il peut être équipé d'un GPS, qui sera utile aux commerciaux nomades. Son prix de vente est de 1 860 euros HT.

Panasonic allie robustesse et portabilité

Panasonic, avec sa gamme Toughbook, n'est pas réputé pour la finesse et la légèreté de ses produits, puisque son cheval de bataille est l'ultrarésistance de ses PC portables. Une exigence qui se paye sur la balance... Pour autant, le Toughbook CF-19, présenté au premier trimestre 2008, sait se rendre léger (2,3 kg) sans perdre - ou presque - de sa robustesse. De plus, il s'agit d'un 2 en 1 puisque ce PC portable fait aussi office de Tablet PC. Equipé en wi-fi et Bluetooth, son autonomie est de 7 heures, et il affiche un écran un peu plus petit que ceux de ses concurrents (10,4 pouces) mais qui offre cependant l'avantage d'être tactile. Mais ce qui qualifie le mieux le CF-19, c'est avant tout son côté «Toughbook»: le boîtier antichoc est conçu en magnésium, le disque dur est placé dans un châssis en aluminium et entouré d'une mousse spéciale lui permettant de résister aux chocs externes et, conformément à la norme militaire américaine MIL-STD 810F, à des chutes d'une hauteur de 90 cm. Appartenant à la catégorie des ordinateurs «durcis», il résiste aussi à l'eau et à la poussière. Mais toute cette sécurité «passive» a un coût, puisque le CF-19 est disponible pour un peu moins de 3 000 euros HT. Notez tout de même que Panasonic a dans sa gamme un PC beaucoup plus portable, le Toughbook Executive CF-Y7, qui est équipé d'un écran de 14,1 pouces et ne pèse que 1,55 kg. Le CF-Y7 résiste à une pression allant jusqu'à 100 kg et aux chutes de 76 cm grâce à sa conception robuste en alliage de magnésium. Son prix: près de 2 200 euros HT.

Samsung propose un PC très complet

Samsung n'est pas le constructeur le plus présent sur le marché des PC portables professionnels. Voilà peut-être pourquoi il propose, avec le X360, un portable très complet pour attaquer en force ce marché. Cet ordinateur a, en effet, tout ce que l'on peut attendre d'une machine professionnelle nomade: un poids de seulement 1,27 kg, une autonomie de 10 heures, une grande résistance aux chocs grâce à sa coque spécifique renforcée (Protec-o-Edge), un lecteur de cartes mémoires «7 en 1» qui permet de lire tous les formats du marché, une connectivité sans fil (wi-fi, Bluetooth...), une webcam, un lecteur d'empreintes digitales... Tout cela avec un écran de taille confortable de 13,3 pouces, qui utilise la technologie Led. Celle-ci apporte finesse et luminosité tout en consommant jusqu'à un tiers d'énergie de moins qu'un écran LCD traditionnel. On a beau chercher, il ne manque rien à cette machine. Même pas ce qui peut apparaître comme superflu. Ainsi, le clavier intègre des ions d'argent qui sont censés protéger l'ordinateur des bactéries. Le Samsung X360 est commercialisé à partir de 1 120 euros HT.

«Swipez» pour plus de sécurité!

Les PC portables de vos commerciaux ne sont pas équipés en série d'un lecteur d'empreintes digitales? Vous pouvez remédier à ce problème en achetant le lecteur Eikon. Celui-ci se branche sur un port USB et, après une rapide configuration où chaque utilisateur scanne ses empreintes digitales, il est prêt à fonctionner. Il suffit alors de glisser son doigt («swiper») sur le lecteur biométrique pour accéder à sa session. Un autre «swipe» permet de verrouiller l'ordinateur. Une fonction utile sur les PC portables dépourvus de claviers numériques, qui demandent quelques manipulations pour taper un code d'accès alphanumérique.
Ce petit périphérique, vendu près de 40 euros HT, sécurisera facilement l'accès aux données confidentielles contenues sur les portables de votre force de vente.

Quand la souris se fait compacte et design

Voilà une souris signée Microsoft qui va susciter la curiosité lorsque vous la sortirez de son petit étui de transport. Arc Mouse est en effet très design, avec sa forme de croissant de lune. Une particularité qui a surtout l'avantage de réduire son encombrement une fois repliée, en faisant le compagnon idéal d'un PC portable léger.
Ajoutez à cela le top de la technologie laser, une connexion sans fil d'une portée allant jusqu'à 10 mètres (utile pour piloter une présentation sans rester collé à l'ordinateur...) et un indicateur d'autonomie des batteries très clair. Voilà sans doute l'un des accessoires les plus en vue de cette fin d'année. Son prix: à partir de 47 euros HT.

2 Vidéoprojecteurs: des poduits compacts pour des présentations commerciales tout-terrain

«Mini, mini, mini, tout est mini dans notre vie», chantait déjà Jacques Dutronc dans les années soixante. Autant dire que la miniaturisation des outils technologiques ne date pas d'hier! Pour autant, il est un domaine dans lequel la réduction des composants n'a pas été aussi rapide que cela: le monde de la vidéoprojection. Ce retard se rattrape progressivement (lire l'encadré sur le microprojecteur Pico d'Optoma p. 74) et vos commerciaux peuvent désormais partir en rendez- vous client avec un mini-projecteur vidéo dans leur sacoche sans craindre pour leurs lombaires. En effet, les constructeurs ont tous développé des gammes de vidéoprojecteurs très compacts aux côtés de leur gamme classique, destinée à une utilisation sur site. Evidemment, les performances des plus nomades ne sont pas toujours à la hauteur de celles des vidéoprojecteurs de salle (notamment en puissance lumineuse, en rendu des contrastes, etc.). Néanmoins, en utilisant un ultra-portable, vos équipes ne doivent pas redouter le ridicule: le rendu sera de qualité suffisante pour impressionner leurs clients. Voici une sélection des derniers vidéoprojecteurs ultra-compacts des principaux constructeurs.

Optoma offre une résolution panoramique au prix du standard

Chez Optoma, depuis septembre, on vous permet d'avoir accès à des produits aux normes WXGA (Wide Extended Graphics Array) pour le même prix que ceux de la norme

XGA (Extended Graphics Array). Un vidéoprojecteur labellisé WXGA projette des images avec une résolution de 1 280 x 800 pixels, contre «seulement» 1 024 x 768 pour la norme XGA, qui est aujourd'hui la plus répandue. Concrètement, cela permet d'afficher 30% d'image en plus. Un confort non négligeable lorsqu'il s'agit de projeter, par exemple, des fichiers Excel, des graphiques en grand format ou encore des colonnes de chiffres. Chez Optoma, on assure que la norme WXGA est celle qui va s'imposer dans les années à venir et on indique que l'on souhaite pousser cette évolution technologique, d'où l'alignement tarifaire. Ainsi, les deux derniers-nés de la marque en WXGA sont vendus 899 euros HT, soit le même prix que les matériels XGA de la marque. Le EW330 ne pèse que 1,2 kg, affiche une luminosité de 2 200 lumens (lire encadré ci-contre) et a un design très soigné. De son côté, l'EP1691, un peu plus lourd (1,4 kg), affiche une luminosité de 2 500 lumens et est donc plus performant. Ces deux modèles sont livrés avec une télécommande permettant de gérer les fonctions techniques et faisant office de souris et de pointeur laser.

Toshiba propose une connexion wi-fi

Chez Toshiba, sortira en décembre ce qui s'annonce déjà comme une petite merveille de technologie: le WX200 (1 049 euros HT), conçu pour un usage le plus simple possible dans le cadre professionnel. Ce vidéoprojecteur ne sera pas le plus léger du marché, puisqu'il pèse un peu moins de 2 kg, mais fonctionnera avec tous les périphériques Windows Vista et offrira notamment une connectivité wi-fi, particulièrement pratique pour projeter un document contenu dans un ordinateur portable sans connexion filaire. Cette fonctionnalité wi-fi est déjà proposée par d'autres constructeurs, mais souvent sur des vidéoprojecteurs de site, bien plus lourds. Le WX200 facilitera aussi la présentation du commercial, qui n'aura pas à se soucier des questions techniques grâce au réglage automatique de la parallaxe: si le projecteur n'est pas bien positionné en face de la zone de projection, la correction se fait d'elle-même. A la fin de la présentation, le commercial n'a pas non plus à attendre l'arrêt de son appareil pour le ranger dans sa sacoche, puisque l'extinction est instantanée. Enfin, il fonctionne en mode WXGA (1 280 x 800 pixels) et sa luminosité est de 2 200 lumens.

Epson permet de se passer d'un ordinateur

Le constructeur japonais Epson propose depuis quelques mois un vidéo- projecteur particulièrement adapté aux présentations professionnelles. En effet, le EMP 1715 pèse 1,7 kg et affiche une luminosité de 2 700 lumens. Il est équipé de la fonction «quick start» qui lui permet de s'allumer et d'être opérationnel en 5 secondes seulement. Et il s'éteint tout aussi vite grâce à la fonction «instant off» . Mais son principal atout réside dans la fonction «stand- alone» qui permet de projeter une présentation à partir d'une simple clé USB, sans avoir besoin de le relier à un ordinateur. Il est également capable de supporter une transmission de données à distance en wi-fi, ce qui en fait véritablement un projecteur autonome. Son prix de commercialisation est de 1390 euros HT.

Quelle luminosité pour quel usage?

La luminosité d'un vidéoprojecteur se mesure en lumens, l'unité de mesure des flux lumineux. Plus le nombre de lumens est important et plus vous pourrez projeter des images claires et visibles dans une salle très éclairée. Moins cet indice est important, et plus vous aurez besoin de tirer les rideaux pour bénéficier d'une image de qualité. Pour diffuser des images devant deux ou trois personnes dans un petit bureau d'une dizaine de mètres carrés, un projecteur affichant 2 000 lumens suffit. Mais, plus la salle est grande et moins il est possible de l'assombrir, plus les besoins en lumens augmentent. Ainsi, pour équiper une salle de réunion pouvant recevoir une trentaine de personnes, le prérequis atteint 3 500 lumens.

Pico, le vidéoprojecteur le plus petit au monde?

Et si votre vidéoprojecteur était plus petit qu'un smartphone? Et s'il pouvait se ranger dans la poche d'une chemise? Ce rêve est devenu réalité avec le Pico d'Optoma, qui bénéficie de la nouvelle puce DLP Pico de Texas Instruments et qui a été présenté avant l'été. Produit réellement innovant, le Pico va sans doute créer un nouveau marché car il répond aussi bien à des besoins grand public (visionnage de photos ou de films familiaux) qu'à des besoins professionnels (déplacement en clientèle avec un outil très léger pour présenter ses produits). Le Pico projette des images dont la taille varie de 50 à 70 centimètres, ce qui équivaut à la taille standard d'un téléviseur à écran plat. Malgré son poids de seulement 115 g et sa toute petite taille, il intègre une batterie rechargeable capable de tenir une heure et demie en utilisation. La distance de projection est de 25 cm au minimum et de 2,6 mètres au maximum. Il est équipé d'un haut-parleur pour restituer la bande-son d'une vidéo. Bref, vous ferez impression en dégainant ce petit bijou de technologie et en le connectant à votre PDA pour projeter votre présentation produits. Reste que la qualité de l'image et le confort visuel n'ont rien à voir avec les vidéoprojecteurs professionnels classiques. Le prix non plus, puisque le Pico d'Optoma sera disponible mi-octobre, en France, au prix annoncé de 280 euros HT.